Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire de France Les ordres de chevalerie, la légion d'honneur et le musée

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Les ordres de chevalerie, la légion d'honneur et le musée

ordre de la Légion dhonneurEtre admis sur la liste et recevoir l'insigne de la Légion d'honneur est la plus grande et estimable distinction honorifique française, récompensant les mérites militaires ou civils rendus à la Nation. Sous l'Ancien régime, les ordres de chevalerie étaient réservés presque uniquement à des personnes de haute naissance ; Louis XIV décide en 1693 de récompenser des officiers roturiers, annonçant ainsi la création de la Légion d'honneur. Près d'un million de personnes ont reçu cette distinction depuis sa création, du militaire à l'homme de lettres, de l'artiste au sportif, en passant par d'autres heureux élus. Revenons sur les différents ordres de chevalerie précédant la Légion d'honneur.

 

Les ordres de chevalerie et ordres royaux

Provenant des croisades, le plus important ordre chevaleresque qui ait traversé les siècles est l'ordre de Malte anciennement nommé ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem. Les missions de ces élus étaient d'ordre militaire, religieux et hospitalier. L'insigne était une croix blanche à huit pointes.

ordre du Saint EspritEn France, les ordres royaux apparaissent dès le XV è siècle. Pour faire le pendant de l'ordre de la Toison d'or du duc de Bourgogne, Louis XI créé en 1469 l'ordre de Saint-Michel ; Henri III attribue dès 1578 l'ordre du Saint-Esprit, destiné à défendre la foi catholique mais surtout à fidéliser l'élite du royaume ; Louis XIV veut récompenser le courage de tous les officiers catholiques nobles ou roturiers en 1693 avec 'ordre royal et militaire de Saint-Louis ; Louis XV attribue en 1771 le médaillon de Vétérance à tous les sous-officiers et soldats ayant servi plus de 24 ans sans défaillance. La démocratie est en marche et ces dernières distinctions annoncent la Légion d'honneur.

Récompense nationale

Après que les marques d'honneur aient été supprimées pendant la Révolution, le Directoire accorde pourtant des récompenses nationales aux soldats sous forme d'armes d'honneur, des armes de luxe fabriquées dans la manufacture de Versailles !

La légion d'honneur

décret de la légion dhonneurCréée en 1802 par Bonaparte, cette distinction nationale et unique est symbole de courage et dévouement à la nation, attribuée aux militaires et aux civils, représentée par une étoile blanche à cinq branches accrochée à un ruban rouge. Louis XVIII rétablit les ordres royaux mais maintient la Légion d'honneur ; sous Louis Philippe la Légion d'honneur redevient la première récompense ; le collier de la Légion d'honneur est attribué en cas d'excellence, notamment au président de la République.

Les ordres européens

Récompensant la construction et l'évolution des différents pays, les plus connus sont l'ordre de la Jarretière au Royaume-Uni et celui de l'Eléphant au Danemark.

La médaille militaire

Créée en 1852 par Louis Napoléon Bonaparte, elle est attribuée aux soldats et sous-officiers qui ont fait preuve d'actes de courage et d'un grand nombre d'années de service. Remise aux grands chefs militaires, elle est supérieure à la Légion d'honneur. A cette médaille militaire, s'ajoutent pendant les deux grandes guerres mondiales la Croix de guerre, l'ordre de la Libération et la médaille de la Résistance.

L'ordre national du Mérite

Ce second ordre national est créé en 1963 par le général de Gaulle, pour établir une nuance dans le mérite et dans les attributions. Avec cette distinction, tous les ordres ministériels sont supprimés sauf les Palmes académiques, l'ordre du Mérite agricole, l'ordre du Mérite maritime et celui des Arts et lettres.

Le musée

Le musée national de la Légion d'honneur se situe dans le palais de Salm à Paris, sur l'emplacement des anciennes écuries, palais construit pour le prince de Salm-Kyrbourg entre 1782 et 1788. Financé par une souscription ouverte parmi les légionnaires, le musée a été inauguré en 1925.

Résidence du grand chancelier de la Légion d'honneur et siège de l'Ordre, il est tout d'abord gratuit et propose des collections impressionnantes de décorations de tout ordre et de tout pays du monde entier. Le visiteur découvre des vitrines et suit les explications grâce à des animations vidéo portant sur plus de 300 personnages illustres titulaires d'ordres, sur les étapes de l'histoire des ordres et le rôle de ces distinctions.
Une grande leçon de civisme.

Pour aller plus loin

- Il était une fois la légion d'honneur : De la croix des braves au ruban rouge; d' André Bessière. L'Harmattan, 2008.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire