Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire L'ambulance 13 - BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

L'ambulance 13 - BD

ambulance_13_4

Adaptation du roman homonyme sorti en juin dernier « l'ambulance 13 » est plus qu'une simple BD historique, c'est un chef d'œuvre comme on en lit peu, une bande dessinée de grande qualité à tous abords qui mérite une place de choix dans votre bibliothèque. Aux côtés du sous-lieutenant Bouteloup, chirurgien, le lecteur est transporté dans l'enfer des tranchées où l'humanisme du jeune officier est confronté à l'horreur des combats.

 

Résumé

Louis-Charles Bouteloup est un jeune officier tout juste sorti de la faculté de médecine. Empreint de médecine nouvelle, notamment anglaise, humaniste, il ne se pardonne pas de n'avoir pu sauver son frère cadet de la fièvre. Il en veut aussi et surtout à son père, le baron Bouteloup, patricien de renom. Ce père qui se moquait de ses préconisations pour sauver son frère, ce père député, lieutenant-colonel, qui n'avait pas hésité au début du conflit à proclamer publiquement que les balles ne causaient pas de réel délabrement sur les chairs... Un père influent, proche du général Pétain, qui d'un côté tente de muter contre son gré son fils dans les États-majors, et qui de l'autre côté lui attirera des ennemis par incompatibilité politique : Clémenceau en premier lieu...

ambulance_13_5

Dans ce premier tome de la série, « Croix de sang », Bouteloup est affecté à Fleury, à quelques kilomètres au Nord de Verdun, à la tête de l'ambulance 13. Il lui revient la responsabilité de prendre la relève de son charismatique prédécesseur, fauché en première ligne. Bouteloup se retrouve à la tête d'une petite poignée d'hommes endurcit par la guerre, des hommes aux caractères durs, des hommes dont il doit apprendre à se faire respecter. Bien qu'officier il n'est qu'un bleu, un de ces millions d'hommes qu'on achemine au front comme des bêtes à l'abattoir... Un de ceux auquel on ne veut pas s'attacher pour ne pas avoir à les pleurer les jours à venir... Bouteloup doit faire ses preuves et il en est conscient, il s'impose à l'enterrement de son prédécesseur et, quand une première salve d'obus frappe le cortège funèbre, lui reste debout, impavide... C'est le premier pas, et non le plus facile, pour se faire reconnaître comme chef par ceux avec qui il va tenter de porter la vie dans cette immense boucherie humaine.

 

Notre avis

Cette bande dessinée est excellente.

Le scénario est parfaitement mené, si le personnage principal est imaginaire il nous permet de plonger dans l'enfer d'une guerre qui saigna l'Europe. Par sa fonction de chirurgien Bouteloup nous permet de découvrir tant les efforts surhumains menés à l'arrière par les services de santé, que l'enfer des tranchées vécu par les poilus en première ligne. Par des flash-back toujours parfaitement introduits, ce qui assure une parfaite fluidité de lecture, l'auteur nous fait même découvrir par instant la vie de ce jeune étudiant en médecine au début du XXème siècle. L'auteur connait parfaitement son sujet, les allusions à la vie politique, l'affaire Dreyfus par exemple, sont autant d'éléments qui permettent de se replonger dans une époque, ce que ne manqueront pas d'apprécier les habitués de notre site.

Les dialogues sont très étudiés et réalistes, du bon français de l'officier au jargon de tranchée du poilu. Le lecteur est ainsi de suite intégré à une ambiance et celui qui n'aurait pas l'habitude de ce langage sent, comme Bouteloup, qu'il entre dans un monde à part, décalé du monde civil et auquel il va devoir s'intégrer au plus vite.

La narration est de très grande qualité, le talent des romanciers Patrick Cothias et Patrice Ordas participant pour beaucoup à faire de cette BD une grande réussite. D'images en métaphores vous retrouverez dans cette BD tout ce qui fait la force d'un bon roman, retraçant avec quelques mots toute l'horreur du conflit, le paradoxe des situations, les tourments de l'âme...

Le dessin, réaliste est d'une grande précision. On a parfois cherché à rendre la confusion et l'horreur de cette guerre dans des planches griffonnées noir et blanc. Là, peut-être parce que la narration remplissait déjà cette mission, le dessin se permet d'être réaliste rendant peut-être plus horrible encore la vision des corps mutilés. Contraignant peut-être un peu plus à voir ce que fut la « Grande Guerre », ce qu'est la guerre.

Les dessins sont précis, l'amateur ne sera pas déçu en arrêtant sa lecture pour regarder de plus près l'équipement, l'armement, les détails du champ de bataille, de la tranchée, du village... Tout est réaliste, plausible, rendu avec un très grand savoir faire, une parfaite maitrise, tant dans le trait que dans la couleur !

Une bande dessinée aussi louable tant sur le scénario, l'aspect visuel et la narration, cela est rare. Et cela mérite d'être souligné !

amulance_13_3

Enfin on peut saluer l'organisation pour la sortie de la BD, du 3 novembre 2010 au 6 février 2011, d'une exposition au musée du Val-de-Grâce sur les services de santé durant la Première Guerre mondiale. Cet hôpital qui s'était spécialisé dans la chirurgie faciale durant le conflit accueille en son sein le musée du Service de santé des armées. La bande dessinée elle-même se termine par un petit dossier de sept pages sur ce thème présentant les progrès fulgurant fait pendant cette guerre dont on avait largement sous-estimé la puissance destructrice.

Pour conclure, cette bande dessinée de la toute nouvelle collection « Grand angle » est un franc succès ! Exceptionnelle tant sur le scénario que pour la narration ou l'image nous nous devons de saluer ici Patrick Cothias et Patrice Ordras (scénario), Alain Mounier (dessins) et Sébastien Bouet (couleurs). Une BD telle que celle-ci, vivante et captivante, troublante et déchirante, réaliste et humaniste est un parfait plaidoyer pour la Mémoire à l'heure où en France tous nos poilus reposent à jamais.

En tant que critique je saluerai la qualité de la bande dessinée, en tant qu'historien je saluerai l'exactitude (dans le matériel, les moyens médicaux présentés...) et la démarche de vulgarisation qui entoure cette parution, en tant que sous-officier de Réserve je saluerai cette pierre posée sur le monument pour la Mémoire que l'on doit aux anciens, et en tant que Français descendant d'un poilu passé trois fois entre les mains de ces « trompe la mort » pour revenir avec une croix de guerre couverte de palmes je saluerai tout ceux qui, devant les monuments aux morts, dans les classes ou devant leurs planches œuvrent pour que les générations futures prennent le temps de réfléchir et de dire consciemment : « Plus jamais ça ! ».

ex-libris-ambulance

Editions : Bamboo Edition

Collection : Grand angle

 

Scénario : Patrick Cothias & Patrice Ordas

Dessins : Alain Mounier

Couleurs : Sébastien Bouet

 

Roman

- L'ambulance 13 (juin 2010)

BD

- Tome I : Croix de sang (novembre 2010)

- Tome II: Au nom des Hommes (avril 2012)

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire