Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Le mur de l'Atlantique (France 2)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le mur de l'Atlantique (France 2)

Le mur de l'Atlantique était un ensemble de fortifications construites par l'armée allemande de 1941 à 1944, du nord de la Norvège au golfe de Gascogne, pour prévenir tout éventuel débarquement des Alliés. Dans un documentaire inédit, France 2 revient ce soir sur sur la construction du Mur de l'Atlantique, une muraille gigantesque bâtie sur l'ordre d'Hitler et qui a fait prospérer des entreprises françaises...

Avec le renoncement, pensé comme temporaire, à envahir l'Angleterre, l'Allemagne — qui jette une grande partie de ses forces sur le front russe — entend empêcher tout débarquement au moyen d'une ligne de fortifications. À l'origine, l'option envisagée n'est pas de construire un ensemble sur tout le littoral, mais seulement d'instaurer une ceinture de bunkers autour des principaux ports, qui permettrait non seulement de fixer l'ennemi, mais aussi de mettre sur pied de rapides et puissantes contre-offensives. Cependant l'arrivée de Rommel, à la tête du groupe d'armées B en France en 1943, modifie la conception stratégique qui a jusqu'alors présidé à l'édification du mur de l'Atlantique. En effet, conscient de la faiblesse de la Luftwaffe et plus encore du manque de profondeur du dispositif, Rommel est persuadé que la bataille, en cas de débarquement, se gagnera sur les plages. Aussi décide-t-il de multiplier les ouvrages de fortifications.

Le mur de l'Atlantique, un monument de la collaboration

Mur-Atlantique

En mars 1944, on dénombre rien que sur les côtes françaises, de Dunkerque à la frontière espagnole, près de 10 000 redoutes fortifiées. Dans le même temps, les Allemands posent de très nombreuses mines sur les plages et plantent des « asperges » de Rommel, à savoir des poteaux de 3 à 4 m de hauteur, reliés par des fils de fer, qui, lorsqu'on entre en contact avec eux, actionnent des explosifs — ceci afin d'éviter l'atterrissage de planeurs. Ce gigantesque effort de construction nécessite une main-d'œuvre très importante. Près de 175 000 travailleurs français sont requis dans le cadre de l'organisation Todt afin de mener à bien le mur de l'Atlantique. Mais malgré cela, le mur n'est pas fini en juin 1944. Surtout, persuadé que les Alliés débarqueront dans le Pas-de-Calais, là où la distance avec l'Angleterre est la plus faible, l'état-major allemand a volontairement renforcé les défenses au nord du Havre au détriment du littoral normand, qui manque en outre de batteries de côtes, capables d'empêcher les navires alliés de s'approcher. Néanmoins, nonobstant ses limites, le mur de l'Atlantique a constitué un obstacle de poids pour les Alliés, lors de leur débarquement le 6 juin 1944.

Le mur de l'Atlantique, documentaire de Jérôme Prieur, Jeudi 18 novembre à 22:50 sur France 2.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire