Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Actualité Des cosaques à Paris !?

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Des cosaques à Paris !?

Pour commémorer la retraite de Russie (1812), la campagne d’Allemagne (1813) et l’invasion de la France par les troupes russes et coalisées en 1814, vingt-trois Russes payés pour l’occasion reconstituant une poignée de cosaques sont partis le 12 août dernier du mont Poklonnaïa, à Moscou pour s’élancer à travers la Russie, la Biélorussie, la Pologne, la Lituanie, l’Allemagne,  pour atteindre fin octobre Fontainebleau où Napoléon avait abdiqué.


 

cosaquesUn voyage de plus de 2.500 kilomètres réalisé autant que faire se peut à cheval (mais de fait une partie de trajet est  mécanisé). Aujourd’hui à Nancy, il devrait atteindre leur objectif le 19 octobre (si quelques Marie-Louise français ne leur barrent pas la route…).Pavel Mochtchalkov, qui a eu l’idée de cette chevauchée, rappelle que seuls les cosaques ont fait entièrement ce voyage aller – retour de Moscou à Paris, il présente la manifestation comme une marche de la paix à la mémoire de tous ceux tombés au combat pendant cette guerre. En ce sens, des fleurs doivent être déposées régulièrement sur les tombes de combattants des différents camps. Outre cet aspect historico-mémoriel, la marche doit aussi sensibiliser le public à la disparition des chevaux du Don, valoriser les sports hippiques, renforcer les liens des Russes avec la diaspora européenne et française…

Mais au-delà de toutes ces bonnes intentions affichées, on peut tout de même se poser quelques questions sur cette reconstitution d’un événement traumatique de la France, à savoir son invasion par des forces armées étrangères venues pour chasser Napoléon du pouvoir et remettre en cause les acquis de la Révolution française. Il est donc étrange de voir la République française accueillir les bras ouverts ces hérauts de la Restauration monarchique, de la même manière qu’elle avait mis tout en œuvre pour fêter Trafalgar, alors que rien ne fut fait lors de l’enchainement de tous les bicentenaires des victoires françaises du Premier Empire. Le tout s’expliquant par une vague volonté de flagellation mémorielle et de naïveté diplomatique. Toutefois, et contrairement à Trafalgar, aucun accueil politique ne semble prévu pour cette bande de cosaques. Il aurait peut être était un peu gros d’acclamer au nom de la paix entre les peuples ces fantômes du Don qui étaient plus connus pour les razzias, les exactions et les pillages que pour autre chose.

Deux façons de voir les choses donc, et nous laissons tout un chacun maitre d’en tirer une synthèse nuancée. À quand une virée de Panzer II à travers la Belgique et la France au nom de la paix et des sports mécaniques ?...

Pour en savoir plus

Le site de la randonnée équestre:

http://dostoyanierossii.ru/fr/

Voir aussi:

http://cosaques2012.com/

cosaque_carte

 

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire