Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Napoléon : la Campagne de Russie – DVD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Napoléon : la Campagne de Russie – DVD

Après Le Destin de Rome et Au nom d'Athènes, Fabrice Hourlier quitte l'Antiquité pour nous plonger au cœur de la plus ambitieuse et la plus désastreuse de toutes les campagnes napoléoniennes : la campagne de Russie (1812). Mêlant scènes de reconstitution, images numériques et interventions d'historiens réputés, ce documentaire qui sera diffusé sur la chaine Arte dès janvier 2015 nous offre une vision moderne de cette expédition vers l'Est, en accord avec les dernières avancées de l'historiographie. 

 

La Grande Armée à l'heure du numérique

Si pendant longtemps les docu-fictions sur les guerres napoléoniennes se sont contentés d'alterner documents iconographiques et scènes de reconstitution, l'heure est à présent à l'utilisation de plus en plus récurrente du numérique. Ce dernier a bien des avantages : minimiser le nombre de figurants nécessaires, réunir des masses de soldats que l'on n'aurait pas pu obtenir avec des troupes de reconstitution, recréer des décors, des bâtiments, des villes du XIXe... Ou même des flottes complètes quand on pense au précédent docu-fiction napoléonien de Fabrice Hourlier consacré à la bataille de Trafalgar. Toutefois, force est de constater que malgré toute la publicité faite au numérique, le résultat fut souvent décevant. Qu'en est-il de cette nouvelle tentative ?

DVD N2On pourrait classer les utilisations du numérique dans ce docu-fiction en deux grandes parties : les images entièrement numériques et les images mixtes où des acteurs réels évoluent dans un décor numérisé.

Dans le premier cas, force est de constater que le numérique permet de reconstituer de beaux assauts, par exemple lors de la bataille de la Moskova. Toutefois, l'amateur du Premier Empire remarquera quelques approximations dans la réalisation de ces grognards numériques : bonnets d'oursons trop plats, sabres-briquets trop droits... C'est dommage, car c'est un problème spécifique au numérique et qu'en ce sens le progrès n'en est pas vraiment un. De même, certaines scènes ont tendance à revenir de façon un peu répétitive (armée en marche, hussard attendant sur sa monture...). Nonobstant, ces scènes numérisées sont aussi l'occasion d'arrêts sur images où la caméra se déplace entre les soldats comme elle le ferait au milieu d'un diorama et là il faut reconnaitre que le rendu est plutôt bon, par exemple pour la construction des ponts sur la Bérézina où le numérique apporte véritablement un plus !

DVD N1Dans le second cas (le mélange d'acteurs en chair et en os et de numérique) les images de synthèse permettent parfois de compléter le décor, par exemple avec un charriot au milieu d'un bivouac. Hélas, on perd en réalisme quand tous les intérieurs et les objets les plus banals (tonneaux, cruches, livres...) sont numérisés... Nous comprenons qu'il est difficile de garder une harmonie visuelle entre éléments numériques et réels, mais cela interpelle toujours les amateurs de documentaires historiques. La tradition de la reconstitution « classique » est toutefois maintenue, notamment pour le sergent Bourgogne et ses camarades de la Garde qui pour le coup nous paraissent bien plus « authentiques » que leurs confrères numériques. Enfin, le choix des acteurs principaux (Marc Duret pour Napoléon, Pawel Delag pour Alexandre Ier et Jean-Pierre Michaël pour Armand de Caulaincourt) ne semble pas motivé par la ressemblance physique avec les personnages incarnés. Néanmoins, ces acteurs vétérans des précédents docu-fictions de Fabrice Hourlier sont relativement convaincants par leur jeu !

En définitive, même si cette intrusion du tout numérique dans les docu-fictions n'a pas que du bon, force est de constater que Fabrice Hourlier a su l'utiliser à bon escient pour un rendu que nous jugerons personnellement meilleur que celui de sa précédente réalisation sur Trafalgar ! 

DVD N8Une cohorte d'historiens sur les pas de l'Empereur

La campagne de Russie est traitée en deux épisodes allant du passage du Niémen au départ précipité de Napoléon pour Paris, pour une durée totale de 104 minutes. Comme il se doit, la campagne est étudiée d'un point de vue chronologique (Episode 1 : « La Moskova » / Episode 2 : « La Bérézina ») avec l'intervention de plusieurs historiens reconnus. Citons Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon et auteur de nombreux ouvrages de référence sur le Premier Empire, Marie-Pierre Rey professeur d'Histoire russe à l'Université Panthéon-Sorbonne et auteur de plusieurs ouvrages clefs sur la campagne de Russie que nous vous avions présentés à leur sortie, Jacques-Olivier Boudon professeur à Paris IV Sorbonne et grand spécialiste de la Révolution et de l'Empire, le spécialiste de la Russie Dominic Lieven de l'Université de Cambridge et Viktor Bezotosny directeur du Musée National d'Histoire de Moscou.

Cette cohorte d'historiens fait toute la qualité de ce docu-fiction qui reprend le regard neuf porté sur cette campagne, notamment depuis les travaux de Marie-Pierre Rey (« L'effroyable tragédie. Une nouvelle Histoire de la campagne de Russie » / « Un Tsar à Paris » sur les conséquences directes de la campagne jusqu'à l'invasion de la France et la chute de l'Empire). A ce titre, et comme le faisait l'historienne dans ses deux ouvrages, la guerre est étudiée des deux côtés et non d'un point du vue franco-centré. Qui plus est, au-delà de cette approche chronologique, le DVD propose de courts bonus revenant thématiquement sur quelques points clefs nécessaires à une bonne compréhension de cette campagne : les rapports ambigus entre Napoléon et Alexandre Ier, la stratégie militaire des Russes, l'abandon de Moscou, le rôle de la religion côté russe, les cosaques et leur rôle ou encore l'impact géopolitique global de ce désastre militaire.

DVD N4Pour conclure sur le fond scientifique de ce docu-fiction, les amateurs de la période ne seront pas déçus par le choix des intervenants et apprécieront cette approche à la fois chronologique et thématique permettant une vision globale et cohérente de la campagne de Russie. Autrement dit, ce DVD devrait intégrer très rapidement les vidéothèques des vieux de la Vieille comme de la Jeune Garde !

recommandeAcheter le DVD : Napoléon : la Campagne de Russie

Discuter de la campagne de Russie sur le forum !

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire