Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Compte rendu des Journées Europe et Islam

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Compte rendu des Journées Europe et Islam

Dans le cadre des Journées de l’Histoire de l’Europe, organisées par l’Association des Historiens, Histoire pour tous a pu assister aux conférences sur « L’Europe et l’Islam, d’Al Andalous aux négociations d’adhésion de la Turquie », les 17 et 18 juin 2011, au centre Malesherbes à Paris. L’occasion de rencontrer ce qui se fait de mieux en matière de spécialistes sur les différents sujets abordés, avec malheureusement l’obligation de choix cornéliens…

 

Les Journées de l’Histoire de l’Europe

europeislamLa huitième édition qui se tenait les 17 et 18 juin 2011 au centre Malesherbes de Paris IV-Sorbonne se voulait dans le même esprit que les précédentes, à savoir promouvoir l’histoire de l’Europe pour mieux en comprendre le présent. Une vision d’une Europe des vingt-sept qui, malgré les spécificités de chacun de ses Etat-membres, formerait une seule civilisation, «  nous [reliant] les uns aux autres ».

Ces journées, toujours très riches, sont construites autour de conférences d’histoire et d’histoire de l’art, puis s’achèvent par des débats géopolitiques. La volonté d’ouvrir au grand public amène à diviser les conférences en deux types : les conférences panoramiques et les thématiques, ces dernières étant plus ciblées pour un public érudit.

De plus, à ces conférences est ajouté « le salon européen du livre d’Histoire à Paris », qui réunit les principaux éditeurs sur le sujet, et permet d’avoir accès à des ouvrages pas toujours disponibles chez les libraires grand public, y compris ceux du Quartier latin.

Les tarifs, enfin, s’ils peuvent paraître élevés à première vue (45 euros le pass deux jours, 35 euros pour le tarif réduit, 20 euros pour les moins de 26 ans), sont largement rentabilisés tant les journées sont pleines comme un œuf, et les conférences données par de grands spécialistes. Ce fut justement le cas pour les journées « Europe et Islam ».

« L’Europe et l’Islam, d’Al Andalous aux négociations d’adhésion de la Turquie »

Cette année 2011, le sujet était donc les relations entre l’Europe et l’Islam, des relations au sens large puisqu’était aussi abordée la présence musulmane en Europe dès le VIIIe siècle, et donc, en quelque sorte, les « racines » (aussi) musulmanes de l’Europe.

La première journée s'intéressait à la période VIIe-XVIe siècle, sans doute la plus connue du grand public, mais également celle qui brasse le plus grand nombre d’idées reçues, de fantasmes, voire de polémiques, que ce soit Al Andalus (conférence d’Adeline Rucquoi) ou évidemment les croisades. Cela s’est d’ailleurs un peu vérifié dans certaines interventions et réactions à des conférences panoramiques. Ces dernières furent de grande qualité, avec une mention spéciale à Michel Kaplan (« L’Europe byzantine et l’Islam, VIIe-XIe »), dont l’érudition, l’esprit et l’humour font toujours merveille. Ceux qui ont eu la chance de l’avoir comme professeur à Paris I s’en souviennent encore…Les conférences thématiques furent elles bien plus pointues, mais de qualité tout aussi remarquable (et la présence de « stars » comme Alain Demurger ou John Tolan), avec des sujets passionnants, dont certains trop méconnus. Citons particulièrement les interventions d’Anne-Marie Eddé (« Saladin et son image en Europe »), Dominique Valérian (« Le commerce maritime entre l’Europe latine et l’Islam au cours du Moyen Âge ») et Françoise Micheau (« Traductions et traducteurs dans l’Espagne médiévale »).

La deuxième journée traitait quant à elle de la période suivante, jusqu’à nos jours. Une période bien moins connue généralement, surtout les XVIe-XVIIIe siècles. Là encore, la qualité fut au rendez-vous (avec, entre autres, l’intervention de Henry Laurens), et les sujets traités très divers, et peut-être même parfois un peu trop pointus, ou en tout cas portant sur des sujets très resserrés. Ils avaient pour eux leur originalité, et c’est aussi cela qui fait la richesse de ce genre d’événement.

Si l’on tente de comprendre l’esprit global de ces Journées, l’angle choisi semble bien avoir été celui d’abattre les clichés, de montrer la complexité des relations et des regards réciproques entre Européens et musulmans, tout en insistant sur la présence de l’Islam sur le continent depuis bien longtemps. Avec, en filigrane, dès l’intervention de Michel Kaplan et jusque dans l’intitulé de ces Journées, le débat sur l’appartenance ou pas de la Turquie à l’Europe, qui a l’avantage de nuancer l’approche très « civilisationnelle » de l’événement.

Le bilan des Journées Europe et Islam

A la vue du programme proposé, il faut bien l’avouer, ce fut le choc tant les thèmes proposés étaient passionnants et les intervenants de renom. Puis, il a fallu malheureusement faire des choix, et c’est le principal défaut que l’on peut faire à ces Journées : le chevauchement des conférences. Un paradoxe puisque c’est pour en pointer la richesse !

En effet, quel dilemme de choisir entre Michel Kaplan et Alain Demurger, ou entre Michel Balard et Françoise Micheau, et ce rien que pour la première journée ! Impossible également de profiter à la fois des conférences d’histoire, et de celles d’histoire de l’art, sans parler des tables rondes géopolitiques du samedi…

Le bilan est donc très positif évidemment, mais il faut conseiller d’y aller à plusieurs et de se répartir les conférences, dictaphone en main, pour en profiter un maximum et ne pas ressentir une certaine frustration à la fin. On souhaite donc d’autres nombreuses Journées de l’Histoire de l’Europe, mais en espérant qu’elles se déroulent au moins sur trois jours…

 

- « L’Europe et l’Islam, d’Al Andalous aux négociations d’adhésion de la Turquie (17-18 juin 2011) », dans le cadre des 8e Journées de l’Histoire de l’Europe, organisées par l’Association des historiens (voir le site).

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire