Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Biographies Molière (Jean-Baptiste Poquelin, 1622-1673) - Biographie courte

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Molière (Jean-Baptiste Poquelin, 1622-1673) - Biographie courte

Molière

Jean Baptiste Poquelin dit Molière, à lui seul le nom évoque les plus grandes heures du théâtre français. Mais au-delà de l’image d’Epinal du dramaturge le plus joué de France, qui fut véritablement Molière ? Né en 1622, Jean Baptiste n’est certes pas un enfant de la balle. Son père Jean est en effet un riche marchand qui a accédé à la fonction prestigieuse de Tapissier du Roi. Ainsi le jeune homme reçoit une éducation des plus soignées au sein du réputé Collège de Clermont (l’actuel Louis le Grand) tenu par des Jésuites.

 

 

Molière se passionne très tôt pour le théâtre

Bien qu’étant un élève assidu et doué, il n’en est pas moins passionné par le théâtre que lui a fait découvrir son grand-père. Le jeune Jean Baptiste est ainsi particulièrement impressionné les farces comiques et les genres Italiens. La coutume aurait voulu qu’il exerce la charge de son père, qu’il reprit d’ailleurs fin 1637. Cependant c’était sans compter sur la passion du jeune homme pour le théâtre. Ainsi en 1643 après avoir poursuivi ses études tant universitaires que théâtrales, Jean-Baptiste rompt avec son père et participe à la fondation de l’Illustre Théâtre.

Des débuts artistiques difficiles

Les débuts artistiques de Jean-Baptiste seront difficiles. Prenant le nom de scène : Molière, il se produit en province puis à Paris, mais ses ennuis financiers lui valent d’être emprisonné en 1645. Libéré il va par la suite mener une vie d’errances, soumise au bon vouloir des Grands (comme le Prince de Conti) pour lesquels sa troupe officie. Abandonnant progressivement ses prétentions de tragédien, Molière finit par s’illustrer dans le registre comique.

Le tournant comique et le succès de Molière

Louis_XIV_Moliere

En 1658 c’est son talent comique qui lui vaut l’attention d’un Louis XIV que les tragédies de Corneille fatigue. Bien vite la troupe de Molière, parrainée par le Roi connait un succès sans précédent. C’est l’époque des plus grandes réussites pour le dramaturge et comédien, qui aura même l’insigne honneur de faire jouer Louis XIV en personne dans l’une de ses pièces.

Un malade pas si imaginaire...

Marié depuis 1662 à la belle comédienne Armande Béjart de vingt-ans sa cadette, Molière se découvre fin 1665 une maladie pulmonaire, probablement la tuberculose. Un an plus tard, séparé de sa femme, le célèbre dramaturge commence à subir de plus en plus fréquemment les affres de la censure. Ses dernières années seront certes marquées par quelques succès, mais surtout par la dégradation de son état de santé et par la perte de la faveur du Roi.

Le 17 février 1673 quelques heures après avoir entamé la quatrième représentation du Malade Imaginaire, Molière est emporté chez lui par une ultime congestion pulmonaire. Celui qui aura légué au théâtre français certaines de ses plus belles œuvres sera inhumé de nuit, dans la quasi clandestinité, en raison de sa profession de comédien, immorale pour l’Eglise…

 

Bibliographie

- Molière de Roger Duchêne, biographie. Fayard, 2006.

- Vie de Molière avec de petits sommaires de ses pièces de Voltaire. 1992.

Pour aller plus loin

- Molière - Coffret 2 DVD, d'Ariane Mnouchkine, 2004.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire