Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire de France Le Général de Gaulle et Versailles

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Le Général de Gaulle et Versailles

Général JFK VersaillesVersailles, le château des Rois ayant traversé les siècles tant bien que mal, est devenu au XX è siècle un outil politique et diplomatique, grâce au Général de Gaulle qui a voulu rendre hommage à la grandeur de la France, à son histoire et son patrimoine. Il fait du Grand Trianon le lieu de résidence des chefs d'états étrangers accueillis en hôte de la France.

 

De Gaulle à Versailles

Parvenu au pouvoir en 1958, le Général de Gaulle se sent à l'étroit au Palais de l'Elysée et rêve d'un endroit plus vaste. Il visite alors Vincennes, Fontainebleau, Compiègne tout en conservant un très bon souvenir de Versailles depuis plusieurs années. En effet, lorsqu'il fait ses études à Saint Cyr, il apprend l'épisode de la proclamation de l'Empire allemand dans la Galerie des Glaces en 1871, puis la signature du traité en 1919. Il participe au bal à l'Hôtel des Réservoirs en 1920 où il invite sa future épouse Yvonne. Enfin en 1945 alors qu'il est chef du gouvernement provisoire, il envisage de s'installer dans le Pavillon de la Lanterne.

Devenu Président de la République, ses fonctions l'amènent à recevoir des chefs d'état étrangers. Il cherche alors un site adéquat, un lieu pouvant accueillir des réunions européennes, éventuellement devenir la résidence du chef d'état français. Accompagné d'André Malraux ministre des Affaires culturelles, il fait une visite impromptue au château de Versailles en 1961. Le Général sent qu'il faut utiliser ce domaine. Après deux heures de promenade, tombant sous le charme du Grand Trianon, il choisit cet endroit et demande des travaux d'agrandissement et de restauration. Ses premiers hôtes sont le Roi des Belges Baudouin 1er et la reine Fabiola en mai 1961 pour un déjeuner dans la Galerie des Glaces, puis quelques semaines plus tard John F. Kennedy.

De Gaulle salon des MalachitesAlors que les travaux commencent en 1962, avec création de salon de réception, salon de musique, salon des Malachites, le Général ne conçoit pas d'accueillir ses hôtes sans avoir lui-même un appartement sur place ! L'architecte en chef Marc Saltet saute sur l'occasion : l'aile nord de Trianon-sous-bois deviendra Résidence du chef d'état français. Les travaux démarrent dès 1964 avec bureaux, salon, salle à manger au rez-de-chaussée et chambres à l'étage. Gérald Van Der Kemp conservateur en chef du domaine surnommé le « Commandeur » s'occupe du remeublement.

Diplomatie et prestige

Général et son bureauAprès l'inauguration qui a lieu en avril 1966, le Général visite le palais pendant plus d'une heure, félicitant André Malraux, puis l'architecte en chef du domaine Marc Saltet et le conservateur Gérald Van Der Kemp. Mais bien avant cette date, le Général accueillait déjà certains chefs d'état étrangers, tout en modifiant le protocole immuable (repas dans la Galerie des Glaces, café dans le salon de la Pendule et dans les Petits Appartements, spectacle à l'opéra Gabriel, sortie et visite du parc avec les Grandes Eaux). Il fit construire des cuisines provisoires dans la Cour des Cerfs, puis en fonction de l'invité, le lieu du repas et les visites annexes changeaient. Ainsi le Roi des Belges Baudouin Ier et la reine Fabiola sont invités pour un déjeuner dans la Galerie des Glaces, le Chah d'Iran prend son repas dans la galerie basse au rez-de-chaussée, la Grande Duchesse du Luxembourg a droit a un déjeuner dans la Galerie des Glaces puis un gala à l'opéra, alors que les Kennedy bénéficient d'un dîner d'Etat dans la même Galerie puis d'un spectacle à l'opéra.

Finalement, le Général reçoit peu ; il faut attendre l'arrivée de Georges Pompidou, puis de Valérie Giscard d'Estaing pour que Versailles ait enfin un vrai rôle de Résidence et lieu de réception pour les hôtes de la France. On peut noter parmi leurs invités : la reine Elizabeth en 1971, le roi Fayçal d'Arabie Saoudite en 1973, Jimmy Carter en 1978. Comme le Roi Soleil, Charles de Gaulle s'est bien vite rendu compte qu'une visite ou un séjour dans cette demeure pouvait grandement impressionner les visiteurs...

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire