Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Expo : Les Belles Heures du duc de Berry (Louvre)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Expo : Les Belles Heures du duc de Berry (Louvre)

Alors que la BNF propose une remarquable exposition sur les Miniatures flamandes, avec une collection de manuscrits provenant des collections des ducs de Bourgogne, le musée du Louvre présente une partie de la collection de l’un des principaux concurrents des Bourguignons au début du XVe siècle, le duc de Berry. L’exposition Les Belles Heures du duc de Berry est centrée sur cette œuvre, mais offre quelques autres pièces remarquables, parmi lesquelles des médailles ayant directement inspiré les frères Limbourg pour leurs enluminures.

 

Limbourg_brothers_-_The_Belles_Heures_of_Jean_Duke_of_Berry_-_WGA13034

L’exposition Les Belles Heures du duc de Berry

Plus de quatre-vingt folios (47 feuillets) des Belles Heures du duc de Berry sont offerts aux yeux du public sur les trois côtés de l’unique salle de l’exposition. Très bien mis en valeur, ils témoignent du remarquable travail des frères Limbourg. Les artistes sont évidemment présentés à travers un panneau explicatif, qui les resitue dans leur contexte (une grande émulation artistique et un mécénat actif des Grands du royaume) et évoque leurs influences. Ces dernières sont à chercher entre autres dans des pièces appartenant au duc de Berry, comme des médailles. On peut d’ailleurs s’amuser à comparer la médaille représentant Héraclius, et sa version enluminure.

L’exposition du Louvre veut également montrer d’autres aspects de la collection de Jean de Berry, et le travail d’artistes comme le Maître de Virgile, le Maître d’Orose ou des architectes comme André Beauneveu ou Jean de Cambrai. On peut ainsi admirer un magnifique bréviaire, des statuettes, des pendentifs, un chapiteau représentant une tête d’apôtre, un reliquaire du saint nombril, et d’autres livres d’heures (dont les célèbres Très Belles Heures du duc de Berry). Surtout, on retiendra le Parement de Narbonne, attribué à Jean d’Orléans, une fresque en grisaille d’encre noire sur soie blanche de la fin du XIVe siècle, commande de Charles V.

 

Même si elle est moins complète et moins impressionnante que l’exposition Miniatures flamandes de la BNF, celle du Louvre vaut donc le détour pour tout amateur d’enluminures du Moyen Âge.

 

- L’exposition Les Belles Heures du duc de Berry (Louvre), jusqu’au 25 juin 2012.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire