Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Festival : Vichy fête Napoléon III

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Festival : Vichy fête Napoléon III

Chaque premier week-end du mois de mai, la ville de Vichy prend rendez-vous avec l’histoire et remonte à l’époque de son âge d’or, sous les fastes du Second Empire et de son Empereur, Napoléon III. Petit retour sur les festivités « impériales » de cette édition 2011 – la quatrième – célébrant les cent cinquante ans de la première venue de Charles Louis Napoléon Bonaparte dans la cité thermale.

 

Pourquoi Napoléon III ?

Defile_empereur_VichyD’aucuns pourraient trouver étrange de célébrer Napoléon III à Vichy, c’était sans compter le profond intérêt de l’Empereur pour cette ville et l’incroyable développement qui en résulta. Atteint d’une lithiase (calculs rénaux), l’Empereur avait coutume de partir chaque année en cure. Fréquentant tout d’abord la station thermale de Plombières-les-Bains dans les Vosges, il se rend en juillet 1861 pour la première fois à Vichy logeant dans la maison nouvellement construite du chef d’orchestre Isaac Strauss près du parc des Sources. Napoléon III décide de faire de la ville sa station thermale de prédilection, devenant ainsi l’instigateur d’une grande campagne de construction et de développement notamment sur le plan de l’urbanisme.

Les travaux débutent avec la création d’un vaste parc de onze hectares le long de l’Allier et du percement d’avenues. En une année, la gare s’élève permettant à l’Empereur de venir aisément de Paris. Se succèdent la construction d’un hôtel de ville, d’une église avec son presbytère, d’une digue pour se protéger des crus de l’Allier, de chalets servant de résidence à l’Empereur. L’édification d’un barrage mobile permet des promenades nautiques alors que le télégraphe et un bureau de poste développent le réseau de communication. Enfin, la construction d’un casino et d’autres parcs achève la transformation urbaine et économique de la ville confrontée à un afflux massifs de baigneurs et de curistes. Notons toutefois que la ville était déjà en plein développement avant la première venue de l’Empereur et bénéficiait déjà d’une certaine notoriété.

Napoléon III séjourna cinq fois à Vichy. De 1861 à 1863, il resta à chaque fois un bon mois, en profitant également pour faire venir discrètement – avec plus ou moins de succès – sa maîtresse Marguerite Bellanger. Absent de la ville en 1865, il ne demeura que deux semaines en 1866, ses problèmes de santé le firent rentrer à Paris, les soins prodigués restant sans effet. Bien au contraire, l’eau de Vichy ne fit qu’accentuer la lithiase de l’Empereur en raison de sa forte minéralisation. Il est ainsi coutume de dire que Napoléon fut le bienfaiteur de Vichy mais que la ville ne lui rendit pas, tout du moins jusqu’à aujourd’hui et ce festival célébrant l’homme qui contribua pleinement à faire de la ville la « Reine des eaux ».

Les festivités 2011

Grand_bal_depoque_VichyDu vendredi 6 au dimanche 8 mai, trois jours de festivités organisées par l’office du tourisme proposent diverses animations permettant aux petits et grands de plonger cent cinquante ans en arrière sous le Second Empire. Voici un compte rendu de ce week-end hautement historique et pour tous les goûts (exception évidemment de ne pas être allergique aux « vive l’Empereur » tout comme au pollen particulièrement présent à cette période de l’année dans cette ville magnifiquement couverte d’espaces verts).

Et pour lancer le festival le vendredi soir, quoi de mieux que de se placer sous le patronage de l’étonnant et surprenant compositeur Jacques Offenbach avec une « causerie » autour de l’homme et de son œuvre gargantuesque, puis un spectacle « Feyd’OFenbach », divertissement mêlant le théâtre de Feydeau aux airs d’opérette d’Offenbach.

D’un point de vue plus culturel et historique, deux conférences : « 1861, année fondatrice du Vichy moderne » et « Les arts de la table et les secrets d’un orfèvre d’exception : La Maison Lapparra » ainsi qu’une exposition présentant les flacons « Abeilles » de l’eau de Cologne impériale Guerlain pour l’impératrice Eugénie ainsi que le somptueux décor de sa table n’ont pas manqué de séduire le public. Des visites guidées théâtralisées ont permis de voyager à Vichy sous le Second Empire. Le village des artisans fut l’occasion de découvrir des métiers et des savoir-faire d’autrefois aujourd’hui disparus. Et pour les amateurs d’histoire militaire, il convenait de ne pas manquer la reconstitution d’un camp militaire de zouaves accompagnés pour la première fois par des prussiens, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils avaient de la gueule.

Les plus jeunes ne sont pas laissés en reste avec comme animations : des balades en calèche, le village des enfants permettant de jouer à des jeux d’époque ou encore le cluedo géant, énigme policière avec cinquante personnages costumés à interroger afin de lever le voile du mystère.

Enfin, on ne peut s’imaginer la Cour de l’Empereur sans musique et danse notamment grâce à des démonstrations et des initiations, un dîner musical et dansant – avec repas d’époque – et bien évidemment un grand bal pour conclure avec élégance ce grand rendez-vous. Il ne manquait qu’un magnifique défilé de plus de trois cents personnes en costume d’époque, attirant chaque année une foule de plus en plus nombreuses.

A retenir

fete-napoleon-3-vichy-afficheLe premier week-end de mai, Vichy fête Napoléon III et lui rend hommage à travers trois jours d’animations très variées pour permettre au public de découvrir la période du Second Empire tout en se divertissant et, soulignons-le, à des prix très attractifs quand ce n’est pas gratuit. Si certes le programme de l’édition 2012 n’est pas encore connu, un grand nombre d’animations sera assurément reconduit, pensons au splendide défilé ou à l’attirante reconstitution du camp militaire. Il ne vous reste donc plus qu’à prendre note pour l’année prochaine si l’envie de retourner cent cinquante ans en arrière vous tente tout en découvrant le riche patrimoine de la ville de Vichy possédant bien d’autres atouts que ces centres de cure.

 

Informations pratiques

Office de tourisme de Vichy : 04.70.98.71.94 / www.vichy-tourisme.com

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire