Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire Au fil de l’Art – BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Au fil de l’Art – BD

fildelartC’est du cœur de l’Italie, sous les coups de crayon d’un dessinateur yougoslave, que nait cette bande dessinée très originale qui nous replonge dans l’Europe de la Renaissance pour y rencontrer quelques-uns des plus grands artistes : de Léonard de Vinci à Velasquez, de Dürer à Bruegel, au total une petite dizaine d’artistes à redécouvrir ! Un voyage burlesque dans le monde de l’Histoire de l’Art ou le côté bouffon prime. Une belle invitation au voyage spatiotemporel pour les amateurs d’Art.


 

 

Suivez le fil…

« Au fil de l’Art » est un projet de Gradimir et d’Ivana Smudja. Gradimir est un peintre yougoslave installé en Italie, qui brille également par ses talents de dessinateur et de caricaturistes. Installée en Toscane, Ivana est quant à elle diplômée du lycée artistique de Lucca et de l’Institut européen de Design de Milan. C’est donc de l’Italie, berceau de la Renaissance, que nous vient cette approche atypique de l’histoire de l’Art en bande dessinée.

Le lecteur est invité à suivre une jeune artiste et son chat caractériel aux airs de Chat Botté. Se prenant les pieds dans un fil rouge, les voilà plongés dans le temps aux côtés d’hommes préhistoriques en train de peindre les parois de la grotte de Lascaux. Cherchant à retourner dans leur époque ils suivent sans cesse ce fil rouge qui les amène d’époques en époques et les font rencontrer quelques uns des plus grands artistes de notre Histoire, ou plus précisément des XVème / XVIIème siècles européens.

Entre Histoire et excentricités

Ces voyages dans le temps vont permettre à la jeune artiste de rencontrer Léonard de Vinci peignant « la Cène » et « la Joconde », Michel-Ange peignant la Chapelle Sixtine, Dürer et ses gravures, Peter Brueghel l’Ancien tourmenté par sa Tour de Babel, Rubens toujours en quête de modèles bien en chair, Velasquez et son fameux tableau « Les Ménines », El Greco l’astigmate, Rembrandt et le périple de sa toile « La Ronde de nuit » destinée à la milice d’Amsterdam, Jan Vermeer peignant « la laitière » et « la Dame à la perle »…

 

Comme le montre cette énumération, les auteurs ne se sont pas contentés des artistes italiens, mais ont rendu hommages aux artistes européens. Chacun d’eux est introduit par une notice bibliographique, courte, mais bien faite, permettant au lecteur de mettre sur chaque nom une époque, quelques œuvres, un style parfois. Autrement dit, par ces notices bibliographiques parfaitement bien intégrées à la bande dessinée, « Au fil de l’Art » se présente comme une belle initiation à l’Histoire de l’Art de la Renaissance.
fildelart2

 

Après chaque notice bibliographique suit une petite histoire entre l’artiste, la jeune fille et son chat. Le style du dessin permet de se plonger dans l’ambiance d’une époque, tout en gardant un côté très caricatural et comique. Gradimir n’est pas caricaturiste pour rien… L’effet comique est également travaillé dans la rencontre entre des personnages issus d’époques différentes (la jeune fille apprenant à Michel-Ange ce qu’elle a lu sur Internet…) et le burlesque des scénarios. Ces historiettes sont également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur certains aspects techniques de l’histoire de l’Art, par exemple ce qu’est une fresque et comment elle se réalise, découvrir le sfumato, la perspective… Toutefois, le côté comique étant privilégié, les historiettes regorgent d’incohérences historiques. Prenons par exemple le cas du bien connu Léonard de Vinci : ce dernier brise le Saint Graal qu’il avait emprunté au Vatican pour peindre la Cène, il vole au-dessus de Florence et de Rome grâce à l’une de ses machines (passant par la même occasion autour d’une basilique Saint-Pierre de Rome dans un état d’avancement qu’il n’a pas connu), et vivant avec sa bonne : une brune habillée de noir répondant au doux nom de… Lisa… Eh oui, c’est elle la Joconde ! La BD regorge d’incohérences et d’invraisemblables du genre : Dürer hanté par le fantôme du lapin qui lui a appris la gravure, Brueghel envoyant des messages à Dieu dans sa tour aux allures d’OVNI, Rubens suspendant de vrais angelots à des cordes pour peindre ses putti… Vous l’aurez compris, il ne s’agit d’erreurs historiques de la part des auteurs, mais bien d’une volonté de dérision, de burlesque. Donner à un côté bouffon à cette aventure au fil de l’Art où le lecteur croise des œuvres, des artistes et des personnages historiques dans un méli-mélo fantasmagorique, comme dans un étrange rêve ou le vrai se mêle à l’imaginaire, à tel point que nous ne savons plus réellement quelle est la limite entre la part du vécu et celle du songe. C’est d’ailleurs peut-être le risque avec cette BD, que de voir un parfait néophyte prendre pour argent comptant des aspects purement imaginaires de ces histoires. Alors certes les fantômes de lapin et autres angelots espiègles mettront la puce à l’oreille, mais le doute peut naitre dans l’esprit non initié autour de Mona Lisa ou de la relation charnelle entre Velasquez et la reine d’Espagne par exemple.

En fin de compte, « Au fil de l’Art » convient certainement mieux à des amateurs éclairés qu’à de parfaits néophytes. Seuls les initiés sauront démêler le vrai du faux et surtout se délecter du burlesque de cette BD originale qui démontre que l’Histoire de l’Art n’est pas une matière poussiéreuse et qu’il est toujours possible d’apprendre (ou de réviser) en rigolant ! Peut-être une bonne idée de cadeau pour ceux qui préparent les concours de l’enseignement, s’ils ne font pas une overdose de la question « Le Prince et les Arts en France et en Italie ».

 

« Au fil de l’Art »

- Volume 1

 

Scénario & Dessin : Ivana & Gradimir Smudja

Editions : Delcourt

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire