Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire Le Train des Orphelins : "Harvey" – BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le Train des Orphelins : "Harvey" – BD

train_5Second tome de la série consacré au transfert d’orphelins de la côte Est des États-Unis en direction de l’intérieur du pays : le plus grand transfert d’enfants de l’Histoire, mais aussi un des plus grands drames humains malgré toute la bonne volonté des organisateurs : l’enfer est parfois pavé de bonnes intentions… Dans ce nouvel opus nous faisons plus ample connaissance avec le petit Harvey : machiavélique garnement qui va usurper l’identité de Jim pour s’assurer un avenir dans une riche famille.

 

Synopsis

L’Orphan Train poursuit son voyage vers l’Ouest américain, laissant à chaque gare des orphelins de la côte d’Est à des familles en manque de progéniture… Ou de main d’œuvre… Le petit Jim n’a pu empêcher l’adoption de son frère par une famille de Mexicain, ni celle de la jeune Lisa adoptée de force par un individu qui n’en voulait visiblement qu’à ses charmes. Au milieu de cette marmaille que la veuve Boswell a tout le mal du monde à maitriser, le malicieux Harvey se fait remarquer par une débrouillardise et un individualisme hors norme. Pour lui, un seul objectif : se faire adopter par une riche famille, et pour cela peu importe les moyens. L’ambition de Harvey va plonger Jim dans le plus grand des désarrois, séparé de sa sœur et privé de son identité…

70 ans plus tard, un vieux rancher analphabète du Kansas débarque à New York pour chercher ses origines à l’Orphan Train Society. Le vieux Jim, puisque c’est de lui dont il s’agit, se heurte au mur d’une administration américaine qui le dépasse complètement. Mais le charme de ce rustique solitaire opère malgré lui sur Bianca, femme de ménage pour l’Orphan Train Society, qui est prête à tout pour l’aider…

train_4
Notre avis

Ce nouveau tome fait suite au très bon premier tome « Jim » (lire la critique), où l’on nous présentait l’organisation de ces trains d’orphelins de la côte Est des USA envoyés vers l’Ouest où on leur souhaitait un avenir meilleur loin des vices de la mégalopole fourmillante de ce début de XXe siècle. Vous ne trouverez pas ici de dossier documentaire, l’essentiel ayant été dit dans celui du premier tome.

Ce second tome se distingue par un effet flash-back très marqué entre le Jim de 1920, et celui de 1990 en quête de sa fratrie. On remarque aussi une certaine objectivité dans le traitement du sujet qui n’est jamais manichéen : le scénariste Philippe Charlot prenant toujours soin de présenter les bonnes intentions d’une partie des organisateurs de ce projet, en totale contradiction avec le drame humain engendré en grande partie par le manque de moyens de communication et d’organisation pour ce qui reste le plus grand transfert d’enfants de l’Histoire. Le scénario met en lumière les nombreuses lacunes du système : enfants adoptés plus ou moins de force, trafic d’enfants, échanges d’identités, difficultés de savoir qui sont réellement les familles adoptantes… Autant d’imprévus qui rendent impossible le suivi des enfants placés, et généralement destinés à passer leur jeunesse comme simple main d’œuvre dans des régions isolées du Nouveau-Monde. Un résultat bien loin du concept original où des pauvres orphelins devaient être arrachés à la misère urbaine pour trouver un foyer chaleureux à la campagne, recevoir une éducation soignée et vivre honnêtement comme tout bon citoyen américain…

Le lecteur s’attache rapidement à ce vieux Jim désœuvré, la casquette masquant légèrement sa tête de chien battu, mais aussi et surtout toutes les souffrances cumulées depuis ce voyage dans l’Orphan Train. Grâce au travail de Philippe Charlot, au coup de crayon de Xavier Fourquemin et à la mise en couleur de Scarlett Smulowski, le lecteur se sent personnellement impliqué dans la quête du vieux rancher.

train_3

Le Train des Oprphelins

- Jim

- Harvey

 

Scénario : CHARLOT Philippe

Dessin : FOURQUEMIN Xavier

Couleurs : SMULKOWSKI Scarlett

Editions : Grand Angle

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire