Rechercher dans le site
Lettre d'information

Découvrez notre lettre hebdomadaire avec toute l'actualité du site, ainsi que des éditions spéciales pour les concours que nous organisons !

S'inscrire à la lettre

Accueil Livres Biographies Grouchy, de Versailles à Waterloo. (C. Legros)

Inscrivez-vous à notre lettre hebdomadaire: nouveaux articles, programmes télé, débats ! Lettre hebdo:   |  Ajoutez ce site à vos favoris !  |  HpT sur  |  

Grouchy, de Versailles à Waterloo. (C. Legros)

Grouchy« La vie d'Emmanuel de Grouchy est digne d'un roman de Balzac. Une jeunesse dorée à la cour de Versailles, vingt-cinq années de campagnes et de gloire à travers l'Europe, expiées par trente-sept ans de solitude et d'exclusion. Sa vie a basculé au lendemain de Waterloo »... En cette année du bicentenaire de la funeste bataille, tous les regards se braquent sur celui que tous, et en premier lieu Napoléon lui-même, accusèrent d'être le responsable de cette ultime défaite ! Christian Legros consacre à ce personnage clef du Premier Empire une biographie qui devrait rapidement devenir une référence.

 L'auteur

Christian Legros, officier général, saint-cyrien breveté de l'École de Guerre, ayant une formation littéraire, juridique et historique, est un passionné du Premier Empire. Cet ouvrage est son premier sur la période. Lui-même issu de la cavalerie, il cherche à rendre justice à Emmanuel de Grouchy sur qui l'Empereur avait jeté l'opprobre à Sainte-Hélène.

Réhabiliter Grouchy ?

Pour Christian Legros un constat s'impose : Emmanuel de Grouchy fut le bouc émissaire de la défaite de Waterloo. Ridiculisé par beaucoup de ceux qui ont écrit sur la bataille (Napoléon, Gourgaud, Thiers...), Grouchy fut présenté comme celui qui mangeait des fraises pendant que sur le Mont-Saint-Jean sonnait le chant du cygne pour les héros de l'épopée impérial. Jugé responsable de la défaite et de l'échec du retour de Napoléon, on écrivit beaucoup sur l'inexpérience voire l'incompétence de ce maréchal de la dernière heure qui n'a pas « marché au canon ». Ce rôle funeste dans la dernière bataille aurait déterminé toute l'historiographie sur le personnage, toute sa carrière militaire étant jugée à postériori à travers ce prisme comme pour justifier l'échec final.

Christian Gros s'évertue donc à revenir de façon plus posée sur cette carrière, sur ce noble, ancien des gardes du corps du Roi, devenu général pendant la Révolution, cet homme qui participa aux campagnes de la Révolution (Vendée, Hollande, Allemagne, Italie !) de l'Empire et participe activement à des victoires comme Eylau, Wagram ou La Moskowa ! Un homme à qui Napoléon lui-même confie l'Escadron sacré pendant la retraite de Russie, un homme qui participe activement à la campagne de France et fut blessé à Craonne. Un homme, en qui Napoléon à son retour de l'île d'Elbe voit son 26e maréchal et qu'il charge de détruire les Prussiens pendant que lui-même se frotte aux Anglais. S'il ne parvient pas de facto à empêcher la liaison entre Blücher et Wellington, le Maréchal Grouchy s'illustre pendant cette campagne en remportant la bataille de la Wavre et en ramenant sain et sauf son corps d'armée en France.

Et que dire de son rôle à Waterloo ? Comment lui reprocher d'avoir obéi aux ordres de l'Empereur ? Était-il matériellement possible de rejoindre à temps le champ de bataille ?

En plus de 600 pages, appuyées sur une abondante bibliographie, l'auteur détricote la légende noire de celui que rejetèrent napoléoniens et monarchistes pour rendre justice à ce Maréchal sur qui beaucoup se déchargèrent de leurs responsabilités et leur amertume.


LEGROS Christian, Grouchy. De Versailles à Waterloo, Éditions de la Bisquine, Paris, 2015.

acheter-sur-amazon

A lire sur le forum



Discuter de cet article sur notre Forum Histoire