Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Jeux Autres supports La Garde Impériale de Napoléon - Collection Delprado

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La Garde Impériale de Napoléon - Collection Delprado

cavalier_delprado

Parmi la large gamme de collections proposée par Delprado nous vous présentons « La Garde Impériale de Napoléon » et son premier numéro le porte-drapeau des Chasseurs de la Garde (1808) en alliage métallique, peint à la main, une pièce d’exception pour un rapport qualité / prix des plus attractifs. Grenadiers, Dragons, chevau-légers, Gardes d’Honneur, Tirailleurs, Artilleurs, Sapeurs et toutes les unités de légende qui formaient la Garde de l’Empereur Napoléon sont réunies en rangs serrés pour une collection qui elle aussi ne recule devant rien !

 

 

 

La première figurine : le porte-drapeau des Chasseurs de la Garde (1808)

dolman

Le vent fait claquer le guidon du 1er escadron des Chasseurs à Cheval, brodé en lettre d’or claque la devise des armées françaises  « Valeur et Discipline », pointé vers le ciel comme prenant son envol l’Aigle déploie ses ailes avec cet orgueil propre à ceux qui ont vaincu toutes les nations européennes qui ont pris les armes contre la France, foyer de la Révolution.

Le dolman sur l’épaule, la tête haute, le lieutenant porte-étendard semble défiler sur son cheval au trot.  Les détails de la figurine sont remarquables au vue de l’échelle (1/30), les traits du visage sont plus qu’honnête et l’uniforme clairement détaillés dans les moindres boutons. La gravure de la figurine permet aussi un parfait rendu des textures, en particulier pour les fourrures du dolman ou du colback. La photographie offrant certainement un meilleur aperçu que la description nous vous proposons ici quelques détails de la pièce que nous avons entre les mains et en particulier le cavalier de face, la peau de léopard sur le cheval et l’ensemble sabre / sabretache / botte / éperons.

Le cheval fait corps avec le cavalier et les deux éléments ne sont pas séparables, contrairement à d’autres marques. Par contre ce cheval est unique et réalisé pour la pièce en question ce qui évite d’avoir une dizaine de
sabretache
chevaux dans la même posture comme c’était parfois le cas avec d’autres fabricants. Les  chevaux proposés ici par Delprado ont quant à eux des postures inédites (du trot du porte étendard à l’élan fougueux du cheval de l’officier des Dragons de l’Impératrice) ce qui donne d’autant plus de réalisme à la figurine. La musculature de l’animal est souvent parfaitement rendue et sur cette figurine en particulier on remarque que même la tête de l’animal est des plus convaincantes ! Dans son trot élégant, le cheval lève le sabot et laisse entrevoir son fer, le souci du détail est une caractéristique de cette collection Delprado et on ne peut que s’en réjouir.

Le socle de la figurine est à la fois simple et convaincant, si l’œil avisé notera de petits irrégularité dans le décor autour des sabots l’ensemble fait parfaitement illusion avec un mélange d’herbes et de pierrailles participant à la mise en contexte de la pièce. Sous le socle vous retrouvez la description de la pièce en Français et en Anglais de manière à retrouver rapidement qui est qui.

Le guide du collectionneur

Les diverses collections de petits soldats de toutes marques ont habitué leurs lecteurs à des fascicules décrivant succinctement la pièce qu’elle accompagne et élargissant un peu avec des sujets d’Histoire sur la période le plus souvent très brièvement, de façon superficielle, quand ils n’étaient pas remplis d’erreurs. Autrement dit la figurine trônait dans une vitrine mais le fascicule tombait aux oubliettes…  Avec son premier envoie,  Delprado fourni ce qu’il appelle le « guide du collectionneur », un titre assez modeste et qui se justifie par les premières pages présentant les pièces de la collection à savoir :

-          Porte Drapeau de la Garde Impériale (1808)

-          Caporal des Grenadiers de la Garde Consulaire (1800)

-          Gendarme de la Garde Impériale (1813)

-          Tambour des mamelouks de la Garde Impériale (1810 -1812)

-          Officier de cavalerie de la Garde (1809-1814)

-          Chevau-léger du 1er régiment du duché de Berg (1812)

-          Officier tirailleur-chasseur de la Jeune Garde (1810)

-          Officier des Dragons de l’Impératrice (1812)

-          Cavalier du 1er régiment de Lanciers polonais (1807)

-          Caporal de la Garde d’Honneur (1814)

-          Grenadier de la Garde italienne de Napoléon (1806)

-          Lancier de la Jeune Garde (1813)

-          Lieutenant porte-aigle du 1er régiment de Grenadiers (1811)

-          Chasseur à cheval de la Garde (1809)

-          Flanqueur de la Jeune Garde (1813)

-          Napoléon à Wagram (1809)

-          Officier des Chasseurs à cheval de la Garde (1809)

-          Officier d’artillerie à cheval de la Garde consulaire (1803)

-          Officier de cavalerie de la Garde (1814)

-          Artilleur de la Garde Impériale (1811)

-          Trompette du 1er régiment de la Garde d’Honneur

-          Général Charles Lefevbre-Desnouette (1815)

-          Sapeur de la Jeune Garde (1809)

-          Trompette des Chasseurs de la Garde consulaire (1803)

-          Sergent des Grenadiers de la Vieille Garde (1812-1815)

Bien entendu, ce sommaire renvoie aux pages correspondantes dans le livret qui traite également de sujets plus généraux comme les campagnes de Napoléon. Toutefois ce que je tiens ici à faire remarquer c’est que ce livret n’est pas un recueil de fascicules bâclés pour l’occasion, il s’agit ni plus ni moins que d’extraits traduit de la fameuse série de livrets sur l’histoire militaire : Osprey. Les éditions Osprey sont reconnues pour leur qualité, vous y trouverez donc des informations fiables et précises et des planches détaillées. On peut regretter que ce livret soit en noir et blanc, néanmoins c’est déjà une très bonne chose de diffuser à un large public ces 206 pages de notices sur la Garde alors qu’Osprey ne publie qu’en Anglais. Une fois de plus la Garde a fait reculer ses ennemis et les a contrainte à la langue de Voltaire !

Figurine_Chasseur_de_la_Garde

En conclusion

Une pièce d’excellente facture dont le soin porté aux détails depuis le socle jusqu’à la pose originale du cavalier et du cheval permettent une contextualisation et un réalisme qui rendent la collection de soldats de plomb épique, loin du simple alignement de pièces au garde à vous.

Un fascicule lui aussi de très bonne qualité, directement issu de la traduction des livrets Osprey alliant fiabilité des commentaires et qualité des planches.

Au final, ce premier numéro vaudrait ses 5,99€ pour la figurine ou pour le livret alors il n’y a pas de raisons de se priver quand on peut avoir les deux pour le même prix. A savoir que le collectionneur ne s’engage à rien et peut à tout moment interrompre les envois.

Une façon ludique d'allier la passion de l'Histoire et celle de la collection de petits soldats devenus de véritables oeuvres d'art !

Pour une première présentation de collection de figurines HPT  est heureusement surpris et nous espérons pouvoir bientôt vous présenter de nouvelles séries sur d’autres thématiques ou à d’autres échelles.

 

Retrouvez cette collection sur le site Oimiliarts.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire