Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle Les jeux olympiques de la Grèce antique

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Les jeux olympiques de la Grèce antique

jeux_olympiquesDès le VIIIe siècle av. J.-C., les cités grecques se retrouvent et s'affrontent tous les quatre ans dans le stade d'Olympie dans des épreuves sportives très prestigieuses appelés jeux Olympiques. Malgré les déchirements fratricides entre les cités, ces rencontres assurent la cohésion culturelle et communautaire de l'hellénisme. Les jeux Olympiques grecs ont connu leur âge d’or aux Ve et IVe siècles av. J.-C, avant d'être interdits en 391 apr. J.-C., sur ordre de l’empereur romain Théodose Ier.


 

L'origine des jeux olympiques antiques

Selon la légende, le roi Oenomaos était très attaché à sa fille, Hippodamie. Quand un prétendant se présentait il le défiait dans une course de chars. Ou bien le prétendant gagnait et il devenait son gendre, ou bien il perdait et était condamné à mourir. Il parvint ainsi à en écarter une douzaine. Mais il y en eut un, Pélops, qui avait reçu de son père, Arès, deux juments, Psylla et Harpina, qui étaient des coursiers exemplaires. En outre, Hippodamie, amoureuse de lui, s'ingénia à faire remplacer les clavettes qui tenaient les essieux du char de son père par des clavettes de cire. Oenomaos vaincu, Pélops lui succéda. Il unifia sous son règne toute la partie centrale de la Grèce que l'on appelle depuis le Péloponèse (« l'île de Pélops »).

Telle est l'histoire qui est racontée à Olympie, sur le fronton du temple de Zeus. Elle dit l'origine et les sens des Jeux olympiques.

En 884 avant Jésus Christ, pour mettre un terme aux guerres avec Sparte, le roi d'Elis instaure les premiers Jeux de l'Histoire dans la cité d'Olympie. Les Jeux olympiques, qui connurent leur apogée au Vème siècle av.J.C. deviennent un élément central de la civilisation grecque. C'était une cérémonie non pas seulement « sportive » (le mot d'ailleurs n'existait pas alors), mais politique et religieuse. Elle rassemblait les Grecs de toutes les cités qui pour l'occasion suspendaient les guerres qui les opposaient. Les épreuves représentaient une forme en quelque sorte sublimée d'affrontement, puisque non meurtrière. Les luttes politiques de même s'exprimaient sur l'agora en des joutes oratoires qui les réglaient « démocratiquement ».

Un élément central de la civilisation grecque

stade-d-olympieLes jeux Olympiques étaient ouverts à tout homme libre, citoyen grec : « Peut participer aux Jeux tout Grec libre de condition non coupable de crime et non chargé de malédiction divine. Que le monde soit délivré du crime et de l'assassinat et exempt du bruit des armes. » Au début de l’année des jeux, des envoyés parcouraient le monde grec pour inviter les cités-États à payer leur tribut à Zeus, cet acte signifiant également le début de la Trêve sacrée entre les cités, qui dure deux mois. Les cités-États pouvaient alors envoyer leurs délégations d’athlètes (préalablement entraînés depuis 10 mois) pour se mesurer aux autres, à la fois par la splendeur de leurs équipages et par leurs performances athlétiques.

À l’origine, au VIIIe siècle av. J.-C., les jeux Olympiques — comportant des compétitions athlétiques et des épreuves de lutte — se déroulaient sur une seule journée. Il est attesté qu’à partir de 472 av. J.-C., les jeux durent cinq jours et comportent de nombreuses épreuves. L’ordre de ces épreuves n’est pas connu avec précision, mais l’on sait que le premier jour est consacré aux sacrifices et aux cérémonies religieuses en l’honneur de Zeus. Courses à pied, courses de chevaux et compétitions de combat étaient au programme de ces jeux, dont les vainqueurs recevaient des louanges qui les déclaraient « divins » et dignes des héros dont les récits cultivaient la mémoire.

Evénement incontournable pendant près de 12 siècles, les Olympiades antiques réunissaient en Grèce des athlètes et des spectateurs de tous les pays. Pendant 5 jours, les sportifs s'affrontaient au cours de différentes épreuves qui se diversifièrent au fil des années. Mais divers facteurs mettront fin à ces jeux : l'effondrement de l'empire romain, les invasions barbares, un édit chrétien interdisant l'utlilisation d'édifices païens et un séisme.

Bibliographie

- Jeux Olympiques et sport en Grèce antique de Sophie Padel-Imbaud. 2004.

- La compétition en Grèce antique: Agon. Généalogie, évolution, interprétation de Marc Durand. L'Harmattan, 2000.

- Les Jeux Olympiques antiques : Pugilat, Orthepale, Pancrace de. Brice Lopez. Editions Budo, 2010.

Pour aller plus loin

- Les jeux olympiques antiques sur le site officiel des J.O

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire