Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire Jaurès - BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Jaurès - BD

Jaures 2La nouvelle collection « Ils ont fait l'Histoire » nous invite à découvrir un personnage emblématique de la politique française : Jean Jaurès. Figure de proue du socialisme et du pacifisme, il batailla pour éviter la Première Guerre mondiale et le paya de sa vie. En cette période de centenaire de sa mort, et à l'heure où de nombreux politiques actuels font appel à sa mémoire, cette BD et son dossier historique offrent à tous la possibilité de connaitre cette figure incontournable de la IIIe République !

 

Jean Jaurès : figure emblématique de la République française

C'est un fait, Jean Jaurès est devenu une figure emblématique de la République française. Ce député mort il y a cent ans, qui ne fut jamais président du conseil ni même ministre, bénéficie d'une aura qui transcende les partis. D'un bord à l'autre de l'échiquier politique on revendique une part de l'héritage jaurésien, et cela bien qu'aucun parti actuel ne reprenne dans sa globalité la vision politique de cet homme.

Jaurès est né à Castres, dans le département du Tarn, en 1859. Après avoir passé son enfance dans l'exploitation agricole de son père il bénéficie de l'élitiste système éducatif de la IIIe République : collège de Castres, École normale supérieure à Paris, agrégation de philosophie... Il retourne dans le Sud où il exerce comme professeur au lycée d'Albi puis à Toulouse et enfin comme Maitre de conférences à la faculté de Lettres de cette même ville. Aux législatives de 1885, il est élu comme Républicain « opportuniste », mais n'est pas réélu en 1889. Jaurès continue néanmoins son parcours et sa formation politique jusqu'à l'année 1892 qui est cruciale pour lui. En effet, en 1892 éclate la fameuse grève des mineurs de Carmaux suite au licenciement de Jean-Baptiste Calvignac, mineur et leader syndical qui venait d'être élu maire. Alors qu'elle est éclaboussée par le scandale de Panama, la République prend le parti des patrons en envoyant l'armée. A l'opposé, Jaurès (comme Clémenceau) défend les grévistes et se rallie au socialisme ! Finalement, la République arbitre le différend en faveur de Calvignac et Jaurès sort auréolé de son combat politique : il est élu à la Chambre en 1893 comme socialiste indépendant.

Jaures 3Dès lors, Jean Jaurès s'imposera comme figure de proue du socialisme : son physique imposant et sa voix de stentor n'ayant d'égale que son aisance oratoire et sa grande habilité politique. Il est de tous les grands débats de cette fin de XIXe : il soutient Dreyfus lors de la grande Affaire, il participe à la loi de séparation des Églises et de l'État, il se rallie à l'Internationale socialiste... Pour faire porter ses idées, Jaurès créé un journal voué à une grande postérité : L'Humanité. C'est à travers ce journal, mais aussi à la Chambre et dans de nombreux meetings qu'à la veille de la Première Guerre mondiale il s'oppose à la loi des trois ans (de service militaire) et défend un pacifisme que doivent imposer tous les ouvriers européens. Pour la droite nationaliste, Jaurès fait le jeu de l'Allemagne en refusant de prôner la Revanche, en cherchant à démobiliser les ouvriers et en ralentissant la formation d'une armée nationale efficace. Pourtant, la pensée de Jaurès est bien plus complexe, car s'il tente par tous les moyens à éviter l'affrontement entre nations, on sait que Jaurès était très intéressé par la chose militaire et qu'il prônait la rénovation de l'armée (et non son anéantissement) pour en faire un outil de défense nationale et d'aide aux opprimés. Une armée non pas composée de soldats professionnels (comme tendait à la faire la loi des trois ans) mais une armée purement nationale fondée notamment par la masse des réservistes. Mais son pacifisme, son internationalisme et les campagnes violentes menées par la presse contre lui attisent les tensions : le 31 juillet 1914 il est abattu d'un coup de pistolet par un étudiant nationaliste.

Jaurès en BD

Jean-David Morvan et Frédérique Voulyzé ont du relever le défi de rendre intelligible le personnage de Jaurès tout en respectant le format réduit d'une bande dessinée d'un peu moins de cinquante planches... Ce qui n'a rien d'évident ! Une biographie complète aurait certainement été très superficielle dans ces conditions, aussi pensons-nous qu'il a été judicieux de ne se concentrer que sur un épisode de la vie du député, en l'occurrence le dernier. De tous les engagements politiques de Jaurès, c'est donc celui pour une armée nationale et le pacifisme qui fut retenu. Ce choix est d'autant plus opportun qu'il fait échos, comme nous le disions, au centenaire de la mort de Jaurès et au déclenchement de la Grande Guerre. Ce tome s'ouvre donc sur l'attentat de Sarajevo le 28 juin 1914 et s'achève sur l'assassinat de Jaurès le 31 juillet de la même année.

Malgré le format réduit, les deux scénaristes offrent au lecteur une grande richesse d'informations car la BD est relativement dense, ponctuée régulièrement par les discours du principal protagoniste. Les autres grandes étapes de la vie politique de Jaurès sont également évoquées grâce à de nombreux flash-back. Finalement, en quelques pages chacun peut se faire une idée de qui était Jean Jaurès : son caractère, son rythme de vie, sa rhétorique, sa vision politique globale et son positionnement en particulier à l'heure où se prépare la grande boucherie.

C'est donc un véritable succès scénaristique.

D'un point de vu graphique, les dessins de Rey Macutay et la mise en couleurs de Walter sont convaincant. Il est vrai que nous disposons d'une abondante documentation iconographique sur la Belle Époque et sur Jaurès, aussi est-il plus aisé de retranscrire fidèlement cette France du début du siècle dernier. Le style est réaliste et offre une parfaite immersion. L'amateur pourra même s'amuser à comparer certaines vignettes avec les photos d'époque.

Jaures 1

Le dossier historique

Cette bande dessinée se conclut sur un dossier réalisé par Vincent Duclert, chercheur au Centre d'études politiques et sociologiques Raymond-Aron et enseignant à l'École des hautes études en sciences sociales. Connu pour ses travaux sur la IIIe République, il est spécialiste de Jean Jaurès et de l'affaire Dreyfus. Il a d'ailleurs, entre autres, écrit une biographie pour chacun de ces deux personnages et fut secrétaire de la Société d'études jaurésiennes.

Vincent Duclert apporte donc sa caution scientifique à ce projet visant à rendre accessible au plus grand nombre l'histoire de Jaurès. Dans ce dossier de huit pages, richement illustré, Vincent Duclert revient de façon thématique sur ce personnage historique : son attachement à la question sociale, à la démocratie, son positionnement face à la guerre, sa dernière journée...

Par ce dossier sérieux, accessible et des plus opportuns, le lecteur passe de la BD à l'Histoire et replace le dernier combat de Jaurès dans le contexte plus vaste de son parcours politique et idéologique. Pour permettre au lecteur de toucher un peu du doigt les textes sources, un fac-similé de la première Une du journal L'Humanité est également offert dans ce tome. Grâce à l'excellente dualité entre la BD et le dossier historique, cet ouvrage devient un parfait outil de vulgarisation historique qui nous l'espérons trouvera un public nombreux en cette période de centenaire ! C'est également le genre de BD qui doit intéresser les CDI et autres bibliothèques accueillant des élèves du Secondaire. Car ce tome correspond parfaitement à ce qu'on peut attendre d'une bande dessinée historique.

« Jaurès »

Scénario : Jean-David Morvan & Frédérique Voulyzé
Historien : Vincent Duclert
Dessin : Rey Macutay
Couleurs : Walter
Éditions : Glénat Fayard
Collection : Ils ont fait l'Histoire

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire