Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire U. 47 : Convois sur l’Arctique – BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

U. 47 : Convois sur l’Arctique – BD

U-47_8.jpeg

Dans ce troisième opus de la série le sous-marin allemand U.47 part en mission dans l’Arctique pour établir les raisons du silence radio du poste d’observation de l’île X-107. Il part avec un météorologue dans ses entrailles d’acier et, chose naturellement imprévue… un traitre ! Cette BD sur la Kriegsmarine durant la Seconde Guerre mondiale, accompagnée d’un important dossier sur Adalbert Schnee (commandant du U-201), brille incontestablement par sa qualité scénaristique et graphique, mais aussi et surtout par sa capacité à entrainer le lecteur de la fiction à l’Histoire !coup-de-coeur

 

Synopsis

1941 : les quatre observateurs allemands positionnés sur l’île X-107, en pleine mer des Barents, ne donnent plus signe de vie. L’amirauté s’inquiète de ce silence, la Kriegsmarine devient incapable de repérer les convois partant ravitailler le nouvel ennemi du IIIe Reich : l’Union Soviétique. Pendant ce temps à Lorient le climat est des plus tendus : les mouvements de résistance organisent des missions de sabotage et d’espionnage, mais peu à peu l’occupant commence à mettre des visages sur ces combattants de l’ombre. Entre espionnage, contre-espionnage et double jeu la discrétion devient un art de vivre plus ou moins bien accepté par l’équipage de l’U.47, sous-marin allemand stationné dans le port breton. Étant l’un des rares bâtiments disponibles, ce U-Boote est chargé d’aller éclaircir ce qui s’est passé sur l’île X-107 tout en faisant d’une pierre deux coups vu qu’on lui confie le Docteur Werner, météorologue, chargé de larguer une sonde météorologique au-dessus de l’Arctique… Au grand dam de l’équipage qui sait qu’il n’y a pas mieux pour se faire repérer que ces gros ballons blancs flottant dans les airs…

L’U.47 quitte donc le Morbihan pour le silence glacial des profondeurs arctiques. Sans rien savoir de la mystérieuse affaire qui a eu lieu sur l’île, du convoi puissamment escorté qui navigue dans le secteur et… de l’espion infiltré en son sein…

Notre avis sur la BD

U-47_6.jpeg

Mark Jennison, le scénariste, parvient brillamment à passionner le lecteur pour le monde des sous-mariniers allemands de la Seconde Guerre mondiale ! On aurait pu craindre une bande dessinée bien trop technique, graphiquement rébarbative et limitée à l’intérieur contigu du submersible… Fort heureusement, il n’en est rien ! Troisième tome de la saga, nous avons affaire à un scénario à intrigues multiples ce qui permet de suivre à la fois la clandestinité des cellules de résistance bretonne, et les péripéties de l’équipage allemand parti en mission en pleine mer. Le choix de mettre au cœur de la saga des hommes des forces de l’Axe pourrait également rendre méfiants certains lecteurs, bien que la chose soit de plus en plus courante dans le milieu de la BD (ici la marine est évoquée, mais d’autres célèbres sagas évoquent l’aviation ou l’infanterie allemande). De ce côté-là aucun soucis, vous ne trouverez aucunement une apologie du IIIe Reich ici, mais bien une fiction rapportant les destins plus ou moins croisés de personnages divers engagés dans un camp ou dans l’autre de ce conflit mondial. La saga U.47 ne cherche pas à entrer dans un manichéisme ou une prise de position quelconque, elle retrace une histoire humaine avec sa part d’ombre et de lumière. La technicité du vocabulaire employé dans la marine militaire aurait pu être un dernier obstacle pour le lecteur, mais là encore Mark Jennison a trouvé la parade. En effet, à omettre ce vocabulaire technique la BD aurait perdu en authenticité, mais à se contenter de ce vocabulaire elle aurait perdu en lisibilité : la solution d’annoter les vignettes pour définir au lecteur les termes techniques résout le problème avec simplicité et efficacité.

L’aspect graphique est également des plus convaincants dans cette saga ! Le dessin de Gerardo Balsa est précis et réaliste, la mise en couleurs de Nicolas Caniaux est dans la même optique, aussi se régale-t-on à admirer les détails du U-Boote sous la lumière électrique de la base sous-marine de Lorient, sous le soleil couchant ou dans les brumes océanes… Cet excellent résultat ne peut être que le fruit d’un talent artistique certain, combiné à une recherche poussée dans les moindres détails pour le matériel, l’équipement… Des détails intérieurs et extérieurs du sous-marin, à l’armement ou l’uniformologie, les amateurs de militaria ont de quoi se réjouir ! Il faut dire que les éditions Zéphyr sont spécialisées en histoire militaire…

U-47_5.jpeg

Et les amateurs de la Seconde Guerre mondiale se réjouiront d’autant plus en apprenant que les Éditions Zéphyr sont également en partenariat avec l’éditeur Conflit & Stratégie ! Avec une telle collaboration d’éditeurs, on pouvait espérer que cette bande dessinée soit un modèle de BD historique, sachant faire passer en douceur le lecteur de la fiction à l’Histoire par un scénario et un souci du détail dans un premier temps, puis par un dossier documentaire purement historique dans un second temps. Nous avons vu que la première partie du contrat est parfaitement remplie par l’U.47, mais qu’en est-il du dossier ? Nos lecteurs habitués savent à quel point nous insistons sur ces dossiers qui permettent à la BD historique de devenir un des fers de lance de la vulgarisation historique. Hélas certains éditeurs les négligent, d’autres mettent la main à la patte avec plus ou moins de succès, allant de la petite notice au complément photographique… « Convois sur l’Arctique » est visiblement à un tout autre niveau avec son dossier consacré à Adalbert Schnee !

Adalbert Schnee, L’as du U-201

Pour la première édition, les tomes de la saga sont accompagnés d’un complément documentaire conséquent et de qualité. Après un dossier consacré aux U-Boote et un consacré à la base de Lorient, ce troisième tome comporte un dossier réalisé par Luc Brauer et consacré à Adalbert (dit « Adi ») Schnee, sous-marinier allemand considéré comme un spécialiste de l’attaque de convois. Ce dossier suit la carrière de Schnee depuis son entrée dans la marine en 1934, ses formations dans les
U-47_7.jpeg
diverses écoles militaires, ses commandements sur des sous-marins de plus en plus modernes jusqu’au U-201. Les sept patrouilles effectuées au commandement du U-201 sont très bien décrites, attaquant seul ou en meute le sous-marin torpille pas moins de 27 navires entre 1940 et 1942. Loin d’être monotone, le récit se lit avec une grande facilité, le lecteur suivant les péripéties du sous-marin tantôt prédateur et tantôt proie, évitant les grenadages et les attaques aériennes. Le dossier finit avec la carrière de Schnee en état-major comme chef des opérations anti-convois avant qu’il ne reprenne le commandement d’un tout nouveau type de sous-marin type XXI juste avant la fin de la guerre.

Ce dossier de 95 pages est très richement illustré avec de nombreuses photographies d’époque (avec toutefois quelques inversions dans les légendes), des cartes, des plans, une fiche technique sur l’Unterseeboot Type VIIE…

Un modèle de BD historique ?

Il faut reconnaitre en conclusion que cette première édition de « Convois sur l’Arctique », avec son dossier sur Adalbert Schnee représentant environ les 2/3 de l’ouvrage, apparait comme un modèle à suivre dans le milieu de la bande dessinée historique : un scénario efficace, un dessin et une mise en couleur précis et une formidable capacité à faire passer le lecteur de la fiction à l’Histoire. Nous avons là une arme de vulgarisation massive ! Faute de Croix de Fer, le site HPT ne peut que classer cette BD dans ses « Coup de Cœur »…

 

Scénario : Mark Jennison

Dessins : Gerardo Balsa

Couleurs : Nicolas Caniaux

Éditions : Zéphyr

 

• U.47 :

- Le Taureau de Scapa Flow

- Le Survivant

- Convois sur l’Arctique

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire