Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Biographies La Reine scandaleuse : Idées reçues sur Marie-Antoinette

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

La Reine scandaleuse : Idées reçues sur Marie-Antoinette

marie_antoientte_reine_scandaleuseS’il est bien une reine que l’on aura critiqué, c’est Marie Antoinette. Beaucoup de discours, d’idées heureuses et malheureuses se sont ancrées dans notre mémoire. Est-ce vrai ? Est ce faux ? Cécile Berly reprend ainsi ces clichés dans son ouvrage « La Reine Scandaleuse – Idées reçues sur Marie-Antoinette », analyse leur origine et nous démontre qu’ils sont soit à charge, soit à décharge de Marie-Antoinette, tout en faisant d’elle une femme martyrisée et guillotinée.

 

Marie-Antoinette, la reine scandaleuse

L’ouvrage est constitué tout d’abord d’une petite biographie abordant l’essentiel du personnage, suivi d’un arbre généalogique de la famille des Bourbons à partir de Louis XV, complété par une bonne bibliographie et une filmographie.

Enfin, le corps de l’ouvrage reprend tous ces clichés, comme « Marie-Antoinette fut une tête à vent » étant d’un caractère frivole, fuyant devant tout sujet sérieux et pourtant elle est curieuse des sciences et des progrès de la médecine ; « Marie-Antoinette a vidé les caisses du royaume » avec son Petit Trianon et le Hameau, sans cesse en travaux, sans cesse agrandis et transformés, le théâtre, les fêtes, les pensions accordées à son petit groupe d’ami(e)s ; qualifiée de « bergère de Trianon » lorsqu’elle joue à la marchande habillée en limonadière lors d’une fête donnée dans ce domaine ayant déjà une lourde réputation…ou lorsqu’elle y fait venir des animaux de ferme ! ; « elle s’habille comme une femme de chambre » avec sa folie des robes sans cesse renouvelées et pourtant après les extravagances, elle aspire au naturel, laissant de côté les paniers et les corsets et invente le style gréco-romain porté par les dames sous le Directoire et l’Empire ; traitée de « mauvaise mère et accusée d’inceste » elle fut l’une des seules à s’occuper autant de ses enfants, à consacrer son temps au dauphin malade qui pourtant mentait (d’où l’inceste) ; accusée d’être « responsable de la Révolution », elle soutient le roi, pousse les courtisans à quitter le royaume après la prise de la Bastille, prépare avec Fersen la fuite de la famille royale, fuite qui sera validée et décrétée par le roi…

Le grand reproche que l’on peut faire à cette reine, est qu’elle a bouleversé les us et coutumes de l’Ancien Régime, ne voulant pas vivre dans l’ombre de son époux le roi. Elle jouera des rôles inadéquats avec sa fonction et aura des plaisirs de favorite comme les bals déguisés dans Paris, des caprices indignes d’une reine. Charitable, elle distribue aux pauvres sur sa cassette personnelle et adopte des enfants de paysans…mais ses actions passeront pour être suspectes lors de la Révolution ! Pour combler l’ennui et la solitude, elle se prend d’amitié pour des gens « simples » et laissent de côté les grandes familles.

Si elle n’avait pas été guillotinée, cette reine serait passée comme toutes les précédentes, dans la mémoire collective de l’Histoire de France.

Notre avis

A la fin de cet ouvrage très intéressant et de valeur, nous pouvons conclure que ces idées reçues, ces actes qui font de Marie-Antoinette une reine scandaleuse, participent grandement au dynamisme de cette mémoire vivante ! Et pourtant, les quelques points positifs en faveur de la reine, tel son procès expéditif en trois jours et en une heure de délibération du jury, ont du mal à faire oublier les points négatifs qui donnent une impression d’irresponsabilité de sa part, voire de « faire exprès », de ne rien entreprendre pour éviter le scandale et de « donner le bâton pour se faire battre ».

L’auteur

L’auteur Cécile Berly est historienne et travaille sur l’histoire de la Révolution française et du XVIII è siècle. Elle a notamment déjà écrit : « Marie-Antoinette » en 2010 ; « Marie-Antoinette et ses biographes » ; « Histoire d’une écriture de la Révolution Française en 2006 ».

La Reine scandaleuse – idées reçues sur Marie Antoinette – Cécile Berly. Editons Le Cavalier Bleu, mars 2012.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire