Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Biographies Louis XV et Madame de Pompadour (Pierre de Nolhac)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Louis XV et Madame de Pompadour (Pierre de Nolhac)

Louis_XV_et_Mme_de_PompadourDans bien des esprits, Madame de Pompadour est restée une roturière parvenue, dénigrée et décriée. Pierre de Nolhac, dans son « Louis XV et Madame de Pompadour », nous offre un portrait très différent de la maîtresse royale, en nous racontant sa vie, nous prouvant son intelligence, peut être l’abnégation de cette femme courageuse.

 

La vie de Madame de Pompadour a été très critiquée, car racontée à base de Mémoires de ses ennemis comme le ministre d’Argenson, disgracié et qui s’est acharné sur elle. Elle avait aussi contre elle l’Eglise et les Révolutionnaires qui l’ont accusé des débordements du Roi ainsi que de l’état lamentable des finances du royaume. Les envieux, les rancuniers ont ainsi réussi à dresser un méchant et un mauvais portrait de la marquise.

Pierre de Nolhac nous repeint admirablement Madame de Pompadour, nous raconte sa vie et sa lutte contre les médisants et les envieux « parce qu’elle aimait sincèrement le Roi », en utilisant les Mémoires de personnages sérieux, tels l’abbé de Bernis devenu cardinal, le duc de Croÿ qui fut un des seuls à « avoir vu » alors que les autres « ont entendu parlé », le duc de Luynes et son précieux journal ; les lettres de M. Poisson père de la marquise, adressées à son fils le marquis de Marigny, celles en provenance du fermier général M. Le Normant de Tournehem  devenu Directeur des Bâtiments du Roi ; enfin des pièces concernant la famille, versées aux Archives Nationales ainsi que la correspondance d’agents diplomatiques à l’étranger.

L’ouvrage débute en 1746 à l’occasion du mariage du Dauphin avec l’Infante d’Espagne, pour s’achever en octobre 1752 où Madame de Pompadour vient d’obtenir « le tabouret » tant désiré.

Pierre de Nolhac ne mentionne donc pas les douze dernières années de la nouvelle duchesse mais le jour où les Mémoires du duc de Choiseul seront analysées, il se pourrait bien que Madame de Pompadour soit complètement réhabilitée et que l’on connaitra réellement son rôle politique.

En parallèle à la vie de la marquise de Pompadour, le lecteur s’immerge délicieusement dans cette atmosphère typique du XVIII è siècle, avec entre autres les fêtes données lors des alliances, les danses, les salles de bals sur les places publiques, les voyages, les diverses demeures, les incessants déplacements car « le roi est toujours par voie et par chemin ». Mais il ne faut pas oublier les réticences de l’Eglise, l’opposition constante du Roi et du Dauphin, les tous premiers prémices d’une révolution car le peuple est mécontent des agissements de la maîtresse royale …tout cela à base de lettres, de passages de mémoires des grands hommes ayant côtoyés le roi et Madame de Pompadour.

L'ensemble de l'ouvrage est donc un réel plaisir à la lecture, fluide, concis, très érudit. Le lecteur plonge avec bonheur dans l'œuvre de ce grand humaniste qu'est l'académicien Pierre de Nolhac !

Louis XV et Madame de Pompadour. de Pierre de Nolhac. Editions Graines d'auteur. septembre 2011.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire