Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité 2000 ans d'histoire, Stauffenberg et l'attentat contre Hitler

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

2000 ans d'histoire, Stauffenberg et l'attentat contre Hitler

Le Vendredi 7 mai, France Inter rediffusera le numéro de son émission 2000 ans d'histoire consacré à l'attentat contre Hitler du 20 juillet 1944 et à son auteur Claus von Stauffenberg. Ce sera l'occasion de redécouvrir la personnalité de cette figure de la résistance militaire au Dictateur Nazi et la fameuse "Opération Walkyrie". Von Stauffenberg, pur représentant de l'aristocratie militaire allemande, né en 1907, fut à l'origine un partisan enthousiaste du IIIéme Reich...

Comme beaucoup d'allemands issus des milieux conservateurs, il accueille favorablement la montée au pouvoir d'Adolf Hitler, qui se propose de restaurer la dignité, l'honneur et la grandeur d'une nation humiliée par le traité de Versailles...

stauffenbergBrillant cavalier et officier d'état-major, Stauffenberg combat en Pologne, en France, puis en Afrique du Nord et se hissera jusqu'au grade de Colonel. Grièvement blessé en Tunisie (il y perd un œil, sa main droite, et trois doigts de la main gauche) au début de 1943, son retour en Allemagne est l'occasion pour lui d'exprimer ses premiers doutes sur le régime Nazi.

Rapidement convaincu que le Reich ne peut plus gagner la guerre, horrifié par les récits de camarades officiers sur les exactions commises par les Allemands à l'est, Stauffenberg se rapproche progressivement de la résistance militaire et conservatrice à Hitler. Il en devient l'un des éléments les plus dynamiques à mesure que différentes tentatives d'assassinat à l'encontre du Führer échouent et que la pression de la Gestapo sur les conspirateurs se renforce.

En juillet 1944, Stauffenberg devient chef d'état major du commandant de l'armée de réserve, un poste qui doit lui permettre d'accéder à Hitler de manière régulière. Cela devrait lui permettre de déposer une bombe suffisamment près du dictateur pour le tuer de façon certaine. Après deux tentatives ratées (11 et 15 juillet 1944), Stauffenberg y parvient in-extremis le 20 juillet, à l'occasion d'une réunion au sein de la Tanière du Loup: le QG d'Hitlet en Prusse-Orientale.

attentat20juillet44Si Stauffenberg peut constater de visu que la bombe a explosé, celle ci ne tuera pas Hitler, une fois de plus sauvé par le jeu des circonstances (et par un pied de table...). Les conspirateurs convaincus de la mort du Fürhrer initièrent cependant l'Opération Walkyrie, mobilisation des unités de l'armée de réserve afin de s'emparer des centres de pouvoir à Berlin. L'Opération tournera vite au fiasco, lorsque Hitler se manifestera auprès d'officiers fidèles au régime.

Stauffenberg et ses collaborateurs, acculés dans leurs bureaux de la Bendlerstrasse, seront finalement arrêtés puis exécutes sommairement. Échec total, la tentative du colonel mutilé n'en aura pas moins prouvé à la face du monde, que certains officiers allemands auront résisté par les armes au Nazisme.

2000 ans d'histoire, sur France inter à 13:30. Emission disponible en podcast.

 

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire