Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Français et Arabes depuis deux siècles (H. Laurens)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Français et Arabes depuis deux siècles (H. Laurens)

L’expédition d’Egypte en 1798 est le point de départ de ce qui va devenir la « chose franco-arabe » (terme de Jacques Berque), tout au long des XIXe et XXe siècles, jusqu’à aujourd’hui. Une relation complexe et souvent conflictuelle, que le grand spécialiste du monde arabe contemporain, Henry Laurens, analyse dans son ouvrage Français et Arabes depuis deux siècles. La chose franco-arabe » (Texto).

 

L’ouvrage est inédit en tant que tel, mais il regroupe divers textes d’Henry Laurens, publiés en 2011, notamment dans la revue Le Débat. L’historien reprend d’abord un texte de Jacques Berque, tiré d’un discours au Collège de France en 1956, en pleine crise de Suez. L’orientaliste évoque « la chose franco-arabe » sans réellement la définir, mais en faisant remonter les relations entre la France et les Arabes aux croisades, non pas par le biais du conflit, mais par celui d’une possible alliance contre les Mongols, qui n’a finalement jamais vu le jour. Henry Laurens choisit donc ce texte fondamental de l’un de ses plus illustres prédécesseurs pour traiter de cette chose franco-arabe de 1798 à nos jours, et dépasser le point de vue purement conflictuel, pour montrer les liens étroits entre les deux, malgré des contextes souvent difficiles.laurens

Henry Laurens débute son propos par la période révolutionnaire, et plus particulièrement la campagne d’Egypte de Bonaparte, en 1798. Le déroulement de la première partie est ensuite chronologique, et sont évoqués successivement l’influence des saint-simoniens, le Second Empire, la IIIe République, le mandat en Syrie et « l’émergence du monde arabe », la fin de l’ordre colonial suite à la Seconde Guerre mondiale, puis « la politique arabe » de la France sous la Ve République. Ce chapitre se conclut par un retour à « la chose franco-arabe », qui sert de bilan à Henry Laurens pour insister sur « la part française de l’identité arabe [et la] part arabe de l’identité française ».

La seconde partie de ce recueil de textes est consacrée aux « rapports entre les métropoles et les empires coloniaux ». Ici, Henry Laurens étudie les relations franco-arabes au prisme de la politique coloniale, entre « pacte » et « contradictions », concluant sur une « relation ternaire entre métropole, système colonial et colonisés », ce dernier étant vu comme « une projection de la métropole [pouvant] aller à l’encontre de l’évolution du pays d’origine ». Un système colonial dont certains éléments ont perduré dans les pays devenus indépendants.

L’avis d’Histoire pour tous

Ce recueil de textes, peut-être plus qu’une étude des relations franco-arabes depuis 1798, est une introduction au travail d’Henry Laurens, dont on peut découvrir plus largement l’œuvre grâce à la bibliographie fournie en annexe de l’ouvrage. Les textes en eux-mêmes sont pour la plupart intéressants, mais difficiles à appréhender pour quiconque n’aurait qu’une connaissance limitée des sujets abordés. Toutefois, le prix relativement modique du livre est une occasion de s’y intéresser plus avant.

 

-H. Laurens, Français et Arabes depuis deux siècles. La chose franco-arabe », Texto, 2012, 121 p.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire