Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle L’émergence du Japon en Asie

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

L’émergence du Japon en Asie

drapeau_imperial_japon

L’équilibre des forces en Extrême-Orient subit des changements radicaux vers la fin du XIXe et le début du XXe siècle. Pour la Chine c’est le début d’une longue période de décadence et de déclin sous la dynastie Qing, tandis que le Japon émerge de son côté de deux siècles d’isolement pour s’imposer comme la première puissance industrielle du continent asiatique. Parallèlement, sa puissance militaire s’affirme et le Japon entre en guerre contre la Russie et la Chine. Cette expansion finit par représenter une menace pour les intérêts américains et la seconde guerre mondiale s’étendra au pacifique.

De l'isolationnisme à l'impérialisme

Depuis l’expulsion des marchands et missionnaires portugais au XVIIe siècle, le Japon n’entretient que de timides relations avec le reste du monde, refusant les influences étrangères et le progrès technologique. En 1853 puis en 1854, une flotte de navires de guerre américains commandés par l’amiral Perry contraint le japon à sortir de son isolement à coups de canon. Le shogun, responsable politique et militaire, n’a d’autre choix que d’ouvrir deux ports au commerce venant de l’étranger. Suivront plusieurs traités avec d’autres puissances occidentales.

commodore-perry-bateau-noir-japon

Pour le Japon qui découvre son retard technologique et industriel, le choc est rude et l’infaillibilité et le pouvoir du shogun en sortent ébranlés. Depuis des siècles l’empereur faisait office de figure emblématique d’essence divine, le shogun exerçant lui ,un pouvoir absolu. Une brève guerre civile comme l’archipel les aimait tant restitue à l’empereur toute son autorité. C’est la restauration Meiji de 1868, et le pays se dote d’institutions politiques et judiciaires à l’occidentale, en rupture avec l’ancien système féodal.

Le japon entame alors à marche forcée sa modernisation, exploitant –déjà- les découvertes et techniques industrielles occidentales. La première ligne de chemin de fer est ouverte en 1872 et parallèlement, le Japon constitue une armée et une marine des plus modernes. Cette évolution rapide est vite limitée par la faiblesse des ressources en matières premières de l’archipel, qui conduit le japon sur la voie de l’impérialisme, en quête de ressources pouvant assurer son développement.

Après s’être emparé des iles Kouriles et Ryukyu, le Japon entre en guerre contre la Chine en 1894 afin de soutenir la volonté d’indépendance de la Corée. La flotte chinoise est mise en déroute lors de la bataille de la mer Jaune. Le Japon s’empare de l’île de Taiwan et s’assure du contrôle de la Corée jusqu’à son annexion pure et simple en 1910, la péninsule représentant un point d’entrée stratégique sur le continent asiatique.

La première puissance européenne à se sentir menacée par ce début d’expansion japonais est tout naturellement la Russie, qui conteste la mainmise sur la Corée et les visées japonaises sur la riche province de Manchourie. En 1904 et 1905 le conflit éclate sur mer. La flotte russe du Pacifique est taillée en pièces lors de l’attaque surprise –déjà- de Port Arthur. Vexée, la Russie envoie sa vieille flotte de la Baltique, qui connaîtra le même sort au cours de la bataille du détroit de Corée. Le Japon qui était encore au moyen-âge cinquante ans plus tôt, s’impose sur la scène internationale.

Pendant la première guerre mondiale, le Japon se range aux côtés des alliés. A l’issue du conflit, il obtiendra en récompense les possessions allemandes en Chine, qui sont loin de satisfaire sa volonté d’expansion territoriale. En 1931, profitant de la guerre civile qui ravage la Chine, le Japon occupe la Mandchourie, y instaurant un état fantoche avec l’ex-empereur de Chine Puyi à sa tête. Cette initiative sera unanimement condamnée par la communauté internationale, et le Japon finira par faire une sortie théâtrale de la Société des Nations.

Du nationalisme à la guerre totale

Japanese_Empire2-frFortement teinté d’un nationalisme organisé autour du culte de l’empereur depuis la restauration meiji, le très autoritaire et militaire régime japonais se rapproche tout naturellement des dictatures fascistes européennes, et conclut avec l’Allemagne et l’Italie une alliance en 1936. Ce rapprochement, qui le sort de l’isolement diplomatique, permet au Japon de déclencher une guerre d’envergure contre la Chine. Les nationalistes et les communistes chinois sont contraints à une alliance, mais ils sont incapables d’empêcher le Japon de s’emparer de la quasi-totalité du nord-est du pays.

Les japonais commettent lors de cette invasion de nombreuses exactions, en particulier contre les civils, soumis à des bombardements et des massacres aveugles. Ainsi, lors du seul épisode de Nankin, ce sont presque 200.000 chinois qui sont brutalement exterminés, dans l’indifférence quasi générale de la communauté internationale. Les territoires occupés sont méthodiquement mis en coupe réglée au bénéfice du Japon. Mais son gigantesque complexe militaro-industriel manque encore cruellement de matières premières.

Après 1939, le Japon envisage de se servir en envahissant l’Asie du sud-est, profitant du fait que les puissances coloniales françaises, britanniques et hollandaises soient fragilisées par la guerre qui vient de se déclencher en Europe. Ainsi, après la défaite française, les japonais mettent-ils la main sur l’Indochine. Pour l’autre puissance du Pacifique, c’en est trop et les Etats-Unis réagissent en imposant un embargo économique sur le Japon, notamment sur les livraisons de pétrole. La poudrière du bien mal nommé Pacifique est sur le point d’exploser.

Le Japon, après s’être assuré de la neutralité soviétique et avoir rejoint les forces de l’axe, lance une audacieuse attaque sur la base navale de Pearl Harbor le 6 décembre 1941 pour prévenir une intervention américaine. Les japonais s’emparent rapidement des Philippines, des Indes hollandaises, de la Malaisie et de la Birmanie, menaçant l’Inde britannique. Un bras de fer sanglant s’engage entre le Japon et les Etats-Unis, ponctué de multiples atrocités commises contre les civils et les prisonniers de guerre alliés, et qui ne connaÏtra son terme en 1945 qu’après l’explosion de deux bombes atomiques sur Nagasaki et Hiroshima. Une issue tragique pour une histoire qui commença un siècle plus tôt lorsque que des bâtiments de guerre américains canonnèrent des ports japonais.

Bibliographie

- Histoire du Japon , des origines à Meiji de Vié Michel, PUF, 2009.

- Histoire du Japon et des Japonais, tome 1 de Edwin O. (Edwin Oldfather) Reischauer, Points Histoire, 1973.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire