Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Le documentaire historique en question

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le documentaire historique en question

Il a le vent en poupe et attire un public de plus en plus nombreux sur les chaînes de télévision françaises. C'est que le documentaire historique est un formidable outil de transmission du savoir en même temps qu'une œuvre cinématographique à part entière. Un genre hybride qui mêle archives filmées, entretiens avec des témoins et des historiens mais aussi fiction et animation. Alors quelles sont les règles du métier ? Et les barrières à ne pas franchir ? Jusqu'où aller pour réaliser de l'audience ?

 

lh393-gandhiLe 22 septembre 2009, les deux derniers épisodes d'Apocalypse, La Seconde Guerre mondiale, la série documentaire d'Isabelle Clarke et de Daniel Costelle, réunissaient plus de 7 millions de téléspectateurs. Avec cette programmation réalisée exclusivement à partir d'images d'archives, France 2 surclassait  TF1 qui diffusait le même soir  la série américaine Les Experts :  Miami. Une performance loin d'être anecdotique puisque 96 des 100 meilleures audiences de l'année 2009 avaient été programmées par TF1.

Incontestable succès d'audience, Apocalypse n'a pas forcément séduit tous les historiens, certains dénonçant le "grand spectacle". Les critiques les plus fréquentes portaient notamment sur le traitement des images d'archives, leur colorisation et leur sonorisation, autant de procédés destinés à rendre le documentaire accessible au plus grand nombre et à « séduire un jeunepublic », comme l'explique lui-même Daniel Costelle. Certaines furent même très sévères. Dans Libération, le philosophe et historien de Fart Georges Didi-Huberman jugeait que la série « a voulu nous en mettre plein les yeux et, pour rendre les images bluffantes, elle les a surexposées. Façon de les rendre irregardables ».

Ce qui est sûr c'est que dans l'histoire du documentaire télévisé en France, il y a un avant et un après Apocalypse. Largement commenté, ce débat a permis d'évoquer le statut de l'image d'archivé et de sa réutilisation. L'occasion, peut-être, de sensibiliser le grand public à l'archive, composante essentielle du film documentaire d'histoire. Mais qu'est-ce qu'un documentaire d'histoire ? Quelles sont les règles du métier et les barrières à ne pas franchir ? Jusqu'où aller pour réaliser de l'audience ? Le mensuel L'Histoire mène l'enquête.

Mensuel L'Histoire, novembre 2013. en kiosque et sur abonnement.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire