Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Biographies Diane de Poitiers, Dame, Reine et maîtresse (M. Lesage)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Diane de Poitiers, Dame, Reine et maîtresse (M. Lesage)

diane de poitiersDès son plus jeune âge, Diane de Poitiers fut élevée à obtenir toujours le meilleur, posséder toujours plus et « s'élever plus haut au-dessus du commun ». Ainsi, Mireille Lesage nous dévoile dans son ouvrage « Diane de Poitiers, Dame, Reine et maîtresse » les moments importants de la vie de cette personne Influente.

 

Les quatre vies de Diane de Poitiers

1505-1515 : de sa jeunesse et ses premiers pas à la Cour, imposant le respect et gardant les pieds sur terre, entourée de prédictions et de signes comme ces mots qui resteront gravés en mémoire « tête de neige sauvera, puis tête d'or perdra » à son mariage avec le Grand Sénéchal Louis de Brézé devenant dame d'honneur de la reine et non plus simple suivante de grande dame et ce malgré sa réticence d'être mariée à un barbon.

1515-1531 : Diane Grande Sénéchale forme avec Louis un couple respectable, s'estimant l'un et l'autre, où s'installe une confiance mutuelle et profonde ; initiée à la gestion des domaines, optant pour une conduite rigoureuse et prudente sans faux pas, dominant ses émotions, elle reste fidèle à son époux jusqu'à sa mort.

1531-1548 : Diane comtesse de Brézé, est veuve, adoptant le noir et le blanc à jamais ; amie du roi François Ier, elle est chargée de parfaire l'éducation du dauphin en vue de son mariage avec Catherine de Médicis ; leur relation est respectueuse et sincère, Diane est l'amie, la confidente jusqu'au premier baiser et la première étreinte organisés par le père spirituel du dauphin ; établissant de nouvelles règles de discrétion, de retenue et de pudeur, Diane devient la maîtresse d'Henri, mais surtout sa conseillère, droite et sereine, rapprochant les jeunes époux afin qu'ils aient un enfant ; la tête sur les épaules, elle évite toujours les coups bas, les injures et les piques du parti de la favorite royale Anne d'Etampes, veillant sur Henri pour qu'il devienne un grand roi capable.

1547-1559 : Diane triomphe, Henri II devient roi à la mort de son père et la nomme duchesse de Valentinois ; Première Dame du royaume, elle est mise au courant des affaires, de la gestion, de la politique, oeuvrant toujours pour obtenir le meilleur pour son Roi ; médiatrice et conciliatrice lors des campagnes d'Henri II, et bien que la reine se mêle de politique, la cour fait toujours appel à Diane pour régler les problèmes d'armées, de rançons, de traités, d'alliances jusqu'au malheureux jour où Henri II meurt des suites de sa blessure à l'œil, entrainant l'éviction de la « belle parmi les belles ». Digne, sereine et détachée, alliée aux plus grandes familles, elle rejoint son domaine d'Anet pour y finir sa vie.

Notre avis

Diane de Poitiers a bien sa place dans cette collection « les Influentes ». Reine dans l'ombre d'Henri II, belle et intelligente maîtresse du roi, elle réussit également à donner toutes leurs splendeurs aux domaines comme Chenonceau et Anet.
Mireille Lesage a su rédiger un ouvrage intéressant, vivant et éviter les clichés établis des maîtresses et favorites royales.

Diane de Poitiers, de Mireille Lesage. Editions TRélémaque, juin 2014.

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire