Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire Nuts ! La bataille des Ardennes - BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Nuts ! La bataille des Ardennes - BD

Nuts

Il vous semble sentir une odeur forte... Celle du gasoil et de l'huile moteur mélangée au relent de graisse mécanique... La nuit tombe, le froid est vif, et pourtant le secteur est une véritable fourmilière. Décembre 1944, 1.900 pièces d'artilleries lourdes et 970 chars et canons blindés convergent vers l'Ouest, vers les Ardennes. C'est là, que le Führer a décidé de mener une contre-attaque rapide et brutale pour percer le front allié et changer le cours de la guerre. Les éditions Joker rééditent NUTS ! la bataille des Ardennes, la BD de Willy Harold Vassaux.

 

 

 

Résumé

Le 16 Décembre 1944, à 5h30, commence l'opération Wacht am Rhein ordonnée par Hitler. L'armée, en retraite depuis le débarquement de juin en Normandie, fait de nouveau face dans une opération de grand ampleur qui va mettre en péril l'avancée des alliés. Trois puissantes armées, commandées par le général Model, doivent enfoncer la ligne de front et pénétrer profondément au Luxembourg et en Belgique.

Le succès de l'opération repose sur trois impératifs :

- La prise rapide des ponts sur la Meuse

- La prise d'Anvers pour bloquer le ravitaillement des alliés

- Le mauvais temps pour clouer au sol l'aviation alliée au début de l'opération

L'opération se veut brutale, c'est à n'en pas douter la dernière chance du IIIème Reich de ne pas voir profaner le territoire national.

Les armées allemandes frappent comme la foudre, la surprise est totale pour le commandement allié qui avait dégarnie cette région. Malgré des embouteillages et de nombreux ralentissement les forces de Model progressent avec une régularité effrayante. Des commandos SS parachutés en arrière des lignes ennemies désorganisent les moyens de communication, tournent les panneaux indicatifs et créés une véritable psychose. Les troupes américaines, d'abord prises au dépourvu, montrent par endroit une capacité de résistance insoupçonnée.

Si les troupes doivent se replier à St-Vith, celles de Bastogne tiennent bon ! A l'offre de reddition que lui fait l'état-major allemand le général McAuliffe répond : Nuts ! (Des noix ! )

Encerclée, contournée, la ville tient bon ! L'opiniâtre résistance des troupes américaines ralenti sensiblement la progression des trois armées du Reich tandis que la cavalerie de Patton remonte du Sud.

A la veille de Noël, le 23 décembre, le ciel s'éclaircit ! Les chasseurs et bombardiers de l'US et de la Royal Air Force peuvent enfin prendre leur envol ! Avec la suprématie aérienne et l'arrivée de renforts américains la bataille des Ardennes prend un nouveau visage.

 

Notre avis

Nuts-planche-decembre-2009

Une nouvelle réédition des éditions Joker qui reprennent deux tomes de Willy Harold Vassaux parus dans les années 1980 et 1990.

Mais voici une bande dessinée qui ne manque pas d'ambitions puisqu'on y lit sans détours « Ce n'est donc pas simplement un ouvrage illustré que vous tenez en main, c'est un livre d'Histoire, avec un grand H ».

Autant mettre les choses au clair d'emblée, par l'imagination dont fait preuve le dessinateur pour recréer telle ou telle scène, par la retranscription plus ou moins inventée aussi des dialogues, une bande dessinée ne peut pas, honnêtement, avoir la prétention d'être un livre d'Histoire. Du moins au sens où l'on entend l'Histoire au sein des universités, c'est à dire une discipline épurée où on ne prend pour vrai que ce que qui certain, pour faux ce qui est faux et pour vraisemblance ce qui n'est que vraisemblance. Nulle place pour l'imagination fertile des dessinateurs.

Cependant, si on remonte à la source du mot Histoire, c'est à dire « l'enquête », l'enquête sur les évènements passés et leur retranscription à nos contemporains. En ce sens oui une BD peut faire de l'Histoire et permettre plus efficacement que n'importe quel ouvrage universitaire la vulgarisation massive des connaissances historiques.

Dans cet objectif pédagogique fort louable la bande dessinée comporte également un dossier historique très bien fait qui résume parfaitement l'offensive des Ardennes en une dizaines de page, le tout sur un fond imitant le papier ancien et magnifiquement illustré de nombreux croquis.

Ce dossier est un très bon point pour cette BD, et même s'il est placé en fin d'ouvrage je conseille fortement de le lire avec d'entamer les planches afin de bien se remémorer les événements, avoir une vue d'ensemble, et ne pas perdre le fil conducteur.

Venons-en aux planches justement. Premièrement elles nous apparaissent comme plaquées à ce fond « vieux papier », ce qui est du meilleur effet !

Le dessin est précis, en particulier pour les véhicules militaires, au plus grand plaisir des amateurs de « militaria » en général et des passionnés de la seconde guerre mondiale en particulier.

Les scènes sont parfois héroïsées, il arrive même que la surabondance d’engins (notamment aériens) laisse le lecteur sceptique. On en revient aux difficultés de la BD a être entièrement historique, il faut rendre une ambiance, une situation, illustrer les propos, le tout dans l'espace très réduit de la vignette.

Une vignette de laquelle hommes et véhicules ont tendance à sortir brusquement, ajoutant ainsi au dynamisme, à l'action, qui sont parfaitement entretenus dans cette BD. C'est là aussi un bon point, entre scènes d'action et petits intermèdes humoristiques tout est fait pour garder l'attention du lecteur. Willy Harold Vassaux n'est pas tombé dans le piège de la monotone retranscription imagée d'une histoire militaire épurée, limitée à l'énonciation lancinante des déplacements de troupes qui ne font frissonner que quelques Saint-Cyriens.

Cependant on note tout de même que l'action est parfois difficile à suivre. Les événements s'enchainent avec une grande rapidité, le lieu du combat change parfois sans cesse d'une vignette à l'autre et le lecteur propulsé comme une boule de flipper finit par ne plus savoir qui fait quoi et où.

Pour ne pas être perdu il faut souvent se reporter à une cartographie de la bataille, bien présente notons le, mais parfois pas assez, obligeant le lecteur à de multiples retour en arrière pour se pencher sur sa carte d'état-major.

Au milieu des actions d'éclats individuels et des personnages anonymes mis en action cette BD nous peint, reconnaissons le, un beau tableau de ce que fut la bataille des Ardennes. La dureté des combats ressort parfaitement dans cette ambiance de boue, de neige et de sang ou les exécutions sommaires répondent aux massacres de civils. De noires montagnes où règnent la souffrance et la douleur, mais aussi parfois la lueur de la résistance et de la cohésion sans limite face à la haine et le force du désespoir.

Une réussite

Pour conclure, cette bande dessinée avec son dossier historique est une réussite qui ravira les passionnés de la seconde guerre mondiale et les amateurs d'Histoire en générale.

Une BD qui mérite d'être dans votre bibliothèque mais aussi une BD que je conseille fortement aux bibliothèques municipales et scolaires (CDI...) qui offriront ainsi aux élèves la possibilité d'apprendre de façon ludique cet épisode de la seconde guerre mondiale. D'autant plus que ce conflit est souvent un de leur passage préféré dans le programme scolaire, qu'ils connaissent déjà souvent par le biais des jeux vidéo, ce qui hélas n'est pas sans contrepartie : une vision hollywoodienne de la guerre qui doit être battue en brèche pour les mener vers plus de compassion envers leurs « anciens » et plus de respects envers ces hommes qui ont donné leur vie pour qu'ils n'aient pas à apprendre le pas de l'oie dans la cour de récréation.

 

Éditeur : Joker Éditions

Scénario : Willy Harold Vassaux

Couleurs: Studio Leonardo

 

Tome 1 : Bastogne (juin 1984)

Tome 2 : La riposte (novembre 1991)

HS: 20 ans en 45 (novembre 2004)

Intégral: Nuts ! La bataille des Ardennes

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire