Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Roms, mille ans d'errance et de persécutions

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Roms, mille ans d'errance et de persécutions

L’évacuation et l’expulsion de Roms en France, qui n’en finit plus d’empoisonner la vie politique intérieure et de faire tousser les chancelleries occidentales, rappellent de façon tragique les difficultés des Roms, dans une Europe qui se veut faciliter la libre circulation de ses citoyens, mais qui se replie et se referme sur elle-même dès lors qu’il s’agit de cette minorité. Les Roms, entre errances et persécutions, une histoire aussi vieille que l’Europe...

Bien que les Roms vivent en Europe depuis plus de 800 ans, leurs origines restent mystérieuses. Probablement implantés dans le nord de l’Inde, les Roms auraient commencé leur mouvement migratoire au XIe siècle, suite aux invasions musulmanes. Certains s’installent durablement en Perse, d’autres poursuivent vers le nord et la méditerranée, jusqu’en Grèce, puis progressent dans toute l’Europe. Des chroniques locales datent ainsi les premières arrivées de Roms en 1407 en Allemagne, 1425 en Espagne, 1427 près de Paris.

Migrations et persécutions

Au début, les Roms sont souvent bien accueillis, mais très vite leur mode de vie suscite la méfiance. En Espagne, où les Roms sont libres sous la domination musulmane, leur situation change après la reconquête chrétienne en 1492. En 1499, avec la promulgation d’une douzaine de lois interdisant le costume, la langue et les coutumes rom et visant à une assimilation forcée, bon nombre de Roms quittent l’Espagne pour le sud de la France.

La première répression officielle des Roms en France a lieu en 1539 avec un ordre d’expulsion de Paris. De même, en 1563, les Roms d’Angleterre sont sommés de quitter le pays sous peine de mort. Au XVIIe siècle, en Hongrie et en Roumanie, de nombreux Roms sont réduits à l’état de serfs, persécutés, exploités et vivant dans la misère. En Roumanie, leur libération intervient en 1855 seulement ; ce lourd héritage pèse encore durablement sur les relations entre Roumains et Roms.

La deuxième vague migratoire des Roms a lieu à partir du milieu du XIXe siècle, initiée par la libération progressive des esclaves rom de Roumanie et prend une dimension mondiale. En Europe, durant le XXe siècle, les persécutions ne cessent pas, bien au contraire et culminent sous le  régime du IIIe Reich : dès 1936, des Roms sont internés dans les camps de concentration, en particulier à Dachau. Les persécutions s’intensifient à partir de 1939 et, en 1942, les Roms sont déportés dans le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, environ 500 000 Roms ont péri dans les camps nazis, sans que la question ne soit jamais abordée dans les procès de Nuremberg.

FemmeRomAprès la Seconde Guerre mondiale, les Roms continuent à subir vexations et discriminations, mais leur situation s’améliore lentement. L’organisation des Roms au niveau national et européen se renforce, notamment au niveau associatif, avec des répercussions politiques ; en France, par exemple, la loi Besson (1990) oblige les communes de plus de 5 000 habitants à se doter d’une aire d’accueil, même si de nombreuses communes préfèrent payer une amende plutôt que de respecter la loi.

Les instances de l’Union européenne  s’attachent depuis le milieu des années 1990 à défendre le droit des Roms, qui constituent l’une des plus importantes minorités au sein de l’UE, en particulier depuis les élargissements de 2004 et de 2007. Ces efforts de reconnaissance politique, au niveau européen et national, ne peuvent masquer les conditions de vie souvent misérables des Roms, contraints à la sédentarisation par des mesures coercitives, et victimes de discriminations à l’emploi ainsi que des préjugés millénaires attachés à leur peuple...

Pour aller plus loin

- Roms et Tsiganes de Jean-Pierre Liégeois. La Découverte, 2009.

- Les Tsiganes : Une destinée européenne de Henriette Asséo. Gallimard, 1991.

- Liberté, film de Tony Gatliff, en DVD. 2010.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire