Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Axe & Alliés : sur la route de Stalingrad (HS no12)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Axe & Alliés : sur la route de Stalingrad (HS no12)

Après s’être intéressé dans son hors-série précédent à l’US Army, la revue Axe & Alliés se tourne cette fois-ci vers le front est, mais un moment un peu moins connu du grand public : la seconde grande offensive de la Wehrmacht en URSS, cette fois sur Stalingrad (avant la célèbre bataille), durant le printemps et l’été 1942.

 

De Fall Blau à Stalingrad

axe-allies-hs-12-02L’unique ( !) auteur de ce hors-série dense, Boris Laurent, découpe sa démonstration en cinq grandes parties. D’abord le contexte qui précède l’offensive allemande de l’été 1942, alors que le Reich est entré en URSS depuis presqu’un an déjà. Comme durant tout le numéro, il s’intéresse aux deux camps en présence. L’opération Fall Blau lancée en juin 1942 est tout d’abord un triomphe pour le Reich (c’est la deuxième partie), qui permet à la Wehrmacht de faire « le grand bond vers le Caucase » (troisième partie). Mais l’Armée rouge a beaucoup résisté et, si cela n’inquiète pas la plupart des généraux allemands, cela rend nerveux Hitler, qui décide de changer les plans de la seconde phase. Cette même partie de la revue aborde un front moins connu de cette offensive, mais qui est pourtant déterminant : le Caucase, avec l’opération Edelweiss (juillet-septembre 1942). Les succès des débuts de Fall Blau ont rendu les généraux allemands trop optimistes et ambitieux, et ils se retrouvent coincés dans les combats de la boucle du Don (quatrième partie), où Staline exhorte ses armées à résister plus encore. Pour Hitler, la ville de Stalingrad, sur la Volga, doit alors devenir le lieu de la bataille décisive (ce qui n’était pas le cas au départ), ce que traite l’auteur dans la dernière partie, qui s’achève en septembre 1942, avant que ne commence la fameuse bataille, qui sera en effet décisive, mais pas dans le sens que l’aurait souhaité le Führer…

Dans sa conclusion, Boris Laurent insiste toutefois sur le fait que les Allemands ont été près de réussir, mais qu’ils n’ont pas tenu compte de leurs erreurs et de leurs difficultés de l’offensive de 1941, et que la Wehrmacht s’est avérée incapable de gérer un front aussi large, échouant notamment dans ses encerclements.

 

Comme dans les précédents numéros, ce hors-série d’Axe & Alliés est un bonheur pour tout amateur de l’histoire militaire de la Seconde Guerre mondiale : outre le fond des articles, il faut saluer la clarté des cartes, la richesse des photographies d’époque, et la toujours très utile bibliographie.

 

- Axe & Alliés : sur la route de Stalingrad, HS no 12, décembre 2011. Actuellement en kiosques.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire