Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire Aliénor : La légende noire (T.3) - BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Aliénor : La légende noire (T.3) - BD

Aliénor couvertureLa saga des Reines de Sang continue ave ce troisième tome de la légende noire d'Aliénor. Dans ce nouvel opus où se mêlent fiction et réalité, la souveraine suit son époux le Roi Louis VII lors de la seconde croisade. Alors que l'armée croisée s'enfonce en Orient, la sensuelle et sulfureuse Aliénor ne cesse de s'offrir à ceux qui sont les plus à même de servir son grand dessein... Mais à Antioche, l'adultère incestueux créé une rupture sans précédent dans le couple royal.

 

Synopsis

1144, en Terre Sainte les Turcs viennent de reprendre la ville d'Edesse et menacent la principauté d'Antioche. En Occident, le Pape ordonne la croisade et Bernard de Clairvaux prêche de royaume en royaume pour lever les osts de Chrétienté.

Parallèlement dans le Royaume de France, Suger inaugure la toute nouvelle abbatiale de Saint-Denis et favorise la réconciliation entre Aliénor et son époux Louis VII. L'ambitieuse souveraine désire en effet un enfant pour asseoir son pouvoir, elle l'obtient en 1445, juste avant d'imposer à son royal époux sa présence au sein de l'armée croisée. Il tarde en effet à la belle, ambitieuse et manipulatrice souveraine de retrouver son illustre oncle, prince d'Antioche, avec qui elle a entretenu une relation adultère...

Durant ce long pèlerinage armé qui traverse l'Orient Aliénor s'émerveille devant les fastes et les richesses de Byzance. Louis quant à lui se referme dans une piété austère. Mais la croisade offre également l'occasion au Roi de s'affirmer en chef de guerre compétent, capable d'imposer sa volonté à ses vassaux, ainsi qu'à sa femme. Pour cette dernière, indépendante et orgueilleuse, la rupture devient de plus en plus évidente...

 Aliénor1b

De l'Histoire à la fiction

Le scénario de Simona Mogavino et d'Arnaud Delalande prend la forme d'une geste épique où l'imagination brode entre des faits historiques avérés. Parmi ces faits historiques avérés, ces blocs de granit qui ancre l'histoire dans l'Histoire, nous avons la chute d'Edesse, l'achèvement de la grande abbatiale gothique de Saint-Denis, la naissance de la princesse Marie, l'appel à la croisade à laquelle participe le couple royal, les déboires à Byzance, la bataille du Mont Cadmos, l'anéantissement des forces germaniques, l'arrivée à Antioche et l'adultère de la reine (bien que les historiens n'en soient pas tous certains, cet adultère avec son oncle est plus que probable et « l'incident d'Antioche » fut rapporté par les chroniqueurs), la rupture entre les époux qui en découle, le retour par mer dans des navires Aliénor2séparés, la prise du navire d'Aliénor par les Turcs, l'intervention de la flotte sicilienne... Tous ces faits sont historiquement vrais et servent de trame à la saga, tout comme le caractère des principaux personnages : un Roi dévot, renfermé, hésitant et désabusé mais qui se révèle, et une reine exubérante, arriviste, manipulatrice et nymphomane. Cette légende noire de la reine nymphomane et manipulatrice est exploitée à l'extrême dans cette saga. Cette vision de la reine a longtemps prévalu après son infidélité. De son vivant déjà, le chroniqueur Aubry de Trois Fontaine écrivait qu'elle se comportait « plus en putain qu'en reine »... Mais il est vrai que ces écrits dévalorisants n'étaient pas neutres et avait pour but de fustiger la dynastie des Plantagenet qui l'avait accueillie.

Nous avons donc des faits historiques, une psychologie des personnages reprenant bien la légende noire de la reine, et autour de ça une trame narrative fictionnelle parfaitement menée qui aspire le lecteur dans le XIIe siècle.
Cette immersion est aussi bien entendu le fait des dessins de Carlos Gomez, mis en couleur par José Luis Rio. Ces dessins sont dans un style réaliste et relativement détaillé. Grâce à eux l'imaginaire lié à Aliénor d'Aquitaine prend un sacré coup de jeune : fini les vieux vitraux de plus de huit cents ans, le gisant plus ou moins stéréotypé, les miniatures simplifiées, les peintures murales dégradées et les gravures du XIXe... Aliénor prend les atours d'une femme fatale usant de ses charmes, se vautrant dans la luxure, prête à tout pour tenir seule les rênes du pouvoir ! Les intrigues, les trahisons et les retournements du XIIe siècle prennent soudain par ce dessin une modernité insoupçonnée !
Le seul point dommageable est qu'aucun dossier historique ne vienne clore cette bande dessinée. Il aurait en effet été tout à fait pertinent d'offrir au lecteur quelques pages rétablissant brièvement ce que l'on sait historiquement des événements rapportés dans la BD. Premièrement, ceci mettrait en valeur le travail des scénaristes qui furent contraints de broder entre des passages obligés. Et deuxièmement, cela permettrait de faire un peu de vulgarisation historique pour le lecteur néophyte qui pourra par la suite compléter par lui-même ses connaissances sur l'Histoire médiévale.

Cette saga devrait donc ravir les amateurs d'histoire médiévale, qui s'évertueront à trier les faits historiques de la fiction. Mais nul doute que cette geste épique devrait également séduire les amateurs de cycles géopolitiques tourmentés à l'instar de la série Game of Thrones. Une bonne occasion pour eux de retrouver une ambiance médiévale et délétère tout en s'initiant à l'Histoire !

« Aliénor : La légende noire »Aliénor1a

- Tome 1
- Tome 2
- Tome 3

Scenario: Arnaud Delalande & Simona Mogavino
Dessin: Carlos Gomez
Couleur: José Luis Rio
Éditions: Delcourt

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire