Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Biographies Mozart (Wolfgang Amadeus, 1756-1791) - Biographie

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Mozart (Wolfgang Amadeus, 1756-1791) - Biographie

MozartA l’âge ou la plupart des enfants ne savent pas encore lire et écrire, Mozart composait déjà des menuets. A quinze ans il donnait ses premiers concerts à la cour de Versailles. Durant sa courte existence, il produisit une œuvre inestimable, de la « petite musique de nuit » jusqu’à son « requiem », en passant par les « noces de figaro ». Menant grand train, il meurt dans un semi-anonymat et ruiné à l’âge de 35 ans, laissant derrière lui plus de 600 œuvres.

 

Wolfgang Amadeus Mozart naquit le 27 janvier 1756 à Salzbourg en Autriche, où son père Léopold était musicien à la cour du prince-archevêque Colloredo. Des sept enfants de la famille, seuls survécurent Wolfgang et sa sœur Maria Anna, son ainée de quatre ans. Tous deux révélèrent très tôt des dons exceptionnels pour la musique.

Un talent prometteur

Wolfgang Amadeus (qui signifie en latin aimé de Dieu) est doté de ce que l'on appelle l'oreille absolue et de mémoire eidétique ce qui le rendait capable de retranscrire une œuvre entière en ne l'ayant entendue qu'une fois. A trois ans, il étonne déjà par sa virtuosité au clavecin ; à cinq ans, il apprend à jouer du violon ; un an plus tard, il compose ses premiers menuets. Avec sa sœur, il joue en public parfois à l’aveugle et fait rapidement sensation. Il écrit son premier opéra à l'âge de onze ans suivi de deux autres un an plus tard. A treize ans, il est nommé maître de concert par le prince archevêque Schrattenbach. Il  part en tournée en Europe avec son père et sa sœur (surnommée Nannerl) provoquant partout l'émerveillement. Deux musiciens le marqueront pour toujours : Johann Schobert et Johann Christian Bach ( fils cadet de J.S. Bach) qui lui fera découvrir le pianoforte et l'opéra Italien. .

A dix-sept ans il entre au service du prince archevêque de Salzbourg mais supporte très mal d'écrire des pièces religieuses imposées. Il rencontre le compositeur Joseph Haydn à Vienne avec lequel il nouera une profonde amitié. Mozart finit par quitter Salzbourg pour se chercher un autre poste, c'est à ce moment qu'il tombera amoureux de la jeune cantatrice Aloysia Weber provoquant la colère de son père ( lui enjoignant de penser à sa carrière) qui l'envoie à Paris avec sa mère. Il ne trouva pas d'avantage de poste dans une France en crise, contracta des dettes et comble de malheur sa mère tomba malade et mourut. La mort dans l'âme, Mozart reprendra son ancien poste à Salzbourg (que son père avait réussi à négocier). En 1778 il reçoit une commande pour l'opéra de Munich « Doménée roi de Crète » qui est un triomphe.

mozart_familleCongédié par le prince Archevêque qui ne pouvait le comprendre, traité publiquement par lui de voyou, Mozart s'installe à Vienne dans la pension de Mme Weber en tant que compositeur indépendant. Aloysia étant marriée, il s’éprend de Constance Weber qu'il épousera et dont il aura six enfants, dont deux seulement survivront.

Mozart et la Franc-maçonnerie

En 1784 Mozart entre dans la Franc-maçonnerie pour laquelle il écrira plusieurs pièces dont la « Musique funèbre maçonnique » et la «  flûte enchantée » qui est une véritable description de l'initiation à la Franc-maçonnerie. Libéré des contraintes familiales et de celles de ses employeurs il peut donner libre court à son immense et prolifique talent  Il compose de nombreuses œuvres qui lui feront connaître un grand succès (sonates, symphonies, concertos, opéras, pièces de musique sacrée, sérénades). Son opéra Don Giovani sera, à la suite du décès de son père en 1787, empreint d'une forte intensité dramatique.

L'empereur Joseph II lui commande l'opéra « L'enlèvement au Sérail »dont le triomphe suscite  chez Mozart l'espoir d'être nommé « maître de chapelle Impérial » ce qui est le rêve de sa vie mais à sa grande déception, ce poste sera attribué au compositeur Italien Antonio Salieri.

Le Requiem inachevé

Perpétuellement endetté car la famille dépense sans compter et mène grand train de vie, souvent malade, accablé de travail, Mozart s'épuise. En juillet 1791 un mystérieux inconnu (qui se révéla être le comte Walseeg-Strupach) lui commande un Requiem alors qu'il doit terminer l'opéra « La Clémenza di Tito », il travaille jours et nuits, mais privations et maladie auront raison de lui. Il meurt au petit matin du cinq décembre 1791 à l'âge de trente cinq ans sans avoir pu terminer son Requiem (que l'un de ses élèves, Franz Xaver Süssmayr complètera) et sera enterré à Vienne dans une fosse commune.

Malgré sa rivalité,( il n'existe aucune preuve qu'il fut responsable de sa mort, comme le suggère Milos Forman dans son très beau film « Amadeus ») Antonio Salieri, fut l'une des rares personnes présente à l'enterrement de Mozart car il avait, de même que Haydn, reconnu son génie musical.

Curieux, cultivé (il parlait couramment plusieurs langues dont le latin et le grec) sans cesse à l'écoute des inventions musicales et artistiques de son époque, Mozart a su jusqu'au bout faire évoluer son style au gré de ses découvertes. Voilà le génie Mozartien : s'inspirer de ses contemporains sans jamais suivre d'autre modèle que le sien propre.

La puissance, l'émotion, le pathétique, l'humour, le sublime, la grâce, l'exquise élégance firent de Mozart le compositeur le plus emblématique et la plus accompli de sa génération.

Quelques œuvres célèbres :

- L'enlèvement au Sérail

- Les noces de Figaro

- La flûte enchantée

- Don Giovani

- Cosi Fan Tutte

Bibliographie

- Mozart de Jean Blot, biographie. Folio, 2008.

- La Flûte enchantée : Rituel maçonnique de Wolfgang-Amadeus Mozart. 2006.

Pour aller plus loin

- Amadeus - Version Intégrale Collector 2 DVD, de Milos Forman. WB, 2003.

Les autres articles sur ce thème



  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Biographie courte

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire