Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Marie-Antoinette, un destin tragique (biographie)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Marie-Antoinette, un destin tragique (biographie)

Comme pour son Louis XV le roi pacifique, Alexandre Maral nous présente « Marie-Antoinette, un destin tragique » dans une biographie dont toutes les étapes importantes de sa vie sont agrémentées de superbes représentations d’œuvres d’art, sa vie de jeune fille à son rôle de Reine de France devenant la Martyre de la Révolution.

 

L’ouvrage débute par l’adolescence de Marie-Antoinette avec un magnifique portrait pastel peint par Joseph Ducreux vers 1769 et lorsqu’elle devient jeune reine, on découvre avec ravissement l’ambiance feutrée et délicate de sa chambre, ses meubles, son cabinet de la Méridienne. Elle fait ses premiers pas dans la politique en conseillant son époux, et obtient déjà le surnom de « l’Autrichienne » lors de ses essais de médiation entre la France et la Prusse ou les Pays-Bas !

Marie-Antoinette, un destin tragique

Marie_antoinetteA Versailles, Marie-Antoinette refuse l’étiquette, se créé une petite cour en favorisant certains amis comme Yolande de Polastron, duchesse de Polignac dont on admire le portrait réalisé par Elisabeth Vigée Le Brun. C’est aussi la période des grosses dépenses pour le domaine de Saint Cloud, ses parures, ses coiffures et le jeu…sans oublier Trianon et son superbe Cabinet des Glaces mouvantes, les fêtes somptueuses, ses rôles dans la troupe « des Seigneurs ».

Malgré son rôle de mère qu’elle prend à coeur, son impopularité est sans cesse croissante surtout lorsqu’elle se fait représenter en « gaulle » dans une simple robe de mousseline coiffée d’un chapeau de paille ou son implication malencontreuse dans l’Affaire du Collier.

La Révolution approche ; Marie-Antoinette prend position lors des Etats Généraux et devant le danger grandissant pousse le Roi à quitter Paris, organise la fuite vers Varennes…Malheureusement, ce sera l’incarcération au Temple, puis la mort de son époux, son fils qu’on lui ôte et à qui on inculque des horreurs, enfin son procès expéditif. Elle reste digne face à son destin et porte bien son statut de « femme martyre » !

C’est une belle biographie, ludique, adaptée pour tous, accompagnée de remarquables reproductions de tableaux. Comme une heureuse promenade au musée, malgré quelques tableaux sombres et bien tristes !

Marie-Antoinette: un destin tragique, d'Alexandre Maral. Editions Ouest-France, mai 2012.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire