Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Affaire Boulin : Un nouveau rebondissement

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Affaire Boulin : Un nouveau rebondissement

C'est un énième rebondissement de l'affaire Boulin qui va relancer la polémique et les rumeurs de complots. L'annonce aujourd'hui de la perte d'une partie du dossier judiciaire de l'affaire Boulin fait resurgir l'une des pages sombres de la vie politique française de la fin des années 70. Ministre du Travail du gouvernement Barre, Robert Boulin est retrouvé "suicidé" dans cinquante centimètres d’eau, dans un étang de la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines le 30 octobre 1979. En France, le choc est immense...


 

Homme politique réputé pour son intégrité et sa force de travail, ministre sous De Gaulle, Pompidou puis Giscard, ce gaulliste était pressenti pour succéder à Raymond Barre. Opposé à Jacques Chirac et à ses soutiens Charles Pasqua et Jacques Foccard, Robert Boulin était la cible depuis septembre 1979 d'une partie de la presse à cause d’une histoire immobilière, dans laquelle le ministre avait en réalité été abusé par un escroc, proche de Jacques Foccart. Un scandale présenté comme étant la Robert_Boulin
cause du suicide du ministre.

Une étrange affaire

Très vite, la famille de Robert Boulin balaie la thèse du suicide et parle d'assassinat politique. Une rumeur amplifiée par de nombreux éléments troublants. Une autopsie évoque un « coup » derrière le crâne du ministre et de la trace d’un « lien » au poignet. Un ancien policier affirme que son oncle, « indic » infiltré dans le « milieu » pour le compte de la police, aurait assisté à l’assassinat de Robert Boulin. L’ex-ministre gaulliste Jean Charbonnel déclare même : « Je n’ai plus de doute : Robert Boulin a été assassiné ». Enfin, 30 ans après la mort du ministre, la CIA refuse toujours de « déclassifier » le dossier Boulin, pour des raisons notamment de « politique étrangère »...

Ses dernières années, plusieurs organes du défunt conservés à l'Institut médico-légal, ont déjà été perdus. Nul doute que l'annonce récente de la perte d'une partie du dossier judiciaire de l'affaire Boulin par la justice française ne va pas manquer de relancer la polémique et les suspicions autour de cette sombre affaire non élucidée, qui resurgit régulièrement tel un serpent de mer dans la vie politique française.

Pour aller plus loin

- Un homme à abattre : Contre-enquête sur la mort de Robert Boulin de Benoît Collombat. Fayard, 2007.

Commentaire Posez vos questions et commentez cet article dans notre forum


A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire