Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Jeux Stratégie Rattus : jouez la Peste !

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Rattus : jouez la Peste !

Rattus1

Sur les tables depuis 2010, Rattus rentre dans le cadre des petits jeux mêlant un thème original à une mécanique de jeu efficace. Le thème, c’est l’épidémie de Peste Noire qui frappe l’Europe à partir de 1347 ; la mécanique c’est la majorité paradoxale. Distribué par les néerlandais de White Goblin Games, Rattus profite d’un succès évident auprès d’un public large, allant du passionné au joueur occasionnel.   Sans révolutionner le monde du jeu, Rattus propose des parties rapides et stimulantes dans un contexte jusqu’alors jamais abordé !  C’est alors l’occasion, de jouer la Peste, sans que cela ne puisse vous être reproché !

 

Le contexte historique

Nous sommes en 1346, le comptoir génois de Caffa en Crimée est assiégé par la Horde d’or. L’épidémie frappe déjà largement les Tatars qui, pour affaiblir les assiégés, catapultent les cadavres infectés. Faute de combattants, le siège est levé, les génois peuvent rentrer chez eux. Dès 1347, les premier cas sont signalés dans les ports de la méditerranée, puis ce sera toute l’Europe jusqu’aux iles Anglo-saxonnes et même la Scandinavie qui seront touchés. La Peste Noire va proliférer sur le terrain favorable d’une Europe médiévale ravagée par les guerres et la famine. Le bilan : 25 millions de morts, presque la moitié de la population européenne en seulement cinq ans ! Rattus, c’est le nom scientifique du Rat Noir porteur du bacille de la peste, qui occupe un rôle central dans ce jeu.  Le plateau de jeu est un parchemin déroulé représentant une carte de l’Europe avec ses approximations médiévales, sa rose des vents, les noms des régions en latin dans un cartouche. Le jeu propose d’incarner à tour de rôle, des archétypes médiévaux comme le Roi, le moine, le chevalier ou le marchand. Sur le plateau, trône une silhouette noire inquiétante, figurant la Peste Noire elle-même.
Rattus2

Un système contagieux !

Les joueurs incarnent une population indéfinie représentée par des cubes de couleur. Le but du jeu étant d’être celui qui possède, à la fin de la partie, le plus de cubes ayant survécus à la Peste. La carte est couverte de jetons « Rat » modélisant les épidémies dormantes, n’attendant que l’emblème de la Peste pour prélever leur tribut dans la population des joueurs.

Le tour de jeu se déroule de la manière suivante : le joueur peut faire appel à un personnage pour lui venir en aide, développer sa population et déplacer la Peste. Les personnages vous apportent une aide non négligeable : le Roi permet d’accueillir un pion dans son château lui épargnant ainsi les tracas du siècle, le moine éloigne les rats de vos régions, le chevalier accompagne la Peste en la rendant plus virulente, le marchand profite de son argent pour fuir les régions infectées, le paysan favorise le développement de la population et la sorcière échange les jetons « Rat ». Ainsi les joueurs sélectionnent un personnage, le placent devant eux (un personnage peut être pris dans la réserve ou devant un autre joueur) et en applique les effets. Puis ils choisissent une région et placent des pions de leur couleurs, en nombre égal au nombre de jetons « Rat » dans ladite région. Enfin, le joueur déplace l’emblème de la Peste d’une région vers une autre.

S’il y a des jetons « Rat », l’épidémie se répand sur les zones adjacentes. Si en plus des rats il y a des cubes de population, l’épidémie se déclenche ! Pour cela, on compte les cubes de population de chaque joueur et on dévoile les effets du premier « Rat ». Sur ces derniers est inscrite une valeur limite et une série d’un ou plusieurs symboles. Si le nombre de cube population dépasse ou égale la valeur limite : la Peste agit ! Les symboles indiquent quelles classes de personnage sont touchées par la Peste. Ainsi plus un joueur a de pions ou de personnages, plus les effets de la Peste seront dévastateurs pour sa population. C’est en ça que réside l’idée de majorité paradoxale : plus vous possédez de personnages et plus votre population est nombreuse, meilleures sont vos chances de gagner la partie. Mais vous augmentez d’autant votre sensibilité à la Peste !

Il faudra se livrer à un subtil calcul. Est-ce une bonne idée d’avoir une large population soutenue par de nombreux personnages ? Ne vaut-il pas mieux entretenir une population limitée mais moins susceptible de subir les ravages de la Peste ? La partie se poursuit alors, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de jetons « Rat » dans la réserve ou qu’un joueur ait placé toute ses cube de population (ce cas de figure reste plutôt rare). A la fin on compte les points, celui à qui il reste le plus de survivants remporte la partie !

Un jeu riche et évolutif

Rattus3

Fort de son succès, le jeu se développe. Deux extensions sont déjà sorties ainsi qu’une multitude de petits ajouts disponible par le biais de magasines ou de boutiques spécialisées. Aux archétypes du jeu de base, s’ajoute désormais l’Empereur, l’Evêque, le Croisé, le Serf, la None, le Bourgmestre et bien d’autre ! L’extension Pied Piper  est uniquement consacrée à ces personnages, Africanus  propose d’ajouter l’Afrique du Nord à la carte classique et de nouveaux archétypes issus du monde musulman. Rattus est un jeu simple et rapide, mais qui par sa richesse de son système et son renouvellement, représente un défi qui satisfera les joueurs occasionnels mais aussi confirmés.

Voir aussi

- Le site de l’éditeur

- Le site du distributeur en France

 

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire