Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Biographies Richard Wagner (1813-1883) - Biographie

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Richard Wagner (1813-1883) - Biographie

richard_wagnerL'art dramatique Allemand particulièrement riche et brillant au XIXe siècle, devait voir avec Richard Wagner une des plus puissantes expression du génie romantique : sa suprématie s'affirme avec éclat, son influence va bouleverser toutes les musiques européennes. Vaste synthèse englobant tous les arts, l'œuvre de Wagner apparaît comme le point de convergence où se cristallisèrent les aspirations artistiques et les tendances esthétiques de son temps.


 

Wilhem Richard Wagner nait à Liepzig le 18 mai 1813 et grandit dans l'atmosphère du théâtre, sa mère ayant épousé en seconde noces l'acteur Ludwig Gayer ce qui fait naître en lui l'idée de devenir dramaturge. Il poursuit de brillantes études classiques se passionnant pour le drame et la poésie, mais son admiration pour Carl Maria von Weber et Ludwig von Beethoven l'oriente vers la musique qu'il apprendra en autodidacte. Il s'inscrit à l'université de Liepzig en 1831 et créera son premier opéra « les fées » suivi de « la défense d'aimer ».

La fuite et les années noires

En 1834 nommé directeur musical à Madebourg il rencontre la cantatrice Wilhemine Planner surnommée Minna qu'il épouse en 1836. Il dirige l'orchestre du théâtre de Liepzig puis vient à Paris de 1837 à 1839 où triomphe Mayerber. A Dresde où il vécu durant six ans son opéra Rienzi remporte un vif succès. C'est en 1840 qu'il composera deux de ses chefs d'œuvres: « le vaisseau fantôme » et « Tannhäuser

Compromis dans le mouvement révolutionnaire de 1848, il dut s'exiler à Paris puis à Zurich. Son opéra Lohengrin fut dirigé par son ami Franz Litz à Weimar en 1850. Abandonné par sa femme, sans ressources, il est hébergé par un admirateur Otto von Vesendonck dont l'épouse Mathilde poète et écrivain fut pour Wagner une source d'inspiration lui permettant de créer Tristan et Isolde basé sur le thème de l 'amour impossible. La présentation de de Tannhäuser en 1861 provoqua un scandale. L'opéra « les maîtres chanteurs de Nurenbreg » fut sans aucun doute l'œuvre la plus joyeuse et la moins tourmentée de Wagner.

L'influence de Louis II de Bavière

LOUIS-II-WAGNERAccédant au trône en 1864, Louis II de Bavière, fervent admirateur de Wagner le fit venir à Munich régla ses dettes et le nomma chef d'orchestre au théâtre de Munich. Grâce à son aide généreuse sera créé plus tard le célèbre théâtre de Bayreuth, sous les directives de l'artiste, inauguré en 1876 avec « l'anneau de Nibelung » en présence de l'élite du monde entier.

Séparé de Minna depuis 1862, Wagner créera un grand scandale en affichant sa liaison avec la fille de Franz Litz, Cosima épouse du chef d'orchestre Hans von Bülow dont il aura une fille illégitime nommée Isolde. Tombé en disgrâce parmi les membres de la cour, Wagner est contraint de quitter la cour, mais ses œuvres furent données sur l'insistance de Louis II. Cosima ayant divorcé, elle put épouser Wagner en 1870 et reçut en cadeau « L'ydille de Siegfried » Deux autres enfants naîtront au couple, Eva et Siegfried.

Portrait de Wagner

Le visage du maître révèle un front large, un nez saillant, un menton volontaire et des yeux perçants. Sa vie offre le spectacle d'une existence extraordinairement agitée troublée par la succession des évènements politiques auxquels il contribuera activement. L'activité de sa pensée déconcerte par la diversité des sujets auxquels elle s'applique : la politique, la philosophie, les questions sociales, l'histoire et la légende, l'esthétique générale ou musicale occupèrent Wagner successivement ou conjointement alors que le musicien poursuivait sa tâche. Écrivant de longs poèmes, ébauchant des esquisses de drames, se livrant à l'immense labeur que représente les partitions d'orchestres, grand penseur et grand musicien, il ne vivait que pour son art. Wagner, homme de génie à la puissante personnalité fut considéré comme le porte-parole de la pensée Allemande de son époque.

Artiste tourmenté toute sa vie, poursuivi par les problèmes d'argent, grand amateur de femmes, il meurt d'une crise cardiaque à Venise en 1883 et fut rapatrié à Bayreuth. Il repose au jardin de sa villa de Wahnfried dans un caveau préparé par lui, sans inscriptions ni ornements.

Peu apprécié en ses débuts, l'œuvre de Wagner voit son rayonnement s'étendre peu à peu, surtout les représentations lyriques à Bayreuth où l'influence de son théâtre sera considérable, particulièrement en France. Le drame musical de Wagner est un drame intégral réalisant la synthèse la plus complète de tous les arts particuliers : poésie et musique, mimique et plastique. C'est pourquoi Wagner apparaît comme l'aboutissement d'une longue évolution, le génie souverain qui produit l'œuvre attendue, rêvée et préparée par les âges précédents. C'est aussi l'origine d'un art scénique rénové où les créateurs futurs sauront discerner la vitalité du perpétuel devenir qui est en lui.

Œuvres littéraires, œuvres lyriques

Ses ouvrages les plus célèbres sont : « L'art et la révolution(1849) » «  L'œuvre d'art de l'avenir » « Le judaïsme dans la musique » (1850) « Opéra en drame » (1851) fut l'un des plus importants exprimant les théories du musicien sur l'art antisémite.

Ses œuvres lyriques : Les «  fées » et « la défense d'aimer » s'inspirent des traditions Italiennes et Françaises. Créé à Dresde en 1840 l'opéra Renzi contient en germe ce que Wagner apportera de nouveau au drame lyrique avec une instrumentation brillante et le retour de thèmes caractéristiques. Par la création « le vaisseau fantôme » Wagner trouve dans la légende du Hollandais Henri Heine une idée qui lui est chère : la rédemption par l'amour.

Avec Tannhäuser (1845) il affirme encore sa maîtrise, son analyse se précise et s'amplifie (cet opéra se rapproche de l'opéra historique). « L'anneau des Nibelungen »est une tétralogie dont les trois premières parties « L'or du Rhin » « La walkirie » et « Siegfied »sont terminées en 1857, alors que « Le crépuscule des Dieux »date de 1872. « Parsifal » créé en 1882 constitue son véritable testament musical.

 

Bibliographie

- Richard Wagner. Sa vie, son oeuvre, son siècle de Martin Gregor-Dellin. Fayard, 1991.

- Bibliographie wagnérienne française (1850-2007) : Bibliographie critique de la littérature consacrée à Richard Wagner, son oeuvre et au wagnérisme, écrite ou traduite en français de Pascal Bouteldja. L'Harmattan, 2008.

Pour aller plus loin

- Richard Wagner: Der Ring des Nibelungen (l'anneau du Nibelung) - Coffret 8 DVD

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire