Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Histoire de France la chartreuse, histoire d'une liqueur vertueuse

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

la chartreuse, histoire d'une liqueur vertueuse

chartreuse gammeLe soir du naufrage du Titanic, le 14 avril 1912, un dessert à base de Chartreuse était au menu des 1eres classes. Il s'agissait du dixième plat, celui des «pêches en gelée de Chartreuse » ... Incroyable destinée que celle de cette liqueur !

Une origine mystérieuse

grande chartreuseC'est en 1605 que les moines de la Chartreuse de Vauvert auraient reçu du duc d'Estrées, un maréchal d'Henri IV, un mystérieux manuscrit avec la formule d'un élixir de longue vie, contenant la quasi-totalité des plantes médicinales de l'époque et dont nul ne sait l'origine. Trop complexe, la recette semble n'avoir été que partiellement utilisée pendant plusieurs décennies à Paris. En 1735, les moines communiquent sa formule à leur maison-mère, la Grande-Chartreuse, située en Isère. C'est le frère Jérôme Maubec, apothicaire du monastère, qui parvient à mettre en pratique la vertueuse liqueur, dite «de santé», avec 130 plantes demeurées secrètes et qui tire à 71°C.

Un succès jamais démenti

Depuis, les moines distillent toujours dans le plus grand secret et, commercialisent cette légendaire liqueur sous le nom d'Elixir végétal de la Grande-Chartreuse. La recette n'a pas changé depuis 1605, sinon deux ou trois ingrédients remplacés pour des raisons réglementaires. Aucun brevet ne protège la formule, pour ne pas en dévoiler la composition, et une seule copie existe du grimoire remis par le duc d'Estrées.

chartreuse caveLe produit connaît un énorme succès, un million de bouteilles sortent chaque année de la distillerie. De nouvelles combinaisons ont donné naissance à de plus douces liqueurs, comme la Chartreuse verte ou la Chartreuse jaune. Les moines proposent également à la vente de l'eau de noix, du génépi et des liqueurs de fruits. La moitié des ventes a lieu en France, l'autre moitié à l'international. une liqueur particulièrement appréciée des américains, qui en rafolent.

Les autres articles sur ce thème



  Dossiers d'archéologie : Paris au moyen Age

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire