Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Education Capes d'Histoire : documentation, conseils Les épreuves du CAPLP Lettres-Histoire

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Les épreuves du CAPLP Lettres-Histoire

lycee-profesionnelMoins connu que le CAPES Histoire, le CAPLP Lettres-Histoire prépare à l'enseignement en lycée professionnel. Les taux de réussite sont bien meilleurs que pour le CAPES. Toutefois, la méconnaissance de l'épreuve est souvent la raison première du stress des candidats jusqu'au Jour-J, il faut dire que suite à la rénovation du concours l'Education Nationale a su entretenir un certain flou artistique. Cet article vise à donner un aperçu sommaire des épreuves d'admissibilité et d'admission.

 

Le CAPLP (Certificat d'Aptitude au Professorat de Lycée Professionnel) Lettres-Histoire Géographie est comme son nom l'indique destiné à sélectionner les candidats aptes à enseigner en lycée professionnel (ce qui n'inclue pas les lycées agricoles). Contrairement au CAPES qui certifie les professeurs de collège et lycée général, le CAPLP est marqué par la bivalence, c'est-à-dire qu'il recoupe deux disciplines. Toutefois, ce concours reste plus accessible et moins connu que le CAPES. La pluparts des candidats se forment individuellement, ou se présentent en parallèle d'une préparation au CAPES, toutefois il existe au niveau de certains ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education) des préparations spécifiques avec de très bon taux de réussite. Lors de ces préparations le candidat peut aussi faire un stage en lycée professionnel (pour confirmer ou infirmer son choix) et valider un Master, indispensable aujourd'hui pour enseigner avec un concours.

Depuis cette année, l'épreuve du CAPLP a sensiblement changée (comme celle du CAPES d'ailleurs) et beaucoup de candidats se préparant seuls sont plus ou moins désorientés, ne sachant pas concrètement ce que l'on attend d'eux. Cet article a pour but de répondre à certaines de leurs interrogations quant à la nature des épreuves du CAPLP Lettres – Histoire. Toutefois, nous ferons remarquer que ce texte n'a rien d'institutionnel et n'assume aucune responsabilité en cas de changement des attentes. Le but est de donner un premier aperçu du concours et de ses épreuves, ce qui n'exclut nullement de consulter les documents du Ministère de l'Education nationale.

Les épreuves d'admissibilité :

Les épreuves d'admissibilité sont des épreuves écrites organisées à l'échelle de l'académie. Le but est de se qualifier pour les oraux.

Lettres : L'épreuve de lettre consiste à faire l'étude littéraire (et non historique...) d'un extrait d'œuvre. A cela s'ajoute une question de grammaire.

Histoire-Géo : L'épreuve d'Histoire-Géo se découpe en deux parties, une dissertation et une étude de documents. Si le candidat a une dissertation en Histoire, il a une étude de documents en Géographie et vice versa.

Les épreuves d'admission :

Le format des épreuves d'admission est toujours le même : 2h30 de préparation, 30min d'exposé et 30min d'entretien avec le jury. Le candidat passe une épreuve d'EAD en Histoire-Géo ou en Lettres. S'il a fait une EAD d'Histoire-Géo, le candidat fera une étude de texte en Français. S'il a fait une EAD en Lettres, il fera une leçon en Histoire-Géo. La question d'AFER (Agir en Fonctionnaire de manière Ethique et Responsable) ne fait plus l'objet d'une question en soi, toutefois les questions institutionnelles peuvent être abordées lors de l'entretien avec le jury. En règle générale, les jurys de Lettres sont réputés plus bienveillant que ceux d'Histoire-Géo, mais il s'agit simplement d'un ressenti de la part des candidats. Les épreuves d'admission se déroulent sur un site à l'échelle nationale.

Epreuve à partir d'un dossier de Français : l'EAD est une épreuve dont le but est de montrer qu'à partir d'un corpus documentaire, le postulant est en mesure de construire une séquence de cours. La première partie de l'épreuve consiste donc à faire une présentation problématisée du corpus. Il ne s'agit pas de faire une présentation document par document : nature, auteur, source... Non, il faut replacer le corpus dans le contexte du programme, le problématiser et répondre à cette problématique en mobilisant tous les documents. L'idée est de montrer la cohérence interne du corpus et ce que nous apporte concrètement chaque document.

La seconde partie de l'épreuve consiste à proposer un projet de séquence, ou plus véritablement une ébauche de projet de séquence. Il faut donc à nouveau problématiser sa séquence (la problématique peut être la même que celle de la présentation du corpus) puis la contextualiser : quelle classe, quelle partie du programme, quels objectifs pour cette séquence, séquence majeure ou mineure, éventuellement à quel moment de l'année on fait intervenir cette séquence, avant et après quelles autres séquences... Une fois ce cadre posé, il faut présenter chaque séance, sa problématique, ses objectifs en terme de connaissances et de capacités, les documents pédagogiques utilisés, la façon dont ils sont utilisés, la forme que prend la trace écrite...

Vient ensuite la conclusion avec une ouverture qui peut aussi s'ouvrir (ou revenir) sur les projets interdisciplinaires envisageables.

Epreuve à partir d'un dossier d'Histoire-Géographie: La problématisation et la présentation du dossier se fait de la même manière qu'expliqué précédemment pour l'épreuve de Lettres. Puis, dans un second temps, le candidat sélectionne un document du corpus et en fait une présentation scientifique, il expose tout ce que l'enseignant doit savoir sur ce document. Enfin, il termine par une proposition d'utilisation didactique du document qu'il vient de proposer, le tout bien entendu replacé dans le contexte d'un niveau de classe, du programme, d'une séquence et d'une séance.

Leçon d'Histoire ou de Géographie : La leçon débute par la remise d'une clef USB comportant les programmes et un corpus documentaire. Le candidat prépare sa prestation en salle informatique. Tout en s'appuyant sur le corpus, le candidat ne fait pas une étude de documents mais une leçon théorique sur le principe de la dissertation. Toutefois, dans un second temps, le candidat fait une proposition de séquence ou de séance où il propose une exploitation didactique d'un ou plusieurs documents du corpus. Le tout bien entendu remis dans le contexte des programmes. Le candidat disposant d'un ordinateur durant sa préparation et d'un vidéoprojecteur lors de son oral, il est possible et même recommandé d'en profiter pour faire une projection. Ainsi il est conseillé de projeter son déroulé de plan et les documents auxquels on fait appel. Si le candidat dispose de toute la gamme open office, PowerPoint semble le logiciel le plus approprié.

Etude de texte : pour cette épreuve de Lettres, le candidat a la possibilité de choisir entre deux œuvres. Dans chaque œuvre un extrait a été présélectionné par le jury pour faire l'objet d'une étude littéraire. Cette épreuve ne comporte pas de dimension didactique, toutefois cet aspect peut être abordé lors de l'entretien avec le jury.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire