Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire Double Masque, tome 5, Les Coqs - BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Double Masque, tome 5, Les Coqs - BD

couv_double_masqueL’action se déroule en juillet 1804. Aux bords de falaises bretonnes sous un ciel venté et pluvieux, deux soldats sont chargés de se « débarrasser » d’un comploteur envers l’ancien consul Bonaparte. En mai, le Sénat l’a proclamé Empereur. Napoléon Bonaparte est. Ainsi débute Les Coqs, cinquième tome de la bande dessinée Double Masque de Jean Dufaux et Martin Jamar nous plongeant à l’aube de l’Empire où ne cessent de se dessiner complots et machinations mais également tractations et pourparlers.

 

Présentation

Le 18 mai 1804, Bonaparte est proclamé « Empereur des Français » sous le nom de Napoléon Premier. Pour autant, le sacre – le 2 décembre 1804 – est encore à venir. Ce cinquième opus s’ouvre sur la préparation de la cérémonie du sacre avec tout son cérémonial. Néanmoins, Bonaparte a d’autres préoccupations en la personne de son étrange double sévissant dans les bas-fonds de la capitale. S’il veut poursuivre son inexorable ascension vers le trône impérial, l’Empereur n’a d’autre choix que d’entamer seul la discussion avec la Fourmi, malgré tout sous la surveillance de Fouché, l’Ecureuil et la Torpille. Quant à l’origine des deux masques, le voile du mystère commence à tomber.

Notre avis

DOUBLEMASQUE_05_04Ce nouveau tome de Double Masque poursuit sur la lignée des précédents dans sa qualité de reconstitution historique. Le contexte d’avènement de l’Empire reste fort bien explicité. Des détails comme par exemple le choix des motifs d’un manteau enrichissent avec légèreté et précision ce polar historique et permettent d’aborder des thèmes tel que la symbolique des abeilles. Signifiant l’immortalité et la résurrection, les abeilles sont considérées comme l’un des plus anciens emblèmes des souverains du royaume de France, devenant par la suite un emblème impérial. Plus que l’intrigue somme toute restant assez classique, c’est un véritable tableau du début du XIXe siècle que nous livre par son récit Jean Dufaux.

Et ce tableau ne saurait être complet sans le dessin de Martin Jamar. En effet, sur le plan graphique, Double Masque ne cesse de nous séduire notamment avec une très belle mise en couleur restituant parfaitement les différentes atmosphères et les différents lieux.

Ainsi, en dépit d’une intrigue ne progressant que lentement et parmi la profusion de bandes dessinées ayant comme sujet difficile Napoléon Bonaparte, Jean Dufaux et Martin Jamar ont su construire et donner à leur série une identité et une personnalité propres. Leur dernier tome nous offre enfin la confrontation entre les deux porteurs de masque, la lumineuse Abeille faisant face à la ténébreuse Fourmi.

Les Masques, tome 5, Les Coqs, de Dufaux et Jamar. Mars 2010, Editions Dargaud.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire