Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire Amours fragiles : L’Armée indigne – BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Amours fragiles : L’Armée indigne – BD

AF1943, Martin, lieutenant dans la Wehrmacht, est envoyé à la Kommandantur d'une petite ville d'Ukraine. A l'Est, depuis la défaite de Stalingrad, l'Armée Rouge progresse et repousse toujours plus la ligne de front, inexorablement... Une BD sur la Seconde Guerre mondiale, loin des combats, mais qui nous replonge dans la tumultueuse histoire de l'occupation de l'Ukraine, pays contesté entre le totalitarisme soviétique et le totalitarisme nazi...

Une saga pour « faire un récit sur la guerre, plutôt qu'un récit de guerre »

La saga Amours fragiles comporte à ce jour six tomes, retraçant l'histoire d'amour entre Martin et Katarina, deux jeunes Allemands pris dans la tourmente des années 1930's / 1940's. Le premier tome est consacré aux années 1932-3, à l'arrivée au pouvoir d'Hitler, à l'exploitation par le parti nazi de l'anticommunisme, antisémitisme, antisocialisme, anticapitalisme... Le second tome voit Martin à Paris, pour passer sa thèse de doctorat, un tome autour des milieux artistiques français avant-guerre. Le troisième tome traite de l'occupation en France, des rafles, de la perte de confiance des Allemands eux-mêmes dans le régime nazi. Le quatrième tome est consacré à la fin de l'année 1940, aux lois anti-juives du gouvernement de Vichy, Martin allant jusqu'à aider l'un d'eux à passer la ligne de démarcation... S'attirant la bienveillance de Katarina...

Le cinquième tome enfin était consacré à l'année 1943 et à l'entrée de Katarina dans la résistance. Dans le sixième opus qui vient de paraitre, Martin, lieutenant anti-nazi de la Wehrmacht, est envoyé à la Kommandantur d'une petite ville d'Ukraine en arrière du front. Mais l'inexorable avancée de l'armée rouge depuis la défaite de Stalingrad repousse la ligne de front toujours plus à l'Ouest. Martin et son ami Paetz vont rapidement devoir quitter la douce vie de quartier pour retraiter avec ce qu'il reste de l'armée du Reich... 

AF3b

Notre avis

Ce nouvel opus nous plonge en plein dans la Seconde Guerre mondiale, sur le front de l'Est, où les armées du Reich affrontent ce qu'elle considère comme son pire ennemi : le Russe, le Slave, considéré comme un sous-homme. Le poste d'officier d'état-major du héros principal nous tient relativement éloigné des zones de combats, mais permet d'approfondir ce que fut l'occupation de l'Ukraine. En effet, plusieurs éléments historiques importants sont abordés, comme le fait que les Ukrainiens aient été dans un premier temps affamés par Staline, et qu'ils aient par conséquent accueilli en 1941 les soldats allemands comme de véritables libérateurs ! Il y a aussi cette idée chez certains Ukrainiens que l'occupation n'exclue pas, à terme, une indépendance.

Une idée il est vrai peu compatible avec celles des nazis, considérant les Slaves comme des sous-hommes justes bons pour une forme d'esclavage, pour exploiter cette terre qui devait devenir le grenier à blé du Reich. Il est également question des massacres, notamment de Juifs, orchestrés par les Einsatzgruppen, avec le soutien de la Wehrmacht. Une vision qui tient donc compte de l'historiographie récente et qui ne dédouane par la Wehrmacht des atrocités commises sur le front de l'Est. L'avancée des troupes soviétiques, les incursions de groupes de commandos russes, les mouvements de résistance ukrainienne (anti-allemande et anti-soviétique) sont bien entendu également au cœur du scénario de cette BD. Mais au-delà d'un récit historique, cette bande dessinée est aussi et avant tout une histoire, articulée autour de deux amis, de leurs passions, de leurs joies, de leurs peines, de leurs doutes...

« L'Armée indigne » est donc une histoire profondément humaine, dans un cadre intensément historique, bien rendu par Jean-Michel Beuriot qui nous offre un dessin réaliste et convaincant.

La Seconde Guerre mondiale vue côté allemand est un thème qui se développe ses dernières années, à la télévision avec Generation War, mais aussi et même plus dans le milieu de la bande dessinée qui nous plonge déjà dans la Luftwaffe, la Kriegsmarine ou la Wehrmacht. Il n'y a finalement que l'histoire d'un nazi convaincu que les scénaristes de BD semblent hésiter à mettre en image. Cette saga est pleinement dans cette dynamique, offrant peut être AF2b
l'avantage d'être plus déconnectée des combats pour nous parler un peu plus de l'arrière et de ceux qui souffrent de la guerre, même loin de la ligne de front. 

« Amours fragiles »

- Le dernier printemps
- Un été à Paris
- Maria
- Katarina
- Résistance
- L'Armée indigne

Scénario : Philippe Richelle
Dessins : Jean-Michel Beuriot
Mise en couleurs : Dominique Osuch
Editions : Casterman

Le blog de la saga.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire