Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire de l'Art La Vénus de Milo

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La Vénus de Milo

Venus_de_MiloC’est en juillet 2010 que la superbe statue de la Vénus de Milo, haute de plus de deux mètres, réintègre une nouvelle place au Louvre, après six mois de restauration. Nettoyée, car elle était devenue marron….et parce qu’elle avait gardé des traces de plâtre et d’huile, suite au moulage réalisé au XIX è siècle, elle est maintenant installée et entourée d’objets découverts en même temps qu’elle, dans une immense salle de deux cent mètres carrés afin que les six millions de visiteurs puissent l’admirer tranquillement.


 

 

La découverte de la Vénus de Milo

Cette statue a été découverte au printemps 1820 dans l’archipel des Cyclades en Grèce, à Mélos ou Milo. Un paysan cherchant à bâtir un mur autour de son champ, creuse les fondations et tombe sur une sorte de crypte. Au fond de cette grotte, il découvre une statue plus grande que nature. Un visage de femme, au buste nu, la main droite retenant un vêtement descendant jusqu’aux pieds, le bras gauche levé et replié.

Le paysan et son fils, transportent les morceaux pour les cacher chez eux. Des marins français faisant halte dans l’île entendent parler de cette découverte, retrouvent le paysan et son fils, admirent les morceaux de la statue puis s’en retournent rapidement vers Constantinople pour avertir l’ambassadeur le marquis de la Rivière. Le secrétaire du marquis, dépêché un mois plus tard sur place, pour acheter à n’importe quel prix cette statue, tombe sur des marins turcs tirant les morceaux de la Vénus derrière eux ! Le combat s’engage…le buste est récupéré…mais le marbre a souffert, des débris trainent tout autour. Les marins français embarquent le tout, morceaux y compris, mais ne se rendent pas compte qu’il manque le bras !

La déesse de l'amour et de la beauté

Venus_de_MiloLa statue, de retour en France, est offerte par le marquis de la Rivière au roi Louis XVIII, qui l’a fait exposer au Louvre en 1821. Les questions fusent concernant ce bras manquant….les hypothèses sont nombreuses. On garde le silence sur le procédé de récupération de cette statue, car il est inutile de créer un incident diplomatique… Jules Ferry, ambassadeur en Grèce aux alentours de 1872, tente d’éclaircir le mystère et fait une expédition dans les Cyclades. Il retrouve le fils du paysan qui l’assure avoir vu la statue entière et intacte et confirme que les Français avaient enlevé la statue avec force…et payée beaucoup plus tard !

Représentant Aphrodite déesse grecque de l’Amour, Vénus pour les romains, elle pourrait également être Amphitrite, déesse de la mer vénérée dans l’île où elle fut découverte. Datée de l’an 120 avant J.C., la statue est composée de deux blocs assemblés : les jambes d’une part, le torse et la tête de l’autre. Des trous dans les bras prouvent qu’elle portait des bijoux : un bracelet et des boucles d’oreilles, enfin un bandeau dans les cheveux.

Féminine et sensuelle jusqu’au bout, avec ses jambes drapées jusqu’aux hanches, le buste nu, aucune rondeur, elle nous apparait souple et naturelle dans son déhanché. Etait-elle appuyée sur un pilier ? Retenait-elle son vêtement ?

Prosper Mérimée rend hommage à la déesse de l’Amour et de la Beauté, aux traits du visage si fins, ses cheveux soigneusement tirés et attachés dans la Vénus d’Ille « une telle femme, que je plains ses amants…et pourtant je n’ai jamais rien vu de si beau ».

 

Pour aller plus loin

- La Vénus de Milo : Un mythe de Dimitri Salmon. Poche, 2000.

La Vénus de Milo. 2010.

- La Vénus de Milo sur le site du musée du Louvre.

Les autres articles sur ce thème



  Loki, le dieu rusé
  Sortie cinéma : Vénus noire

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire