Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité La bande à Baader (Canal +)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La bande à Baader (Canal +)

La chaîne cryptée Canal + diffuse actuellement un film basé sur l'histoire de la Fraction armée rouge : La bande à Baader. la Fraction Armée rouge était un mouvement d'extrême gauche, à l'origine de nombreux actes de terrorisme qui secouèrent la RFA de la fin des années 1960 à 1977. Le groupe était dirigé par Andreas Baader, Gudrun Ensslin et Ulrike Meinhof, qui menèrent une véritable guérilla urbaine pour protester contre l'organisation politique et sociale de l'Allemagne de l'Ouest.

La bande à Baader : chronique des années de plomb

À l'origine, les membres du groupe se contentèrent d'abord de petites actions de chantage, mais après avoir suivi un entraînement dans un camp palestinien, en Jordanie, ils revinrent en Allemagne avec des projets beaucoup plus violents. En 1968, Andreas Baader et Gudrun Ensslin mirent le feu à un grand magasin de Francfort pour protester contre la guerre du Viêt Nam. En 1972, le mouvement Fraction Armée rouge se lança dans une série d'attaques de banques et d'attentats à la bombe contre des bâtiments de l'armée américaine et de la police allemande. En juin, Baader et Meinhof furent arrêtés, ainsi que plusieurs membres du groupe, et emprisonnés à Stuttgart-Stammheim.

Un long procès s'ouvrit, déchaînant les passions (Jean-Paul Sartre essaya d'intervenir), tandis que leurs amis restés en liberté tentaient des actions de grande envergure pour obtenir, par le chantage, la libération de leurs chefs de file. En avril 1975, la Fraction Armée rouge s'empara de l'ambassade de la RFA à Stockholm, en Suède. Le chancelier Helmut Schmidt refusa de négocier et les terroristes, après avoir tué deux employés de l'ambassade, firent sauter le bâtiment.

bande_a_baaderEn mai 1976, Ulrike Meinhof fut retrouvée pendue dans sa cellule, mais le procès se poursuivit. Andreas Baader et ses compagnons furent condamnés à la prison à perpétuité, en avril 1977. Le reste du groupe multiplia alors les actions en signe de représailles. À l'automne, les terroristes kidnappèrent le chef du patronat allemand, Hans-Martin Schleyer, ils assassinèrent un procureur général fédéral et un banquier. Au même moment, des membres du groupe participèrent au détournement d'un avion de la compagnie aérienne allemande Lufthansa pour obtenir la libération de leurs camarades. Les autorités allemandes firent preuve d'intransigeance : le 17 octobre, leur commando antiterroriste prit d'assaut l'avion détourné, sur l'aéroport de Mogadiscio, en Somalie.

Le 18 octobre 1977, Andreas Baader et Gudrun Ensslin furent retrouvés morts dans leur cellule ; la thèse de leur suicide fut l’objet de nombreuses controverses.

Dans son film "La bande à baader", la réalisatrice Uli Edel met en scène le terrorisme dans toute sa brutalité et montre comment une utopie vire au cauchemar sanglant. Le film, terriblement efficace, expose les faits, sans chercher à excuser ou à condamner. Ici, pas d'intrigue linéaire, ni de révolutionnaires montrés en héros, auxquels on serait tenté de s'identifier (Journal du dimanche).

La bande à Baader, de Uli Edel, disponible en DVD et actuellement sur Canal +.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire