Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Agrégation d’histoire 2011 : une épreuve annulée ?

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Agrégation d’histoire 2011 : une épreuve annulée ?

Coup de tonnerre dans le petit monde de l’histoire universitaire : une épreuve de l’agrégation d’histoire, reine des concours et marqueur de l’élite, risque l’annulation. La raison ? Le texte tombé au commentaire de documents, le 14 avril, serait un faux. Le scandale serait parti du forum Passion Histoire, dans lequel un membre aurait découvert l’erreur du jury et en aurait informé les autres forumeurs, dont une bonne part sont des candidats à l’agrégation...


 

Colère, sentiment d’injustice, mais aussi crainte d’une annulation du concours (ou de l’épreuve), d’où hésitation à « sortir l’affaire » (y compris par HPT). Finalement, un article de Libération, puis de Médiapart ont réglé la question. Le texte en question était censé dater du XVe siècle ; or, c’est un faux rédigé par l’historien Palémon Glorieux (1892-1979), publié en 1964, et commenté l’année suivante dans la Revue d'histoire de l'Eglise de France.

Alors, comment une erreur aussi grossière a-t-elle pu se produire ? Comment des historiennes aussi chevronnées et respectées que Catherine Vincent et Denyse Riche ont-elles pu se fourvoyer à ce point ?

L’agrégation est le cœur de l’histoire universitaire, le Graal que chaque postulant à la recherche en histoire tente d’atteindre. Elle est en effet indispensable dans une carrière d’enseignant-chercheur pour, après le doctorat, accéder aux postes de maître de conférences, puis de professeur. De plus, les jurys de l’agrégation sont réputés pour leur sévérité, voire leur morgue et leur propension à humilier les candidats. Comment le jury de cette année pourrait à présent être crédible ? Surtout, qu’apparemment, il aurait tenté d’étouffer l’affaire…

Enfin, quels sont les risques ? Luc Chatel et Valérie Pécresse peuvent-ils annuler l’épreuve ou tout le concours ? Après tout, le principe d’égalité a été respecté. C’est encore flou, mais les résultats de l’admissibilité étant le 7 juin, on sera vite fixé. Quoiqu’il en soit, cela jette un discrédit certain au plus mauvais moment, l’agrégation d’histoire étant affaiblie par la mastérisation (nombre de candidats qui la passaient en même temps que le CAPES se sont concentré sur ce dernier depuis cette année, faisant chuter le nombre de candidats), et à terme, dit-on, menacée.

L’histoire, déjà déconsidérée par le gouvernement actuel, n’avait pas besoin de ça…

Les autres articles sur ce thème


A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire