Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Pierre Paul Riquet : Portrait intime

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Pierre Paul Riquet : Portrait intime

Le canal du Midi, nom évocateur de promenade le long des berges, est un monument du XVII è siècle inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Mireille OBLIN-BRIERE dans son excellent et passionnant ouvrage Pierre Paul Riquet, le génie des eaux, nous offre un portrait intime du constructeur de ce canal, de cet homme malheureusement peu connu, qui mérite pourtant une grande reconnaissance.


Pierre Paul Riquet est d’origine lointaine italienne par son ancêtre installé à Marseille, élu Premier Consul de la ville de la Seyne en Provence en 1346 qui donne naissance à deux branches : celle d’Honoré Riquety dont descend Mirabeau en 1789 et celle de Noble Reynier Riquety de Béziers. Riquet nait à Béziers en 1609 d’un père notaire, excellent homme d’affaires, notable, mais condamné pour faux en écritures. Il ne suit pas d’études supérieures, ne parle ni latin, ni grec, mais est rapidement initié aux affaires et très intéressé par la mécanique et l’art de calculer.

A force de travail, il entre dans l’administration des gabelles (récolte de l’impôt sur le sel) du Languedoc en 1632, gravit tous les échelons pour obtenir le poste de Fermier Général des Gabelles du Languedoc trente ans plus tard, ayant connu tous les problèmes d’intendance (rebellions, violence, saccages, assassinats) et de prélèvement de cet impôt qui n’était pas dû par la région avant le mariage du Roi en 1659 !

RiquetAyant entendu parler dans son enfance d’un projet de voie d’eau Toulouse-Narbonne, connaissant la région par coeur, soutenu par des personnes influentes à la Cour, il propose un projet d’envergure qui relierait l’Atlantique et la Méditerranée : le canal des Deux Mers et habile, il sait persuader Colbert et le roi. Toujours pressé, ayant toujours une longueur d’avance, il mène à bien sa grande œuvre à force de volonté, d’énergie, de passion, en puisant dans sa fortune personnelle (les fonds de l’Etat manquent souvent et régulièrement) et malgré les remontrances et la pression continuelles de Colbert. En octobre 1680, épuisé, endetté, ruiné, il meurt à quelques mois de l’inauguration de « son canal » !

Parti de presque rien, sans études supérieures, il a mis son talent et ses capacités au service du Roi et de l’Europe ! Parmi ses autres réalisations (ponts, aqueducs, port…) le canal du Midi qui est encore debout de nos jours, est l’œuvre de la vie de Pierre Paul Riquet, une vraie affaire de famille où tous ont travaillé, un chef d’œuvre au temps de Louis XIV, classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco en 1966, au même titre que la Grande Muraille de Chine ou Versailles.

Cet ouvrage, si facile à lire, si intéressant, si prenant, où l’on ne s’ennuie pas une minute, est basé principalement sur les documents des Archives départementales du Canal du Midi, ainsi que sur les lettres manuscrites rapportées dans le langage et l’écriture de l’époque, échangées entre Pierre Paul Riquet et des membres des assemblées du Languedoc, sur sa correspondance avec Colbert (plus de 500 lettres) ainsi qu’avec son homme de confiance, sans oublier des extraits d’actes notariés. Non seulement, on apprend à aimer Riquet, cet homme au dur labeur, mais on découvre le vrai visage de Colbert, sans remords ni aucun complexe …

coup-de-coeurUn coup de cœur pour Mireille Oblin-Brière si passionnée par son sujet, qui souhaite toujours être au plus près de la vérité en s’appuyant sur des actes juridiques réels et véridiques. Si elle n’en trouve pas, elle l’explique humblement et « s’excuse » afin de rester honnête vis-à-vis du lecteur.

 

Riquet, le génie des eaux : portrait intime, de Mireille OBLIN-BRIERE. Editions Privat.avril 2013.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire