Rechercher dans le site
Catégories
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil BD Histoire La Nuit de l’Empereur : Les Vieilles Moustaches – BD

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La Nuit de l’Empereur : Les Vieilles Moustaches – BD

NuitSeptembre 1812, la fortune semble abandonner Napoléon Ier tandis que Moscou part en fumée. Faute d'un accord avec le Tzar, l'Empereur des Français se voit contraint d'ordonner la retraite pour ne pas être pris au piège par l'hiver... Dans cette nouvelle fiction impériale, Ordas et Delaporte nous content comment l'Aigle se fait renard pour échapper aux griffes de l'ours...

 

Les Vieilles Moustaches

Etrange mission pour le lieutenant Martel... Lui, l'ancien royaliste, le vétéran des guerres de Vendée qui a combattu aux côtés de Monsieur de Charrette, le voici à Moscou chargé de la protection personnelle de l'Empereur. En ce mois de septembre 1812, alors que la tête du souverain français est mise à prix, la mission n'a rien d'une gageure ! Sachant user de la ruse, l'Aigle use de déguisement pour échapper aux coups des régicides. Tandis qu'un faux Napoléon donne le change, le vrai se déplace incognito dans un fourgon de cantinière quelques peu isolé du gros de l'armée. Mais cet isolement qui devait le protéger va finir par le mettre en danger : l'Empereur et une petite poignée de fidèles se retrouvant rapidement assaillis dans une ferme par une horde de cosaques bien décidés à en découdre !

Notre avis

Nuit2Les dessins de Xavier Delaporte sont dans un style réaliste et les visages sont particulièrement soignés, offrant des portraits psychologiques qui donnent toute son intensité à la BD ! Le terrible hiver russe est l'occasion de poser les bases d'un univers relativement sombre collant parfaitement au scénario dramatique d'Ordas. On note cependant au niveau du dessin quelques approximations dans la représentation des armes, voire quelques préjudiciables erreurs comme par exemple l'utilisation récurrente de fusils à piston totalement anachroniques pour le Premier Empire. En effet, pour cette période l'armée française ne disposait que d'armes à silex. Le premier fusil réglementaire à piston n'apparaissant dans nos armées qu'avec le modèle 1822 T, modèle qui donc fut créé un an après la mort de Napoléon à Sainte-Hélène. A l'avenir il conviendrait donc de plutôt représenter le fusil 1777 modifié an IX.

Dommage que ces approximations sur l'armement soient récurrentes chez les dessinateurs de BD alors même que le sujet est abondamment documenté. Ordas ne déroge pas à sa bonne réputation de scénariste, nous avions déjà eu l'occasion à diverses reprises de parler de ses bandes dessinées et romans et une fois de plus il nous offre un univers immersif et haletant dans la campagne de Russie. L'utilisation massive de l'argot vient donner au récit une touche d'authenticité et le caractère de l'Empereur ne désarçonnera pas les habitués de BD impériale : Napoléon est présenté comme un homme intelligent, pragmatique et dynamique, mais assez froid et calculateur. On pourra regretter le manque de proximité avec la masse des grognards qui retraitent, mais comme l'indique le titre le scénario est avant tout centré sur Napoléon et la petite poignée d'hommes et de femmes qui l'entoure. Le tout se déroule dans une ambiance très racinienne respectant quasiment les unicités de temps, de lieu et d'action pour que le spectateur se concentre sur le funeste face à face entre le plus grand souverain d'Europe et la Mort.

Enfin, et comme à notre habitude, nous conseillerions aux Editions Grand Angle de terminer leurs BD par un petit dossier historique comme elle le faisait auparavant.

La Nuit de l'Empereur
- Les Vieilles Moustaches

Scénario : Patrice Ordas
Dessin : Xavier Delaporte
Editions : Grand Angle

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire