Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Seconde Guerre Mondiale : Une interview inédite de Joukov

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Seconde Guerre Mondiale : Une interview inédite de Joukov

Quelques jours après la déclassification de documents d'archives sur le massacre de milliers d'officiers polonais en 1940 par la police de Staline à Katyn, la Russie vient de diffuser une interview de l'un des artisans de la victoire russe sur l'Allemagne nazie. Dans ce document réalisé en 1966, le célèbre maréchal Joukov évoque pour la première fois les inquiétudes de l'état-major russe quand à la possible perte de Moscou lors de l'offensive allemande de 1941, doutant de la capacité de l'Armée rouge a empêcher la Wehrmacht de franchir la ligne de défense de Mojaïsk (110 km à l'ouest de Moscou) et d'arriver dans la capitale....

marechal_JoukovNommé chef d'état-major de l'Armée rouge et vice-commissaire à la Défense en février 1941, Joukov dirigea la défense de Moscou durant les mois d'octobre et de novembre 1941. Il lança en décembre la contre-offensive contre les Allemands. Principal artisan de la victoire décisive de Stalingrad (1942-1943), il fut promu maréchal et mena l'essentiel des offensives russes jusqu'a la prise de Berlin en mai 1945.

Dans cette interview donnée en 1966 au journaliste et écrivain russe Konstantin Simonov, Joukov confie ses craintes quand au sujet de la défense de Moscou face à l'avance foudroyante des armées allemandes : "Les commandants étaient-ils confiants dans le fait que nous puissions tenir cette ligne de défense et stopper l'ennemi? Je dois dire franchement que nous n'étions pas complètement sûrs", reconnaissait M. Joukov. "Il aurait été possible de contenir les unités initiales de l'ennemi, mais s'il avait envoyé rapidement ses principales forces, il aurait été difficile de l'arrêter"...

Joukov reconnait implicitement que "les conditions météorologiques rigoureuses de la Russie -- le froid et la boue-- ont joué un rôle majeur dans la défaite de l'Allemagne nazie."

Les autorités soviétiques avaient ordonné la destruction de l'enregistrement de l'interview avec M. Simonov, mais un extrait est resté dans les archives. Sa diffusion sur une chaine de télévision russe s'inscrit dans le cadre de l'ouverture entreprise récemment par la Russie sur l'histoire de la Deuxième guerre mondiale, pour le plus grand bonheur des historiens.

(source : AFP)

 

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire