Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Expo : Rousseau heureux à Chenonceau

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Expo : Rousseau heureux à Chenonceau

Alors que nous célébrons cette année le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau né le 28 juin 1712, le château de Chenonceau renoue avec son histoire en lui consacrant un parcours dédié. Le Genevois y passa en effet plusieurs années comme secrétaire et précepteur auprès de Louise Dupin « femme des Lumières ». Une très intéressante exposition dans un cadre exceptionnel revenant sur un quotidien souvent méconnu du philosophe.

 

Rousseau, pédagogue et musicien expérimentateur

Rousseau_heureux_a_Chenonceau_2_credits_P.LANDRELes années que le philosophe passa au château de Chenonceau furent pour lui l’occasion de s’escrimer sur différents projets et sont pour nous l’occasion de découvrir certains de ses talents parfois bien éloignés de la littérature. Le parcours s’articule autour de quatre thématiques. Si la première est consacrée à sa rencontre et ses relations avec Louise Dupin et sa famille, les deux suivantes donnent à entrevoir un Rousseau pédagogue et musicien expérimentateur.

En effet, de 1747 jusqu’au début des années 1750, il ne fut pas seulement le secrétaire des Dupin mais aussi un pédagogue et scientifique. Il se fait alors chimiste et physicien auprès de Dupin de Francueil, le beau-fils de Madame Dupin. Le château expose ainsi son cabinet de physique et ses instruments qui ne relèvent ni de la curiosité ou de la recherche mais de la pédagogie. Quant au Rousseau musicien, c’est son extraordinaire projet musical qui est présenté : ce dernier mit au point un nouveau système de notation de la musique afin de la rendre accessible au plus grand nombre. Toutefois l’exposition ne revient pas seulement sur les activités de Jean-Jacques Rousseau.

A la découverte du « jeune » Rousseau à Chenonceau

Panorama_du_chateau_de_Chenonceau_Indre-et-Loire_FranceRousseau confessa qu’il devint « gras comme un moine » à Chenonceau. C’est un Rousseau heureux dans son quotidien que nous pouvons ainsi découvrir jusqu’à la composition de son assiette. Bon œnologue, Rousseau savait savourer les plaisirs de la table mais aussi prendre soin de son alimentation. Ainsi, il n’hésite pas à livrer tel un diététicien son régime idéal, pourfendant les aliments falsifiés et vantant les produits naturels.

Ainsi, bien loin de l’image parfois un peu tourmentée et pessimiste du philosophe, c’est un Rousseau empli de bonheur que nous voyons à Chenonceau. Et nous ne pouvons que le comprendre à la vue du site. Ce n’est pas seulement le château et sa magnifique galerie enjambant le Cher qui frappent le visiteur mais également ses splendides jardins et les arrangements floraux décorant l’intérieur et témoignant de l’amour de la conservatrice et propriétaire, Laure Menier, pour ces lieux. Chenonceau possède bien tous les atouts pour rendre heureux.

Rousseau heureux à Chenonceau jusqu'au 11 novembre 2012. Informations pratiques au 02.47.23.90.07 et sur www.chenonceau.com.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire