Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire L'homme de l'année 1894 - BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

L'homme de l'année 1894 - BD

homme de lannee dreyfusEn 1894 éclate la plus grande affaire de la IIIe République, celle qui va déchirer les députés, mais aussi la France entière qui se passionne pour cette histoire relayée comme jamais auparavant par la presse : l'Affaire Dreyfus ! Articles, discours, débats, caricatures, toutes les armes sont bonnes pour soutenir ses thèses et discréditer l'adversaire. Le capitaine Dreyfus, juif, a-t-il trahi la France en espionnant pour le compte de l'Allemagne ? En s'appuyant sur de fausses preuves, tout le monde en convient : oui, le Juif est un traitre et doit être condamné pour cela ! On prononce sa déportation en Guyane, sur l'île du Diable, Jean Jaurès lui-même trouve la peine légère et aurait préféré la mise à mort... Mais Dreyfus n'est pas coupable... Et si le véritable espion à l'origine de ce coup de tonnerre dans l'Histoire de France était l'homme de l'année 1894 ?


La saga

Nous vous avions déjà présenté le concept de cette saga lors de la sortie du premier tome, L'homme de l'année 1917, elle en compte aujourd'hui sept et un huitième opus est à paraitre. Le principe de la série est relativement simple, raconter l'histoire de sept illustres inconnus qui ont marqué l'Histoire : le soldat inconnu, l'homme qui a trahit Jeanne d'Arc, celui qui hurla « Merde ! » à Waterloo, celui qui tua Che Guevara, celui grâce à qui Christophe Colomb découvrit l'Amérique, celui qui voulu venger César, un héros de la Commune et celui que nous vous présentons aujourd'hui : l'homme à l'origine de l'affaire Dreyfus.

Pour l'amateur d'Histoire cette saga a un gros intérêt : elle plonge dans divers univers, diverses époques, divers contextes historiques qui nous permettent de voyager ludiquement dans le temps. Mais pour ce même amateur la concept de la saga peut être un problème en soi, car en traitant l'histoire d'illustres inconnus de l'Histoire on est forcément obligé de tout baser sur le romanesque et finalement seul le contexte reste historique.

Ce septième tome est certainement le moins problématique de ce point de vue que l'inconnu ne l'est pas tout à fait, bien qu'il soit effectivement mal connu : il s'agit du « comte » Walsin Esterházy, l'officier flambeur espionnant pour le compte de l'Allemagne dont on découvrit un bordereau dans les poubelles de l'ambassade. Un bordereau que l'on attribua rapidement à un autre officier français, d'obédience judaïque : le capitaine Dreyfus.

L'homme à l'origine de l'Affaire Dreyfus

1894bEsterházy est donc pour Fred Duval l'homme de l'année 1894. Fred Duval, scénariste de cette bande dessinée, connait bien le sujet puisqu'il a fait sa Maitrise sur le thème de la caricature dans l'Affaire Dreyfus. C'est également un habitué de l'uchronie historique puisqu'il travaille également sur la série Jour-J.

Élevé par le médecin français de la famille princière austro-hongroise, Esterházy est un homme multilingue, autant attiré si ce n'est plus par la sphère germanique que par la sphère française. Durant toute sa carrière, Esterházy compte de malchance, mais parvient toujours à se maintenir en voguant en eaux troubles : après son échec à Saint-Cyr il fait quand même carrière dans l'armée au sein des Zouaves pontificaux, de la Légion étrangère, des Zouaves et de l'Infanterie de ligne. Mais il est aussi, et surtout, employé par les services de renseignement français... Ce qui ne l'empêchera pas de donner des informations confidentielles à l'Allemagne... Alors qui est Esterházy ? Un espion allemand infiltré dans les services de renseignement français ? Un espion français retourné par l'Allemagne ? Ou un grand opportuniste cherchant le gain partout où il peut le trouver ?

Car en parallèle de cette carrière militaire, Esterházy est un grand flambeur, délaissant sa famille pour s'adonner aux plaisirs des maisons de jeux et des maisons closes, accumulant des dettes colossales !

1894cLa trame est tracée pour Fred Duval qui va avec talent nous raconter l'histoire d'Esterházy telle qu'il la conçoit, en s'appuyant sur ce que l'on sait historiquement et en extrapolant sur ce qui lui parait plausible. La limite entre l'historique est le plausible est d'ailleurs assez bien marquée dans cette BD avec une trame narrative bien menée faisant par moment un bilan des connaissances historiques sur tel ou tel personnage : que sait-on au juste de Ferdinand Walson Esterházy ? Que sait-on exactement de Maximilian Von Schwartzkoppen ?... Des mises au point sont également faites sur certains éléments de contexte important comme la crise de Panama. Pour la première édition, tous ces éléments de contexte historique sont reportés dans un journal de quatre pages consacré bien entendu au personnage principal, à l'affaire de Panama comme nous venons de le souligner, mais aussi l'esprit de revanche après 1870, l'espionnite et l'affaire Schnaebele, la crise boulangiste, les attentats anarchistes ou encore la montée de l'antisémitisme... Autant d'éléments présents dans la BD et qui permettent de se replonger dans cette ambiance bouillonnante de l'année 1894 où éclate l'Affaire Dreyfus.

Finalement, tout en laissant une part importante à la fiction, cet opus est certainement un des plus historiques de la saga, une belle réussite qui tient le lecteur en haleine et lui permet de redécouvrir ou de s'initier à cette histoire tumultueuse de la IIIe République de la fin du XIXe siècle.

Cette immersion du lecteur est aussi rendue possible par la qualité des dessins de Florent Calvez. Un dessin réaliste basé sur un travail de recherche documentaire préalable, notamment à partir de cartes postales anciennes ainsi que le précisent les auteurs dans le petit journal en supplément.

Au final, nous avons là une belle réussite, sachant doser avec doigté l''historique et le fictionnel pour plaire à un large public comprenant certainement autant d'amateur d'Histoire que d'amateur d'espionnage qui trouveront là l'occasion de s'initier à l'Histoire de la IIIe République dont les affaires et les oppositions ainsi que les jeux de pouvoir sont à eux seuls un roman...

Scénario : Fred Duval
Dessin & couleur : Florent Calvez
Édition : Delcourt
L'homme de l'année :
1917 : Le soldat inconnu
1431 : L'homme qui trahit Jeanne d'Arc
1815 : L'homme qui hurla « Merde ! » à Waterloo
1967 : L'homme qui tua Che Guevara
1871 : L'un des héros de la Commune de Paris
1492 : L'homme grâce à qui on découvrit les Amériques
1894 : L'homme à l'origine de l'Affaire Dreyfus

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire