Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Damné : Le fardeau de Lucifer (H. Gagnon)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Damné : Le fardeau de Lucifer (H. Gagnon)

Suite des aventures de notre héros damné, le sire Gondemar de Rossal. Alors que la croisade albigeoise fait toujours rage, il découvre enfin une partie de la « Vérité », ce terrible secret qu’il doit à présent protéger mais également compléter en recherchant sa seconde moitié pour espérer la rédemption. Dans son deuxième tome, Damné, Le fardeau de Lucifer, Hervé Gagnon persiste et signe un thriller historique toujours aussi prenant et violent dans la parfaite continuité du premier opus.

 

Une (en)quête au cœur du pays cathare

Le récit débute dans le célèbre bastion cathare, Montségur. Gondemar, ébranlé par la révélation de la « Vérité », n’a cependant pas de temps à perdre. Alors qu’il devient membre d’un ordre secret constitué par les templiers, l’Ordre des Neuf, chargé de la protéger, il apprend qu’il ne s’agit que d’une partie de la « Vérité », la seconde étant gardée par un autre ordre totalement inconnu. Alors que ses ennemis sont légions, qu’espions et assassins ont d’ores et déjà investi la forteresse, il n’a d’autre choix que de se lancer à la recherche de la seconde partie tout en protégeant la première. Sa seule piste, le Cancellarius Maximus, le Grand Chancelier, la seule personne connaissant l’emplacement des deux parties et qui résiderait dans la cité de Toulouse dont le siège par le croisé Simon de Montfort ne saurait tarder.

Notre avis

Damne-Tome-2-Le-fardeau-de-Lucifer_lightbox_zoomLe fardeau de Lucifer se présente dans la même lignée que le premier tome, L’héritage des cathares.

Nous avons toujours droit à un Moyen Âge totalement noire, où violence et barbarie sont les maîtres-mots, où les cathares sont sans relâche persécutés et massacrés par les sanguinaires croisés à la solde du pape, prêt à toutes les exactions pour détruire la « Vérité ». Mais nous avons également droit à une histoire toujours aussi passionnante et immersive si ce n’est d’avantage. De plus en plus, le lecteur s’attache aux personnages, partage leurs joies et leurs peines. Notre héros, aux prises avec sa quête personnelle pour le salut de son âme, change : torturé par sa conscience, il découvre aussi l’amour. Quant à l’intrigue, elle s’épaissit, devient par moment quasi-policière alternant avec de violents et délicieux passages d’action. Un bon rythme, une bonne histoire, c’est donc avec impatience que nous attendons la publication française des deux derniers tomes de Damné.

Extrait

Je quittai Esclarmonde de Foix aussi perplexe qu’à mon arrivée. S’il semblait établi que le Grand Chancelier existait bel et bien, de quel côté était-il ? S’il était de celui de la Vérité, il représentait mon plus bel espoir de trouver la piste des autres documents. Mais même si j’arrivais à le retracer, il n’accepterait jamais de me livrer ce qu’il avait sans doute juré, lui aussi, de préserver. Si, à l’inverse, il était un mythe créé de toutes pièces par l’Église pour infiltrer les deux Ordres, le retrouver équivalait à me jeter dans la gueule du loup. Dans la mesure où j’étais la seule chance de survie de la Vérité, je la condamnerais à être perdue. Mais pour le savoir, je devais forcément m’approcher de lui. Le cercle était désespérément vicieux.

 

Hervé Gagnon, Damné, tome 2, Le fardeau de Lucifer, Hugo Roman, Paris, 2013.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire