Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle Le forum romain sous la république

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le forum romain sous la république

forum_romainLe forum romain, de son appellation originelle forum romanum a longtemps été au centre de la vie politique, économique, commerciale sociale, et religieuse romaine. On l'appelle aussi forum magnum, littéralement le « grand forum ». Ce fût longtemps un lieu de dynamisme, de rencontres, situé au cœur de Rome. De ce lieu très fréquenté, il nous reste aujourd'hui des vestiges qui, couplés aux textes d'auteurs de l'antiquité tels que Plaute ou Tite-Live, nous permettent de reconstituer le forum afin d'en comprendre ses fonctions.

 

Des lieux institutionnels

On recense plusieurs basiliques que sont la basilica Aemilia, la basilica Sempronia, la basilica Opimia et la basilica Porcia. Dans l'antiquité, contrairement à la signification actuelle du terme, la basilique n'est pas un lieu de culte ou de recueillement, mais un édifice occupant des fonctions économiques, politiques et judiciaires, voire même commerciales comme l'illustrent certains marchés. La basilique Porcienne, par exemple, était principalement fréquentée par des magistrats, elle avait des fonctions juridiques et économiques, certains commentateurs parlent même de « bourse de Rome ».

L'histoire du Forum au IIe siècle [avant J.-C.] est marquée […] par l'apparition et la floraison rapide d'un genre d'édifices qu'on compare à nos bourses de commerce. En l'espace d'une soixantaine d'années, quatre « basiliques » sortirent de terre, tout autour de la place. (1)

Mais si un lieu illustre bien la vie politique, c'est le comitium, situé au Nord du forum. C'est un bâtiment circulaire où les comices, qui sont des assemblées du peuple, se réunissent bien que les votes n'aient pas toujours lieu à cet endroit. Pour les comices tributes par exemple, c'est plutôt au champ de Mars que les votes sont recensés. A côté du comitium, on trouve un autre bâtiment qu'est la Curie, lieu où se réunit le Sénat.

Des lieux de cultes et de légendes

Quand on évoque le temple de Castor, il est probable de rencontrer l'appellation « temple des Dioscures ». Ce sont étymologiquement les fils de Jupiter. En latin, on a le pluriel Castores. Le nom de Dioscures était principalement appliqué à Castor et Pollux. C'était un temple de type grec, ses vestiges sont toujours visibles : sur un podium élevé, trois colonnes de marbre blanc qui supportent un fragment important de l'entablement. La légendre veut que les Dioscures soient apparus pour aider les romains à combattre les sabins.

Dans la catégorie des temples, n'oublions pas de mentionner le temple de Vénus Cloacine, divinité de l'égoût vénérée par les romains. Cloacine a d'ailleurs donné son nom à l'égoût qui traverse le forum : la cloaca maxima. Son sacellum, autrement dit son petit sanctuaire, se situe devant la basilique Aemilienne. C'est une petite construction circulaire à ciel ouvert.

Le Lacus Curtius reste un endroit bien mystérieux, situé entre le Comitium et les vieilles boutiques. D'après la légende, l'action se déroule pendant la guerre entre les romains et les sabins.

« Un de leurs officiers, nommé Curtius, fier de son courage et de sa réputation, s'était avancé loin du corps de l'armée ; son cheval tomba dans le bourbier et s'y enfonça. Curtius fit tout son possible pour l'en retirer ; mais voyant ses efforts inutiles, il y laissa son cheval et se sauva. L'endroit s'appelle encore aujourd'hui, de son nom, le lac Curtius. Les Sabins, ayant évité ce danger, engagèrent le combat contre les Romains qui fut sanglant et longtemps douteux. » (3)

plan_forum_romain

Des lieux commerciaux

Les vieilles boutiques se situent dans la partie centrale du forum romanum, au nord de la basilique Sempronienne. On les appelait également les Tabernae Veteres. Les fondements de ces boutiques remontent à Tarquin le Superbe. Les vieilles boutiques furent celles qui n'ont pas été affectées par l'incendie de 542 avant J.-C. Les autres prirent le nom de « boutiques neuves » ou encore Tabernae Novae. Les Tabernae, abritaient des bouchers avant d'être réservées aux activités bancaires.

La rue des Toscans est une rue du forum romain. Elle quitte la place à la hauteur du temple des Dioscures et, traversant le Vélabre que nous verrons plus loin, rejoint le Marché aux Bœufs et le Tibre. La rue des Toscans est ainsi perpendiculaire à la rue abritant les vieilles boutiques. Cette rue était la plus fréquentée de toutes. On y trouvait des fripiers, les teinturiers et pourpre, les marchands d'encens. On parle aussi de « rue des Étrusques » ou de Vicus Tuscus. Cette rue fût fréquemment utilisée comme une voie importante de communication entre le forum romain et le forum Boarium. Son appellationl « rue des Étrusques » révèle aussi une route d'échange entre ces derniers et les romains. Dans cette rue, on note aussi la présence d'un marché de la prostitution. Dans la pièce de théâtre Charançon, Plaute parle de « ceux qui font le commerce de leur propre personne ».

forum_romeLe quartier du Vélabre se situe au Sud-Ouest du forum romain, entre le Capitole et le Palatin qui sont deux autres quartiers de Rome. C'était une zone inondable lors des crues du Tibre. Au Vélabre, on trouve également des commerçants : dans Charançon, Plaute nous parle du « boulanger », du « boucher », ou encore de « l'haruspice ». L'haruspice est un devin étrusque qui examine les entrailles d'un animal sacrifié pour en tirer des présages quant à l'avenir ou à une décision à prendre. Le Vélabre n'est pas épargné d'une forme de prostitution.

Concernant le « marché au poisson », il était situé en arrière du forum romanum. On parle alors du forum piscarium. Ce marché était situé au Nord du forum romanum. En effet les marchands de poissons, jusque-là établis sur le forum, se transportèrent plus au Nord sur un nouveau forum, qui fut appelé forum piscarium ou piscatorium. Le mot macellum est également utilisé pour désigner le marché. Les « amateurs de pique-nique » s'y trouvaient très certainement, toujours d'après les écrits de Plaute.

Des classes sociales

Dans le bas du forum, on trouve la classe de la population la plus aisée. En effet, c'est là que vivent les patriciens, comparables à des aristocrates romains, dans le quartier du Palatin. C'est l'une des sept collines de Rome, et d'après la légende, Romulus fonda Rome sur le Palatin. Sous la République romaine, c'est un lieu d'élégance et synonyme de richesse, et la description qu'en fait Plaute abonde dans ce sens : « gens de condition et fortunée y déambulent ».

Au nord du forum au contraire, il s'agit des classes les plus défavorisées. Dans le quartier du Subure plus précisément, on trouve un lieu de vie déplorable et populaire. La densité est assez importante, ce qui dégrade la possibilité d'une bonne hygiène. La prostitution, comme à d'autres endroits du forum, y est très présente, dans ce quartier à réputation exécrable.

 

A travers ce lieu, le forum, les Romains se retrouvent toujours. C'est ainsi un lieu de souveraineté populaire parce qu'il est celui de la sociabilité urbaine. C'est un espace neutre où chacun s'expose au regard des autres, dans sa dignité et sa dimension sociale illustrée par l'ampleur et la noblesse de la foule qui l'accompagne. La dimension économique est quant à elle révélatrice, à travers les banquiers et commerçants d'une économie florissante. Mais bientôt l'importance économique de la place va régresser et sa fonction politique devenir prépondérante. Elle le restera jusqu'à la fin de la République.

 

(1) Urbanisme et métamorphoses de la Rome antique, L.DURET et J-P NERAUDAU.

(2) Tite Live, I, 35.

(3) Les vies des hommes illustres de Plutarque, PLUTARQUE, traduction : Dominique RICARD.

 

Bibliographie

- Florence DUPONT, Le citoyen romain sous la république, 509-27 avant J.-C, HACHETTE.

- L.DURET et J-P NERAUDAU, Urbanisme et métamorphoses de la Rome antique, Relia, 2010.

- Catherine SALLES, Les Bas-fonds de l'Antiquité, PAYOT & RIVAGES, 1995.

- Marie-José KARDOS, Topographie de Rome: Lexique de topographie romaine.

- PLUTARQUE, Les vies des hommes illustres de Plutarque, traduction : Dominique RICARD.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire