Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Le rôle de Pétain sur le statut des juifs en France

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le rôle de Pétain sur le statut des juifs en France

A partir d'octobre 1940, la France du régime de vichy adopte de sa propre initiative une série de loi sur le statut des juifs. Produit par l'avocat Serge Klarsfeld, un document original de l'État français établissant un statut des Juifs en octobre 1940, annoté de la main du maréchal Pétain, qui durcit ces mesures, vient d'être découvert. Authentifié, ce document met fin au mythe d'un vieux patriarche acteur passif de cette politique antisémite...

De la défaite de 40 aux lois antisémites

La défaite de juin 1940 a permis à nombre d’antisémites d’accéder au pouvoir, entraînant la mise en place d’une véritable politique étatique à l’encontre des Juifs. De fait, l’existence d’un fort courant antisémite, au sein en particulier de l’extrême droite française, donne à la politique raciale suivie par le gouvernement de Vichy une coloration spécifique. Il ne s’agit pas simplement d’une réponse à la pression des autorités allemandes, mais de la mise en place d’un système propre, issu des théories antisémites développées depuis la fin du xixe siècle. L’antisémitisme affiché par les hommes de la Révolution nationale est, de fait, un antisémitisme aux valeurs traditionnelles, qui se réclame du catholicisme et du nationalisme. Afin de rendre « la France aux Français », il entend mettre en place des mesures discriminatoires et favoriser le départ des Juifs étrangers.

Aussi, dès le 4 octobre 1940, avant même que les Allemands n’en fassent la demande, le gouvernement de Vichy promulgue une législation antisémite. Par la loi du 4 octobre, les préfets ont le droit d’assigner à résidence ou d’interner dans des camps les Juifs étrangers. De même, le décret Crémieux, qui avait octroyé la nationalité française aux Juifs d’Algérie en 1870, est abrogé le 7 octobre.

Le rôle de Pétain

En ce qui concerne les Juifs français, le statut du 3 octobre leur interdit l’accès à la plupart des mandats administratifs. Ils sont ainsi exclus de l’armée, sauf s’ils étaient anciens combattants, de la fonction publique, de la magistrature, des fonctions électives, ainsi que de la presse, de l’édition, du cinéma, du théâtre et de la radio. De plus, un numerus clausus limite leur possibilité d’accession à l’université (3 p. 100) et à la plupart des professions libérales (2 p. 100), comme la médecine. En outre, ce statut repose sur une définition de Juif qui, à la différence de la législation nazie, ne prend pas en compte les critères religieux, mais au contraire les critères raciaux. Selon l’article Ier, « Est regardé comme juif, […] toute personne issue de trois grands-parents de race juive ou de deux grands-parents de la même race, si son conjoint lui-même est juif. »

doc-vichy-ptain

Le rôle du maréchal Pétain dans cette politique antisémite a longtemps été l'objet de polémiques. La découverte d'un brouillon annoté de la main du maréchal ayant pour projet d'établir un statut des juifs en France ne laisse plus guère de place au doute.Selon Robert Paxton "Ce document annule l’image d’un Pétain qui ne participait pas à l’antisémitisme. On savait qu’il tolérait l’antisémitisme dans son entourage, qu’il était "indifférent" au sort des Juifs... Mais ce document bouleverse cette interprétation. Il passe du statut de l’acteur passif à l’acteur véritable. Il aurait même été plus loin que ses collègues...".

 

Voir aussi

- les réactions à cette découverte sur le site de Mediapart.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire