Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Le roi de Rome (G. Martineau)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le roi de Rome (G. Martineau)

Le 20 mars 1811, naissait le fils de Napoléon et de l’impératrice Marie-Louise, roi de Rome au berceau. A l’occasion du bicentenaire de sa naissance, les éditions France-Empire rééditent sa biographie écrite par Gilbert Martineau qui fait revivre, avec sa verve habituelle, les vingt ans d’existence de ce fils de Napoléon qui, malheureusement pour lui, n’a pas pu régner sous le nom de Napoléon II.

 

roi_de_romeCe fils tant désiré par Napoléon Ier – il était d’ailleurs une des raisons de la rupture de l’Empereur avec sa première épouse Joséphine, ne pouvant plus avoir d’enfant- aura une destinée assez pathétique, d’autant plus que sa mère, l’impératrice Marie-Louise, a tout fait pour lui faire oublier son père au contact de la cour d’Autriche où elle s’était retirée.

La pièce, très émouvante, d’Edmond Rostand, L’Aiglon, a, tant soit peu, réhabilité cette image que les monarchies de Louis XVIII, Charles X et Louis Philippe avaient aussi contribué à occulter. Roi de Rome, prince de Parme, duc de Reichstadt, il a cumulé tous les titres et aurait sans doute eu une carrière digne de ses ascendants, s’il n’était pas mort, à 21 ans, d’une tuberculose. Sans Rostand, saurait-on même qu’il y eut un Aiglon, roi de Rome qui ne vit jamais la Ville Éternelle ? Ainsi, en relisant cette biographie, viennent tout naturellement à l’esprit ces vers inoubliables de l’auteur de L’Aiglon : « Nous nous figurions - Que la vague immobile et lourde des sillons - Ne laissait rien flotter ! Mais les plaines racontent, - Et la terre, ce soir, a des morts qui remontent ! ».

Consul de France à Sainte-Hélène et spécialiste incontesté de l'histoire impériale, Gilbert Martineau raconte la brève et mélancolique existence de ce jeune homme auréolé par le malheur et frustré de son héritage à sa naissance, alors même que ses qualités pouvaient le destiner à être un souverain consciencieux et éclairé.

Le roi de Rome, de Gilles Martineau. Préface de Jean Tulard. Editions France Empire, avril 2011.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire