Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire Universelle Le pacte de Varsovie (14 mai 1955)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le pacte de Varsovie (14 mai 1955)

pactedevarsovieLe 14 mai 1955 le traité de Varsovie entre en vigueur, le Pacte du même nom vient de naitre. Cette alliance militaire, pendant socialiste de l’OTAN (crée 6 ans plus tôt) regroupe alors : l’URSS, la Pologne, l’Albanie, la RDA, la Tchécoslovaquie, la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie. Conçue pour la défense du bloc soviétique, son fonctionnement est tout à fait révélateur des rapports de forces qui structurent ce dernier.

Au sein du dispositif les forces soviétiques occupent une place centrale et disposent des meilleurs équipements, qu’elles partagent notamment avec leurs alliés réputés sûrs, comme les Bulgares. D'autre part Moscou joue habilement des rivalités nationales entre Hongrois et Roumains, par exemple, pour maintenir sa domination, quitte à affaiblir la cohérence de cette structure militaire.

Le pacte de Varsovie : un organe de répression

Quitter le pacte est une entreprise extrêmement risquée comme Budapest en fera l’expérience lors de la Révolution de 1956. A cet égard l’on constate que l’alliance née du traité de Varsovie est avant tout un organe de répression interne au bloc soviétique, puisqu’en 1968 ce sont les troupes du Pacte de Varsovie qui écrasent le printemps de Prague.

Néanmoins cette alliance constitue le plus important déploiement de forces militaires en temps de paix de l’histoire de l’Europe, puisqu’il atteindra un total de prés de 150 Divisions (entre l’Oural et le Rideau de Fer) à son apogée.

On peut cependant douter de la loyauté des unités de certains de ses états membres (est-allemands, Polonais, Hongrois, Tchécoslovaques) au vu de la rapidité avec laquelle cette alliance s’effondrera. Fin 1988, sous l'impulsion de Gorbatchev, l'Union Soviétique décida d'accorder la liberté de choix de leurs alliances aux membres du Pacte. En 1991 seule la trés pro Soviétique Bulgarie en faisait encore partie.

Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’en 1999, soit moins de 10 ans après la fin du Bloc socialiste, Varsovie comme Prague et Budapest avaient rejoint l’OTAN. Pour les habitants de ces capitales, n’avait-on jamais cessé de percevoir le danger comme venu de l’est ?

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire